Les auteurs de la journée des collèges 2020

image

Découvrez les quatre auteurs et romans sélectionnés dans le cadre de journée des collèges sur le thème de L’Afrique en mouvement !

Dans son village de Haute-Guinée, Bandian rêve de devenir une star du ballon rond. Sara le féticheur ne lui a-t-il pas prédit qu’il serait un grand footballeur ? Mais pour s’entraîner correctement, il lui faudrait un ballon… un vrai, en cuir. Avec son frère, Bandian ramasse et vend du bois pour gagner de l’argent mais ce n’est pas suffisant. Sa rencontre avec Isabelle, médecin, et Béchir, un découvreur de champions, lui permettront de fuir la misère et d’entrer dans une école de football à Conakry, puis ses talents d’attaquant le mèneront en France...


  • Elisabeth Combres pour La mémoire trouée (Editions Gallimard Jeunesse)

Rwanda, avril 1994, la folie meurtrière explose. Pas un habitant tutsi ne doit être épargné. Caché derrière le fauteuil, Emma n’a rien vu de l’assassinat de sa mère, mais a tout entendu. La fillette s’enfuit et survit. Car la vie réserve aussi des moments de grâce, des rencontres déterminantes... L’écriture tout en pudeur de ce roman nous en apprend plus sur une société meurtrie qui cherche à se reconstruire


  • Cristel Mouchard pour La princesse africaine : Sur la route de Zimbaboué (Editions Flammarion Jeunesse)

Depuis près d’un an, la princesse Tchinza est prisonnière du roi Shaka, qui veut en faire son épouse. Elle a été emmenée loin de sa mère, la reine de Zimbaboué, loin de son peuple et de ses amies. Elle rêve de pouvoir retrouver son royaume. Un jour, arrivent un étranger et son expédition : ils cherchent à gagner Zimbaboué, la légendaire ville de pierre. Tchinza les convainc de leur servir de guide, même si elle sait que la route sera pleine de dangers. Le voyage ne fait que commencer…


  • Nicolas Michel pour Le chant noir des baleines

1920, île de Ré. Léon vit seul avec sa mère depuis que son père est parti à la guerre et n’en est pas revenu. Léon pêche, ramasse des coquillages et s’invente des aventures, assis sur le dos d’une carcasse de baleine. Un matin, après une tempête, Léon trouve un homme inanimé sur la plage. Tierno – c’est son nom – va retrouver peu à peu la mémoire, raconter comment il a été arraché à sa famille au Sénégal pour aller faire la guerre comme tirailleur et comment son navire a sombré alors qu’il repartait vers son pays.


Ces journées scolaires sont organisées avec le soutien du Conseil général d’Ille-et-Vilaine.