Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

MACLEAN Rory

Canada

Magic Bus (Editions Hoëbeke, 2008)

Rory MacLean
D-R

Né le 5 novembre 1954 à Vancouver, Rory MacLean est un écrivain voyageur canadien qui partage son temps entre l’Angleterre et le Maroc.
Après une enfance passée à recréer le monde - en coloriant son atlas, afin d’y glisser pays et histoires imaginaires -, il se lance dans la réalisation de films pendant une dizaine d’années. Passionné de voyage, cette période lui permet de travailler en Angleterre avec Ken Russell et David Hemmings, à Paris avec Marlene Dietrich ou encore à Berlin avec David Bowie. Mais, au delà de ses diverses expériences cinématographiques, Rory MacLean reste écrivain avant tout.

En 1989, il remporte le concours du meilleur récit de voyage, organisé par le journal The Independent. Dès lors, il délaisse les scénarios pour se consacrer à la prose.
Son premier livre, Stalin’s Nose, est le récit d’un voyage réalisé en Trabant à travers l’Europe de l’Est peu après la chute du mur de Berlin. Salué comme un chef-d’oeuvre par deux illustres écrivains voyageurs, William Dalrymple et Colin Thubron, ce roman a rencontré un véritable succès puisque, rapidement, il figure parmi les dix meilleures ventes en Angleterre. Il se voit décerner le prix du Yorkshire Post, le « Best First Work Award », qui récompense le meilleur premier ouvrage.

Son second livre, The Oatmeal Ark, qui entraine le lecteur de l’Ecosse au Canada, a lui-même été sélectionné pour le prix littéraire international, IMPAC de Dublin.
Après Under the Dragon, Next Exit Magic Kingdom et Falling for Icarus, Magic Bus, son sixième roman, est aujourd’hui publié en France. Dans ce dernier ouvrage, il retrace l’itinéraire de centaines de milliers de jeunes occidentaux qui, dans les années soixante et soixante-dix, se sont lancés dans l’aventure hippie sur les routes d’Istanbul à l’Inde.

Le style de Rory Maclean, salué par de nombreux critiques littéraires, n’appartient qu’à lui. Oscillant entre récit de voyage et réalité propre, il raconte les histoires extraordinaires d’hommes et de femmes ordinaires. Grâce à la fiction et sa créativité désormais affirmée, il donne à ses lecteurs, l’occasion de partager la vie de ses personnages, leurs sociétés et leurs histoires.

In English


Liens

Site officiel de Rory MacLean. (en anglais)


Bibliographie

En français :

  • Magic Bus (Editions Hoëbeke, 2008)

En anglais :

  • Falling for Icarus (Penguin, 2004)
  • Next Exit Magic Kingdom (HarperCollins, 2000)
  • Under the Dragon (HarperCollins, 1998)
  • The Oatmeal Ark (HarperCollins, 1997)
  • Stalin’s Nose (HarperCollins, 1992)

Présentation de Magic Bus :

Entre le milieu des années 1960 et la fin des années 1970, des centaines de milliers de jeunes Occidentaux partirent pour l’Inde, balisant la « route des hippies », d’Istanbul à Katmandou. Les routards de cette période appartenaient à la génération du baby-boom ; ils avaient dix-neuf ou vingt ans, ils contestaient et se rebellaient, tout comme le monde autour d’eux. Ces pionniers intrépides laissaient derrière eux le monde de leurs parents, où régnaient les plaisirs de l’après-guerre, la culpabilité de l’Empire et le spectre de la guerre. À bord de la plus étrange procession de véhicules qui ait jamais brinquebalé à travers la planète, ils espéraient trouver une vie nouvelle. C’était la première fois, dans l’histoire de l’humanité, qu’on voyait des gens partir en si grand nombre vers d’autres contrées non pas pour coloniser mais pour être colonisés.
Rory Maclean, qui était trop jeune à l’époque pour faire partie du voyage, a décidé, en 2001, de sillonner tantôt à pied, tantôt en autocar, cette route des hippies, – traversant des régions qui avaient connu des bouleversements extraordinaires depuis le fameux Summer of Love, de 1967 et venaient juste de rouvrir leurs frontières – pour y retrouver la trace de leurs aventures et de leurs émerveillements.
Tout au long de son périple de six mois, Rory Maclean révèle à quel point la piste a profondément transformé à la fois la vie des voyageurs mais aussi des pays qu’ils ont traversés, déchaînant des forces qui ont modifié à tout jamais la façon dont nous parcourons le monde.
Magic Bus décrit un voyage unique et tout à fait captivant à travers une époque et un paysage à la beauté étonnante et à l’amère cruauté, qui représente la lutte moderne entre l’Est et l’Ouest, les rêves et la réalité, l’espoir et la tragédie.

Magic Bus

Hoëbeke - 2008

Ils furent des centaines de milliers, dans les sixties puis les seventies, à prendre la route de Katmandou, laissant derrière eux le monde de leurs parents, en quête d’une vie nouvelle. La plus invraisemblable procession de minibus et de voitures déglinguées à avoir jamais sillonné la planète et le premier mouvement de gens pressés d’être " colonisés " plutôt que de coloniser quoi que ce soit. Ce " Summer of Love " né en 1967 à San Francisco, il fallait qu’il ne finisse jamais, qu’il s’étende à la planète... Il devait durer près d’une décennie. Et la face du monde en fut changée. Que reste-t-il de cet élan et de ces rêves ? Rory MacLean, avec en tête les airs des Grateful Dead et de Bob Dylan, et dans la poche Sur la route de Kerouac, reprend quatre décennies plus tard la " route des hippies ", depuis le légendaire Pudding Shop au pied de la mosquée Bleue d’Istanbul jusqu’à Katmandou, en passant par l’Iran et l’Afghanistan : 9 000 kilomètres d’un voyage de tous les dangers - et de toutes les surprises. Sur une portion de la route " Peace and love " règne aujourd’hui guerre et chaos. Tout a changé ? Pas si sûr : ce voyage réservera à l’auteur bien des rencontres surprenantes. Un formidable récit d’aventures au présent, et une plongée clans l’histoire de nos rêves, où la tendresse n’exclut pas la lucidité, parfois cruelle. Best-seller en Grande-Bretagne, ce livre a déclenché un véritable mouvement sur Internet : des milliers d’anciens " voyageurs intrépides " se sont retrouvés, échangeant photos, documents et souvenirs grâce au site de l’auteur.

L’imaginaire de la route

Saint-Malo 2008
11h45 : L’imaginaire de la route
Colum MC CANN, Colin THUBRON, Olivier GERMAIN-THOMAS, André VELTER, Rory MAC LEAN.

Ils l’appelèrent The Summer of Love : l’aventure hippie

Saint-Malo 2008