Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

ULINICH Anya

Russie

La folle équipée de Sashenka Goldberg (Belfond, 2008)

Anya Ulinich
© Lisa Sciascia

Née en 1973 à Moscou, Anya Ulinich émigre aux États-Unis avec sa famille à l’âge de dix-sept ans. Elle y poursuit sa formation artistique soviétique à Chicago puis à l’université de Californie, où elle obtient un diplôme de peinture.
En 2000, elle emménage à Brooklyn et met de côté la peinture pour se consacrer à l’écriture. La Folle Équipée de Sashenka Goldberg est son premier roman. Il lui a valu de figurer, aux côtés notamment de Dinaw Mengestu, dans la liste des cinq auteurs de moins de trente-cinq ans élus en 2007 par le National Book Foundation comme les plus prometteurs d’une nouvelle génération d’écrivains.

In English

Le site internet de l’auteur


Bibliographie

  • La folle équipée de Sashenka Goldberg (Belfond, 2008)

Argumentaire de La folle équipée de Sashenka Goldberg

À quatorze ans – et au grand désespoir de sa mère –, Sasha Goldberg n’a ni le physique d’une ballerine, ni l’oreille d’une violoniste. Les cheveux crépus, le teint mat et des kilos en trop, elle n’a rien de la beauté russe classique. Son patronyme juif n’arrange pas son cas. Parce qu’à Asbestos 2, au fin fond de la Sibérie, il ne fait pas bon être différent. Victor, son père, ne le savait que trop, lui qui a préféré émigrer aux États-Unis, il y a déjà quelques années. Le seul refuge de Sasha : la cave inondée d’un immeuble en ruines où l’atelier des Beaux-arts de la ville a élu domicile.
Une nuit d’amour avec un pseudo artiste dans un conduit de la décharge municipale et l’existence de Sasha bascule. Élever un enfant ? Partir étudier l’art à Moscou ? Sa mère décide pour elle et prend en charge Nadia, la fille de Sasha, comme sa propre fille…
Une fois seule à Moscou, Sasha perd pied. Elle se prend à rêver d’Amérique. Et la voilà en route vers l’Arizona, à dix-sept ans à peine, pour rejoindre un cow-boy chauve de vingt ans son aîné, avec lequel elle s’est mariée par correspondance.
Le début d’une folle équipée, de Phoenix à New York en passant par Chicago, à la recherche d’un endroit où se sentir chez soi…

D’un village désespérément gris de Sibérie aux pelouses toujours vertes d’Arizona, des banlieues cossues de Chicago aux ghettos de Brooklyn, Anya Ulinich déploie le parcours initiatique tragi-comique d’une jeune héroïne en quête d’identité et signe un premier roman lumineux mêlant audacieusement la satire et l’absurde à un réalisme poignant.


Revue de presse

  • « Audacieux, intelligent et vif, La Folle Équipée de Sashenka Goldberg regorge de descriptions détaillées et avisées, de dialogues alertes et d’intrigues imprévisibles reliant des personnages captivants. […] une satire sociale originale et nerveuse dans la lignée de Tom Wolfe, Aleksandar Hemon, Gish Jen, Gary Shteyngart et Lara Vapnyar. Anya Ulinich ne s’attaque pas seulement au racisme, elle tord aussi le cou au sexisme, à la philantropie mal intentionnée […] et à l’aveuglement des privilégiés. »
    Chicago Tribune
  • « Anya Ulinich a l’art de saisir les petits détails incongrus de la pénurie soviétique et de l’opulence américaine. »
    The Boston Globe
  • « Anya Ulinich a un vrai don pour la tragi-comédie […]. La Folle Équipée de Sashenka Goldberg est entraînant, drôle et vraiment touchant quand il le faut. […] un premier roman brillant, un ouvrage unique et plein d’humour sur l’homo post-sovieticus. En oscillant entre le parcours initiatique et la satire, le roman prend des risques mais en sort triomphant, grâce au talent de conteuse d’Anya Ulinich et à son sens inné de l’écriture douce-amère. »
    Los Angeles Times
  • « Cette jeune héroïne a une approche intelligente et pragmatique des difficultés de la vie – ainsi qu’un sens aigu de l’ironie. Sasha va s’en sortir, c’est certain, tout comme il est certain que Anya Ulinich ne va pas en rester là. »
    The Washington Post
  • « Un premier roman revigorant où se fait jour une nouvelle version du rêve américain. Ici, il ne s’agit plus de réussite matérielle ou scolaire, mais de la quête d’un endroit où se sentir chez soi. […] Anya Ulinich et son sens de l’absurde s’en prennent à tous les lieux communs […]. À chaque étape de son parcours, on fait jouer à Sasha un rôle différent : celui de compatriote russe, de grosse adolescente au teint mat inquiétant et avant tout le rôle de Juive. L’absurdité de ces préjugés, et la liberté d’y échapper, voilà ce qui façonne le récit de Anya Ulinich et fonde son formidable optimisme. Peu importe à quel point vous ne vous sentez pas à votre place, il doit y avoir une place pour vous quelque part. »
    San Francisco Chronicle
  • « Comme la plupart des bons romans, La Folle Équipée de Sashenka Goldberg laisse le lecteur avec le sentiment d’avoir accompagné l’héroïne le long d’un parcours remarquable, mais aussi avec l’envie de savoir ce qui l’attend. »
    Bookpage
  • « L’humour lié au choc des cultures est de rigueur, et Anya Ulinich en a à revendre. »
    Publishers weekly

La Folle équipée de Sashenka Goldberg

Belfond - 2008

Patries Imaginaires

Saint-Malo 2008

Villes Monstres, Villes Lumières

Saint-Malo 2008