Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Bibliothèque

Florida

Delcourt, 2018

Après les miniatures persanes et la peinture du quattrocento, Jean Dytar cède à la magie de la cartographie et ses promesses de découvertes. Il saisit l’occasion pour présenter avec subtilité sa carte de l’âme humaine.

Fin du XVIe siècle. Jacques Le Moyne, jeune cartographe, intègre une expédition française pour la Floride. Le projet, initié par les Huguenots, est un échec. Une fois installé à Londres avec sa famille, Jacques ne confie son expérience à personne, pas même à son épouse. Mais de nobles anglais rêvent d’un avenir colonial pour l’Angleterre et sont prêts à toutes les manipulations pour y parvenir…


  • « Passionnant, extrêmement bien documenté, à la croisée de multiples thématiques, le troisième album de Jean Dytar (déjà remarqué avec La Vision de Bacchus, en 2014) ne perd cependant jamais de vue son personnage principal. Mêlant inextricablement fiction et faits historiques, l’auteur dresse à la fois un portrait subtil de Jacques Le Moyne, homme moins médiocre et timoré qu’il n’y paraît, et celui d’une mort à retardement. Le stress post-traumatique n’est pas né avec les guerres modernes. » Télérama
  • « Entre fiction et réalité historique, une magnifique aventure historique, humaine et picturale. » France Inter
  • « Jean Dytar se tient à son choix de sobriété et c’est tant mieux. Car son livre n’en est que plus cohérent et historiquement passionnant. » Bodoï
Florida

Florida

Delcourt, 2018 - 2018

Après les miniatures persanes et la peinture du quattrocento, Jean Dytar cède à la magie de la cartographie et ses promesses de découvertes. Il saisit l’occasion pour présenter avec subtilité sa carte de l’âme humaine.

Fin du XVIe siècle. Jacques Le Moyne, jeune cartographe, intègre une expédition française pour la Floride. Le projet, initié par les Huguenots, est un échec. Une fois installé à Londres avec sa famille, Jacques ne confie son expérience à personne, pas même à son épouse. Mais de nobles anglais rêvent d’un avenir colonial pour l’Angleterre et sont prêts à toutes les manipulations pour y parvenir…


  • « Passionnant, extrêmement bien documenté, à la croisée de multiples thématiques, le troisième album de Jean Dytar (déjà remarqué avec La Vision de Bacchus, en 2014) ne perd cependant jamais de vue son personnage principal. Mêlant inextricablement fiction et faits historiques, l’auteur dresse à la fois un portrait subtil de Jacques Le Moyne, homme moins médiocre et timoré qu’il n’y paraît, et celui d’une mort à retardement. Le stress post-traumatique n’est pas né avec les guerres modernes. » Télérama
  • « Entre fiction et réalité historique, une magnifique aventure historique, humaine et picturale. » France Inter
  • « Jean Dytar se tient à son choix de sobriété et c’est tant mieux. Car son livre n’en est que plus cohérent et historiquement passionnant. » Bodoï
La Vision de Bacchus

La Vision de Bacchus

Delcourt, 2014 - 2014

Incarner par les pouvoirs de la peinture la grâce absolue et fixer sa beauté pour l’éternité, tel est le défi que se lance chacun des peintres de ce récit.

Venise 1510. Giorgione est sur le point de mourir de la peste. Il jette ce qui lui reste de force dans un ultime tableau, hommage à sa première émotion picturale. Le récit plonge dans les méandres du passé de Venise, à la poursuite de cette référence disparue. Débute une quête passionnante et rythmée, ponctuée de sublimes reproductions picturales et de rencontres étonnantes avec les grands peintres de la Renaissance vénitienne.


  • « Un très bel album, à ne pas réserver aux seuls amateurs de peinture classique. » Les 8 plumes