Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

LESBRE Michèle

France

Le Canapé rouge (Sabine Wespieser, 2007)

Michèle Lesbre
D-R

Michèle Lesbre vit à Paris. Après avoir fait du théâtre dans des troupes régionales et enseigné dans les écoles, elle a commencé il y a une quinzaine d’années à écrire des livres qui hantent la mémoire.

Elle commence par publier des romans noirs avant de s’en écarter en 2001 avec Nina par hasard, paru au Seuil.

Le Canapé rouge, son dixième livre, paraît à la rentrée littéraire 2007. Il a reçu le Prix Mac Orlan, le prix Coup de cœur du Point, le Goncourt polonais, ainsi que le prix des librairies Mille pages.


Liens :

Article sur BibliObs.com


Bibliographie

  • Le Canapé rouge (Sabine Wespieser, 2007)
  • La Petite trotteuse (Sabine Wespieser, 2005 – Prix des libraires Initiales Automne 2005, prix Printemps du roman 2006, prix de la ville de Saint-Louis 2006)
  • Un certain Felloni (Sabine Wespieser, 2004)
  • Boléro (Sabine Wespieser, 2003)
  • Nina par hasard (Seuil, 2001),
  • Victor Dojlida, une vie dans l’ombre (Noésis, 2001)
  • Que la nuit demeure (Actes Sud, Babel noir, 1999)
  • Une simple chute (Actes Sud, Babel noir, 1997)
  • Un homme assis (Manya, 1993 ; Librio, 2000)
  • La Belle Inutile (Le Rocher, 1991)

Présentation du Canapé Rouge

Parce qu’elle était sans nouvelles de Gyl, qu’elle avait naguère aimé, la narratrice est partie sur ses traces. Dans le transsibérien qui la conduit à Irkoutsk, Anne s’interroge sur cet homme qui, plutôt que de renoncer aux utopies auxquelles ils avaient cru, tente de construire sur les bords du Baïkal un nouveau monde idéal.
À la faveur des rencontres dans le train et sur les quais, des paysages qui défilent et aussi de ses lectures, elle laisse vagabonder ses pensées, qui la renvoient sans cesse à la vieille dame qu’elle a laissée à Paris. Clémence Barrot doit l’attendre sur son canapé rouge, au fond de l’appartement d’où elle ne sort plus guère. Elle brûle sans doute de connaître la suite des aventures d’Olympe de Gouges, auteur de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, de Marion du Faouët qui, à la tête de sa troupe de brigands, redistribuait aux miséreux le fruit de ses rapines, et surtout de Milena Jesenskà qui avait traversé la Moldau à la nage pour ne pas laisser attendre son amant.
Autour du destin de ces femmes libres, courageuses et rebelles, dont Anne lisait la vie à l’ancienne modiste, une belle complicité s’est tissée, faite de confidences et de souvenirs partagés. À mesure que se poursuit le voyage, les retrouvailles avec Gyl perdent de leur importance. Arrivée à son village, Anne ne cherchera même pas à le rencontrer... Dans le miroir que lui tend de son canapé rouge Clémence, l’éternelle amoureuse, elle a trouvé ce qui l’a entraînée si loin : les raisons de continuer, malgré les amours perdues, les révolutions ratées et le temps qui a passé.
Le dixième livre de Michèle Lesbre est un roman lumineux sur le désir, un de ces textes dont les échos résonnent longtemps après que la lecture en est achevée.

Ecoute la pluie

Sabine Wespieser Editeur - 2013

Ecoute la pluie Puis le ronflement sourd de la rame qui s’approchait à grande vitesse a provoqué un frémissement parmi les rares voyageurs. Le vieil homme s’est tourné vers moi avec toujours ce sourire limpide, j’ai cru qu’il allait me demander quelque chose, mais il a sauté sur les rails comme un enfant qui enjambe un buisson, avec la même légèreté. Avant que le vieil homme ne se jette sur la voie en lui adressant son dernier sourire, la narratrice partait rejoindre l’homme qu’elle aime à l’hôtel des Embruns. Le choc a fait tout basculer. Plutôt que d’aller à la gare, elle s’enfonce dans les rues de Paris pour une longue errance nocturne sous l’orage. Revenue chez elle au petit matin, toujours incapable d’expliquer à son amant pourquoi elle n’était pas au rendez-vous, elle murmure à son intention le récit de sa nuit blanche. Lui, le photographe pour qui les mots ne sont jamais à la hauteur, sera-t-il capable de comprendre l’énigmatique message qu’elle finit par lui laisser : " Écoute la pluie " ? Avec ce roman dense et bouleversant, Michèle Lesbre poursuit une oeuvre lumineuse qu’éclaire le sentiment du désir et de l’urgence de vivre.


Sur le sable

Sabine Wespieser Editeur - 2007

Partir

Saint-Malo 2008

Par amour

Saint-Malo 2008
Par amour
Christine JORDIS, Lyonel TROUILLOT, Olivier ADAM, Michèle LESBRE, Marc de GOUVENAIN