Dico des invités depuis 1990

DAROL Guy

France

Hors cadre, ce romancier, essayiste, journaliste, biographe, se frotte à l’écriture pour illuminer, d’après ses mots, « les singuliers, les excentriques, les libertaires qui l’intriguent plus que n’importe quel pope d’estrade ». Spécialiste de Frank Zappa, critique littéraire et musical, il offre à ses essais une veine romanesque, ouvrant la recherche universitaire à l’expression littéraire, et inversement. Il publie cette année l’histoire phénoménale du festival Wattstax, qui, unissant 110 000 spectateurs, commémore le septième anniversaire de la révolte de Watts et fait triompher la fierté noire après des décennies d’oppression. Racontant ce chapitre des grandes musiques noires en l’enrichissant du récit des faits qui ont précédé le festival - l’enchaînement des actes racistes, l’avènement du Black Power – il signe un ouvrage captivant, à la fois savant et alléchant.

Bibliographie :

Romans et récits

  • Guerrier sans poudre (Editions Maurice Nadeau, 2014)
  • Héros de papier (Le Castor Astral, 2002)
  • Les Pierres ont le souvenir têtu (Criterion, 1991)
  • Le Couloir (Le Castor Astral, 1987)

Essais

  • Outsiders/80 Francs-tireurs du rock et de ses environs (Le Castor Astral, 2014)
  • Frank Zappa, One Size Fits All/Cosmogonie du sofa (Le Mot et le reste, 2008)
  • Joseph Delteil brille pour tout le monde (EST – Samuel Tastet Éditeur, 2006)
  • Frank Zappa ou l’Amérique en déshabillé (Le Castor Astral, 2003)
  • Zappa de Z à A avec Dominique Jeunot (Le Castor Astral, 2000 et 2005)
  • Frank Zappa, La Parade de l’Homme-Wazoo (Le Castor Astral, 1996 ; Triptyque, 1998 ; Le Castor Astral, 2009)
  • Tombeau de Joseph Delteil (L’Incertain, 1994)
  • André Hardellet ou le Don de double vie (Presses de la Renaissance, 1990 ; Le Castor Astral, 1998)

Poésie

  • La Porte des métamorphoses (Comp’Act, 1994)
  • Inventaire de la douleur (Vrac, 1983)
  • Slangue et la grande tuerie (Atelier des Grames, 1980)
Wattstax – 20 août 1972, une fierté noire

Wattstax – 20 août 1972, une fierté noire

Le Castor Astral - 2020 - 2020

Le dimanche 20 août 1972, le festival Wattstax commémorait le septième anniversaire de la révolte de Watts. À l’initiative du label Stax spécialisé dans la soul music et le funk, qui a notamment fait connaître Otis Redding, cet événement réunissant plus de 110 000 personnes au Coliseum de Los Angeles, signait le triomphe de la fierté noire après des décennies d’oppression.

Ce fut cinq heures de musique alliant blues, rhythm’n’blues, soul et funk autour de figures telles que Isaac Hayes ou Carla Thomas. Ce concert historique est le témoin d’une ferveur unitaire et joyeuse.

Ce chapitre des grandes musiques noires est ici raconté et enrichi par le récit des faits qui ont précédé Wattstax : l’enchaînement des actes racistes, l’avènement du Black Power et de la soul en version Stax.