Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Un désir de poème

Le temps du roman, le temps du poème : le même ?

On décide d’écrire un roman. Le poème, lui, vient par effraction. Est-ce le poème qui frappe à la porte ou le poète qui ouvre la fenêtre ? Entre le roman et le poème, entre le marathon et le sprint, il y a le coureur, le marcheur, le poète, le romancier, et parfois les deux dans la même personne. Mais pas en même temps, ni pour les mêmes raisons. Cette personne qui sûrement a besoin de ces deux chemins pour qu’il fasse un temps de poème dans sa vie.

Avec Jeanne Benameur, Thomas Vinau, Yvon Le Men

  • Ven. 17h, Salle Sainte Anne


Les vingt ans de la passe du vent

Après avoir créé la revue Aube, les éditions Paroles d’Aube, Thierry Renard et ses amis créèrent en 1999 les éditions La Passe du vent et l’espace Pandora où ils accueillent des poètes, hommes et femmes, de tous les âges, de tous les pays, de tous les milieux, avec une tendresse particulière pour ceux qu’on oublie sur le bord de la route. C’est pour cette raison qu’ils ont choisi de camper à Vénissieux, au pied des tours. Ils agitent le poème pour le mettre en fusion avec nos frères humains de toutes les couleurs.

Avec Thierry Renard, Michel Kneubühler, Katia Bouchoueva, Shu Cai, Emmanuel Merle, Yvon Le Men

  • Sam. 15h45, Salle Sainte Anne


Des dieux, des femmes et des hommes dans les mythes grecs

Entre les dieux et les hommes, les déesses et les femmes et vice et versa, c’est une vieille histoire. Ils sont nombreux là-haut à déclencher le désordre en bas, par des histoires d’amour et de guerre qui nous font rêver depuis Troie jusqu’à Ithaque. Ces mythes, grecs ou non, servent à nous raconter, à nous comprendre. Comprendre la terre en passant par le ciel, l’aujourd’hui en passant par l’hier d’où naquirent, comme par miracle, les premiers de nos poèmes.

Avec Cypris Kophidès, Murielle Szac, Yvon Le Men

  • Sam. 14h30, Salle Sainte Anne


Traduire les poètes : tâche impossible, et pourtant on le fait...

Danièle Robert a traduit La Divine Comédie, le poème d’entre les poèmes ; Katia Bouchoueva, la poésie de son premier pays, la Russie, le pays de la poésie ; Shu Cai, quant à lui est le grand passeur en Chine de la poésie française. Denez, enfin, crée en breton et se traduit lui-même en français pour partager avec ceux qui ne connaissent pas la langue qui le fait chanter. Et, grâce à eux quatre, nos mondes se démultiplient comme les pains dans l’Évangile.

Avec Katia Bouchoueva, Shu Cai, Danièle Robert, Denez, Yvon Le Men

  • Dim. 15h45, Salle Sainte Anne


Un Étonnant Voyage

Ils sont partis de Rennes, mais pas de n’importe quel quartier de Rennes. Ils sont partis de Maurepas, de la tour de Babel. Ils sont venus en nombre et à pied jusqu’à Saint-Malo. Venus nous offrir leurs poèmes, à mains nues, à voix nues. Ils sont venus d’Albanie, d’Algérie, du Rwanda, de Guinée.

Ils sont Roms, ils sont français ou ils seront français. Ils sont venus nous offrir leur part de ciel au bord de la mer et au bord de nos oreilles que la musique de Titi Robin accompagnera. De tout son cœur...

Avec Yvon Le Men, Titi Robin, Pascal Lesage et des migrants et des gens de Maurepas

  • Dim. 17h, Salle Sainte Anne


Mémoire orale, mémoire écrite

Beaucoup parmi nous ont été sauvés par les livres. Moins il y en avait, plus on en rêvait. À écouter Michel et Alexis, manquer de livres, c’est manquer d’air. À les écouter, c’est découvrir aussi qu’on ne peut plus écrire si on ne peut plus lire. À écouter Denez, dont le souvenir des gwerz est puissant et dont les livres sont rares mais précieux, se reposer sur leurs pages, c’est risquer de perdre la mémoire. De toute façon, l’important est de le lire comme on lit dans le ciel par ses étoiles, dans les femmes et les hommes par leurs rires et leurs larmes.

Avec Michel Le Bris, Alexis Gloaguen, Denez, Yvon Le Men

  • Lun. 14h30, Salle Sainte Anne


Des mots et des notes

Entre chanson et poème, il y a une longue discussion depuis longtemps. Depuis le début du temps. Avec la musique au milieu. Elle fait le pont. Les notes désirent dire quand les mots désirent chanter jusqu’au silence, mais le silence d’après. Le silence, comme la note bleue, comme le mot blanc, qui n’ont besoin de rien pour avoir le dernier mot.

Avec Yvon Le Men, Arthur H., Titi Robin, Christian Bobin, Jacques Gamblin, Claude Ber, Dominique Ané et la remise du Prix Ganzo à Christian Bobin

  • Dim. 10h30, Grande Passerelle (Médiathèque)


L’homme joie, une rencontre avec Christian Bobin

« Je n’ai pas besoin de faire le tour du monde pour connaître le ciel et les hommes qui le servent et l’oublient. »

Ces paroles sont de Christian Bobin. Elles sont parmi les dernières nées de sa plume de l’année. Alors par quel chemin passe-t-il pour faire son tour du monde, et comment fait-il pour tenir, parfois, autant d’images dans son si peu de mots ? Quel est son secret ? Son mystère.

Avec Christian Bobin, Yvon Le Men et Thierry Renard

  • Dim.14h30, Salle Sainte Anne


D’où viennent les poèmes ?

Si j’avais rencontré Victor Hugo, je lui aurais demandé d’où et comment lui est venu ce petit poème qui ne vieillira pas tant que durera la langue française : « Demain, dès l’aube »... D’où ? Je le sais. Nous le savons tous. Sa fille Léopoldine est morte noyée à l’âge de 16 ans à quelques jours de son mariage avec Charles qui choisit de mourir avec elle. Mais comment ? Personne ne le sait à part lui. C’est pour cela que je pose cette question à ces quatre poètes. En profitant justement de leur présence parmi nous : d’où viennent leurs poèmes ?

Avec Daniel Kay, Emmanuel Merle, Claude Ber, Paola Pigani, Yvon Le Men

  • Lun. 15h45, Salle Sainte Anne

Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)