Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités

ANN Binta

Guinée

Le mariage par colis (L’Harmattan, 2004)

Profondément concernée par la jeunesse et la condition des femmes en Afrique, cette écrivaine guinéenne suscite l’admiration par son engagement humanitaire intense. À l’origine de plusieurs livres à destinations des jeunes, l’autrice a pour objectif d’alerter sur les défis rencontrés par la jeunesse africaine. Son roman nous éclaire avec intensité sur de nombreuses réalités socio-culturelles en Afrique, évoquant aussi bien les difficultés migratoires que l’existence des mariages précoces et forcés. Nombreux sont les jeunes africains qui se lancent dans une traversée tumultueuse afin de rejoindre l’Europe et qui, malgré la distance, subissent le poids des traditions matrimoniales.

Née en Guinée en 1975, Binta Ann est connue sous le pseudonyme de "Beija". Elle a vécu plusieurs année en Sierra Léone avant de rentrer en Guinée avec ses parents en 1987.

Arrivée en France dix ans plus tard, elle s’est orientée vers le tourisme. Comédienne dans plusieurs troupes de la capitale guinéenne, Binta Ann est surtout connue pour son engagement en faveur de la petite enfance et de la lutte contre le sida. En 1997, son ouvrage Awa la petite mendiante, portant sur l’éducation de la jeune fille en Guinée, a été réalisé en court métrage par l’Unicef.

En 2008, l’écrivaine crée la fondation FONBALE pour les enfants et les femmes, afin de lutter contre les mutilations génitales féminines en Guinée. Elle ouvre en 2013 un centre gratuit à Conakry qui propose des cours du soir aux enfants défavorisés.

Binta Ann porte son engagement jusqu’au bout de sa plume. Elle est à l’origine de plusieurs livres sur la jeunesse consacrés à l’hygiène, l’école et l’éducation civique. Le mariage par colis évoque les problèmes auxquels de nombreux jeunes africains doivent faire face. Ce roman nous éclaire avec engagement sur de nombreuses réalités socio-culturelles en Afrique, évoquant aussi bien les difficultés migratoires que l’existence des mariages précoces et forcés. Nombreux sont les jeunes africains qui se lancent dans une traversée tumultueuse afin de rejoindre l’Europe et qui, malgré la distance, subissent le poids des traditions matrimoniales.


Bibliographie

  • Le mariage par colis (L’Harmattan, 2004)