Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

IMBERT Henri-François

André Robillard, en compagnie (2018)

Lauréat du Grand Prix Télévision de la Découverte de la Scam en 1997 et de plusieurs prix lors de festivals internationaux, ce cinéaste à la démarche artistique singulière a appris à manier la caméra seul. Dans le cadre de ses Chroniques de l’Art Brut, il a réalisé une série de trois documentaires sur le fascinant André Robillard, artiste malgré lui qui fabrique des fusils à partir de matériaux de récupération. Le dernier long-métrage du réalisateur parachève 25 années de travail avec l’artiste, qui a passé toute sa vie au sein d’un institut psychiatrique. Une œuvre saisissante qui vient prolonger toute une réflexion sur l’Art Brut et l’histoire de la psychiatrie.

À l’origine de plusieurs courts et longs-métrages, Henri-François Imbert est doctorant en esthétique et cinéma et enseigne depuis 1999 au sein du département Cinéma de l’université Paris 8.

L’œuvre cinématographique du réalisateur s’est vue récompensée de plusieurs prix, et son film No pasaran, album souvenir a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes, en 2003.

André Robillard, à coup de fusils ! (1993), est l’une des premières réalisations du cinéaste et explore l’art brut d’André Robillard. Découvert par Jean Dubuffet et artiste malgré lui, André Robillard se lance en 1964 dans la fabrication de fusils à l’aide de matériaux de récupération alors qu’il est patient depuis ses neuf ans dans un hôpital psychiatrique.

En 2013, Henri-François Imbert réalise André Robillard, en chemin, se focalisant cette fois davantage sur l’expérience psychiatrique de l’artiste. En effet, le cinéaste nous fait pénétrer dans l’univers d’André Robillard et nous rend témoin de son quotidien au sein du centre hospitalier de Fleury-les-Aubray, près d’Orléans.

André Robillard, en compagnie, vient parachever 25 années de travail avec l’artiste. Offrant une réflexion sur la Psychothérapie Institutionnelle, ce documentaire interroge les pratiques au sein du milieu psychiatrique, notamment les notions d’isolement et d’enfermement qui tendent à déshumaniser la vie des patients. Un documentaire fascinant qui vient prolonger toute une réflexion sur l’Art Brut et l’histoire de la psychiatrie.


Filmographie sélective

  • André Robillard, en compagnie (2018)
  • André Robillard, en chemin (2013)
  • No pasaran, album souvenir (2003)
  • André Robillard, à coup de fusils ! (1993)
André Robillard, en compagnie

André Robillard, en compagnie

FILM - 2018

En 1964, André Robillard s’est mis à fabriquer des fusils avec des matériaux de récupération ramassés au hasard de ses promenades dans l’hôpital psychiatrique où il vivait. Aujourd’hui, à 87 ans, André demeure toujours à l’hôpital où il est entré à l’âge de neuf ans il y a 78 ans. Entre temps, il est devenu un artiste internationalement reconnu du champ de l’Art Brut, mais aussi musicien et acteur d’un spectacle inspiré de sa vie. Nous le suivons dans ses voyages, et en chemin, nous croisons l’histoire de la psychothérapie institutionnelle, dont la révolution du regard sur la folie, opérée au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, n’est pas étrangère à la découverte et à l’histoire d’André Robillard.

André Robillard, en compagnie

André Robillard, en compagnie

Henri-François IMBERT (Production Libre cours/2018/93’) -

En 1964, André Robillard s’est mis à fabriquer des fusils avec des matériaux de récupération, ramassés au hasard de ses promenades dans l’hôpital psychiatrique où il vivait près d’Orléans. Aujourd’hui, à 87 ans, André demeure toujours dans cet hôpital, où il est entré à l’âge de neuf ans il y a 78 ans. Entre temps, il est devenu un artiste internationalement reconnu du champ de l’Art Brut. Lors d’un voyage d’André à l’Hôpital de Saint-Alban, en Lozère, pour présenter une création théâtrale à laquelle il participe, tout se relie enfin : l’Art Brut, la psychiatrie, la Résistance. L’histoire d’André Robillard croise en effet celle de la Psychothérapie Institutionnelle, véritable révolution du regard sur la folie, opérée au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.


Programme


Dimanche

16h00
(Film) André Robillard, en compagnie
Cinéma Vauban – Salle 4 (128 places)

Invité : IMBERT Henri-François


17h30
Rencontre avec le réalisateur
Cinéma Vauban – Salle 4 (128 places)

Invité : IMBERT Henri-François

 

Lundi

10h00
(Film) André Robillard, en compagnie
La Grande Passerelle - Salle 1 (143 places)

Invité : IMBERT Henri-François


11h30
Rencontre autour de l’Art Brut
La Grande Passerelle - Salle 1 (143 places)

Invités : RISBJERG Terkel, PANDOLFO Anne-Caroline, CASANAVE Daniel , LEBONVALLET Florence, IMBERT Henri-François