Bibliothèque

La Quête onirique de Vellitt Boe

Le Bélial’

Clarie Jurat a disparu. Nul ne sait où, mais il semblerait qu’elle se soit enfuie en compagnie d’un homme… un homme venu du monde de l’éveil. Au sein du Collège de femmes d’Ulthar, c’est la consternation : pareille fugue pourrait remettre en cause l’existence même de l’institution. Pour Vellitt Boe, le temps est venu d’abandonner ses atours confortables de professeure vieillissante au profit de sa défroque oubliée de voyageuse émérite ; retrouver son élève est impératif. Une quête qui la conduira loin, bien plus loin qu’elle ne l’imagine, d’Ulthar à Celephaïs, au-delà même de la mer Cérénarienne, jusqu’au trône d’une ancienne connaissance, un certain Randolph Carter…


  • « Vellitt parvient à résoudre les conflits et à surmonter les épreuves avec intelligence et subtilité, sans violence inutile et sans perdre son sang-froid ni sa santé mentale (faire du tourisme dans les contrées du rêve, sans façon). Le lecteur découvre, en même temps que Vellitt au fil de son voyage, des enjeux cachés qui la dépasse et sur lesquelles elle a finalement peu de prise. Sur le fond comme sur la forme, ce court roman est une réussite. » RSF
  • « Après une nouvelle publiée en 2002 chez l’Oxymore, puis deux textes dans la revue numérique Angle mort, on avait véritablement découvert Kij Johnson avec Un Pont sur la Brume, publié au Bélial’ au sein de la collection « Une Heure-Lumière ». Cette novella, déjà couronnée des prix Hugo et Nebula aux États-Unis, avait été récompensée du Grand Prix de l’Imaginaire 2017. Le Bélial’ poursuit sa (re)découverte de l’auteure avec un autre texte primé, cette fois-ci aux World Fantasy Awards, La Quête onirique de Vellitt Boe. Les plus sagaces d’entre vous auront noté que le titre fait ouvertement référence à « La Quête onirique de Kadath… » » Bifrost
  • « La quête onirique de Vellitt Boe est au final un bien joli voyage en pays lovecraftien mais aussi un peu plus que ça. Il ravira sûrement les amateurs du bonhomme mais a également un petit côté « contre-poids » moderne que j’ai beaucoup apprécié, en bon ignorant Cthulhuesque. » L’Ours inculte
La Quête onirique de Vellitt Boe

La Quête onirique de Vellitt Boe

Le Bélial’ - 2018

Clarie Jurat a disparu. Nul ne sait où, mais il semblerait qu’elle se soit enfuie en compagnie d’un homme… un homme venu du monde de l’éveil. Au sein du Collège de femmes d’Ulthar, c’est la consternation : pareille fugue pourrait remettre en cause l’existence même de l’institution. Pour Vellitt Boe, le temps est venu d’abandonner ses atours confortables de professeure vieillissante au profit de sa défroque oubliée de voyageuse émérite ; retrouver son élève est impératif. Une quête qui la conduira loin, bien plus loin qu’elle ne l’imagine, d’Ulthar à Celephaïs, au-delà même de la mer Cérénarienne, jusqu’au trône d’une ancienne connaissance, un certain Randolph Carter…


  • « Vellitt parvient à résoudre les conflits et à surmonter les épreuves avec intelligence et subtilité, sans violence inutile et sans perdre son sang-froid ni sa santé mentale (faire du tourisme dans les contrées du rêve, sans façon). Le lecteur découvre, en même temps que Vellitt au fil de son voyage, des enjeux cachés qui la dépasse et sur lesquelles elle a finalement peu de prise. Sur le fond comme sur la forme, ce court roman est une réussite. » RSF
  • « Après une nouvelle publiée en 2002 chez l’Oxymore, puis deux textes dans la revue numérique Angle mort, on avait véritablement découvert Kij Johnson avec Un Pont sur la Brume, publié au Bélial’ au sein de la collection « Une Heure-Lumière ». Cette novella, déjà couronnée des prix Hugo et Nebula aux États-Unis, avait été récompensée du Grand Prix de l’Imaginaire 2017. Le Bélial’ poursuit sa (re)découverte de l’auteure avec un autre texte primé, cette fois-ci aux World Fantasy Awards, La Quête onirique de Vellitt Boe. Les plus sagaces d’entre vous auront noté que le titre fait ouvertement référence à « La Quête onirique de Kadath… » » Bifrost
  • « La quête onirique de Vellitt Boe est au final un bien joli voyage en pays lovecraftien mais aussi un peu plus que ça. Il ravira sûrement les amateurs du bonhomme mais a également un petit côté « contre-poids » moderne que j’ai beaucoup apprécié, en bon ignorant Cthulhuesque. » L’Ours inculte
Gotland

Gotland

Bélial’ - 2016

Il y a les terres de Gotland qui, par-delà les brumes d’un Haut Moyen Âge païen, recèlent un secret sans âge.

Il y a la faille Maréchal, dans l’exultation d’un XIXe siècle conquérant, l’étrange Mémoire des mondes troubles et les portes qui s’y trouvent.
Il y a enfin Forbach et son manoir Wallenberg, à l’orée du XXIe siècle, le mystère d’un homme, son passé, et ce qui se tapit dans la propriété familiale.
Il y a le secret, le mystère, l’abîme, la révélation et ses terreurs.
Trois lieux. Trois époques. Trois récits.

Pour autant de traitements graphiques, Nicolas Fructus (auteur, illustrateur), Thomas Day (auteur) et Franck Achard (graphiste) conjuguent leur talent dans un livre d’art hommage à Howard Phillips Lovecraft, un objet d’une facture hors-norme à la démesure du projet : embrasser l’indicible.


Revue de presse :

« Se mesurer à l’œuvre de Lovecraft est pour le moins compliqué, voire casse-gueule, pourtant Gotland échappe à l’écueil. (…) Nicolas Fructus met son talent au service de ce projet d’importance et qui assoie la collection sur des bases solides. »
La Yozone

« Je savais que Nicolas Fructus était un illustrateur talentueux, je ne savais pas qu’il écrivait également des récits de qualité. Alors si vous êtes ou connaissez des adorateurs de Lovecraft et de tentacules, n’hésitez pas à investir dans ce beau livre ! »
Un papillon dans la lune


Un an dans les airs : Voyage extraordinaire dans la cité volante

Un an dans les airs : Voyage extraordinaire dans la cité volante

Mnémos - 2013

D’après l’œuvre de Jules Verne

Raphaël Albert, Jeanne-A Debats, Raphaël Granier de Cassagnac et Johan Heliot ont joint leur plume et leur style flamboyant pour reconstituer le voyage extraordinaire qui aurait fécondé l’imagination de Jules Verne.
Quatre récits sous forme de journaux intimes, une narration chorale dont les quatre intrigues s’imbriquent et s’interpellent pour former un tout cohérent qui retrace l’aventure de Jules Verne et ses amis à la découverte de Célesterre, une incroyable cité volante où il rencontra le véritable Philéas Fog et le capitaine Némo.
Les illustrations splendides de Nicolas Fructus donnent vie à ce formidable récit d’aventure et de science.


Kadath

Editions Mnémos - 2010

Hommage à Jules Verne

Saint-Malo 2014

Avec Nicolas Fructus et Didier Graffet.
Animé par Emmanuelle Dancourt.


Voyages extraordinaires

Saint-Malo 2014

Avec : Nicolas Fructus, François Place, Björn Larsson, James Scudamore
Animé par : Christelle Capo-Chichi


Comment je me suis emparé de l’Univers d’un autre

Saint-Malo 2011

Avec Fabrice Colin, Nicolas Fructus, Jasper Fforde, Brandon Sanderson

Animé par Joëlle Wintrebert


Passeurs de monde...BD, romans, jeux de rôles

Saint-Malo 2011

Avec Nicolas Fructus, Fabrice Colin, Mathieu Gaborit