Dico des invités depuis 1990

GOLO

France

Istrati ! Tome 2 : L’écrivain (Actes Sud, 2018)

© M. Bouzou

Le dessin de Golo est à son image, rond et chaleureux. Derrière l’apparente simplicité des traits se cache une œuvre profonde et souvent érudite. Né en France, mais ayant bien vite adopté le Caire et sa Vallée des Dieux, Golo a souvent prêté ses traits à cette ville et ses habitants (Mes mille et une nuits au Caire, Futuropolis, 2010). Fortement marqué par ses lectures alors qu’il n’avait que vingt ans, il redonne vie à B. Traven, un écrivain enigmatique du XXe siècle, dans une biographie riche et étonnante qui met en parallèle la vie de l’auteur et son œuvre B. Traven Portrait d’un anonyme célèbre, Futuropolis, 2007. Pour sa dernière bande dessinée en deux volumes, il rend hommage à un autre auteur remarquable, Panait Istrati. De l’œuvre à l’auteur, il nous propose de faire le même voyage, et met son dessin ligne claire en noir et blanc au service d’une biographie dense et vivante et d’un personnage turbulent en perpétuelle quête d’amitié. Entre la bande dessinée de Golo et les écrits de Panait Istrati, injustement méconnu, il n’y a qu’un pas…À vous de le franchir.

Istrati ! fera l’objet d’une exposition lors du Festival à La Chapelle Saint-Sauveur, à Saint Malo.

Bibliographie

  • Istrati. L’Écrivain T2. , (Actes Sud BD, 2018)
  • Istrati. Le Vagabond T1. , (Actes Sud BD, 2017)
  • Chroniques de la nécropole, (Futuropolis, 2011)
  • Mes mille et une nuits au Caire 2, (Futuropolis, 2010)
  • Mes Mille et une nuits au Caire 1, (Futuropolis, 2009)
  • Made in Taiwan 2, (éditions le Pigeonnier, Taiwan, 2009).
  • B. Traven, Portrait d’un anonyme célèbre, (Futuropolis, 2007)
  • Carnets du Caire « Gouda », (éditions chez les Rêveurs, 2006)
  • Carnets du Caire « Samir », (éditions chez les Rêveurs, 2003)
  • La Taverne des souvenirs imaginaires, (éditions Sketch, 2003)
  • Couleurs de l’infamie, d’après Albert Cossery, (Dargaud, 2003)
  • Made in Taiwan, (éditions du Pigeonnier, Taiwan, 2001)
  • Mendiants et Orgueilleux, d’après Albert Cossery, (Casterman, 1991)
  • La variante du dragon, (Casterman, 1989)
  • Nouvelles du front, (Futuropolis, 1985)
  • L’Homme à la tête de sphinx, (Dargaud, 1985)
  • La Terre du Limon noir, (Dargaud, 1984)
  • Les Noces d’argot, (Dargaud, 1983)
  • Same player shoots again, (Albin Michel, 1982)
  • Le Bonheur dans le crime, (Futuropolis, 1982)
  • Rampeau, (Futuropolis, 1982)
  • Ballades pour un voyou, (éditions du Square, 1979)

Collectifs

  • Comix 2000, l’Association, 2000.
  • Le Piéton du Caire in l’Association en Egypte, l’Association, 1998.

Illustrations

  • Un Paris Révolutionnaire, Dagorno, 2001.
  • What ever happened to the Egyptians ? de Galal Amin, The American University in Cairo press, 2000.
  • Guide Lonely Planet Egypt, 1999.
  • Guide Lonely Planet Cairo, 1998.

Reportages bandes dessinées pour la presse

  • Cartes postales d’Egypte, Internazionale, 2013.
  • Dessins sur la situation en Egypte, blog Mediapart, 2012.
  • Illustrations de chroniques d’El-Aswany, revue Long Cours, 2012.
  • dans la presse égyptienne Sabah el Kheir, depuis 1993
  • Dessins pour une Nouvelle Description de l’Egypte, depuis 1992.
Istrati ! tome 2 : L'écrivain

Istrati ! tome 2 : L’écrivain

(Actes Sud, 2018) - 2018

Seconde partie du portrait de Panaït Istrati par Golo où l’on découvre ce diable d’homme devenu écrivain grâce à Romain Rolland qui le surnomma le « Gorki des Balkans ». Compagnon de route des communistes, il séjourne en URSS et sera, à son retour, l’un des premiers à dénoncer, au grand dam des staliniens, la réalité du régime soviétique. Calomnié, trainé dans la boue, Panaït Istrati sera traité de « bourgeois romantique », d’« anarchiste brouillon », d’« agent provocateur » à la solde des forces capitalistes.

Revue de presse

  • « L’absence de cases de BD, les personnages parfois flottants dans l’espace, et des actions qui se chevauchent, retracent la façon échevelée de raconter de l’auteur… Les plans larges à la Hugo Pratt font rêver sur Istanbul, Le Caire, le Liban, les ports, les marchés… » Nova
  • « Golo enveloppe d’un noir et blanc somptueux son existence tumultueuse, contant ses amitiés indéfectibles, son idéalisme actif et sa découverte du monde. Une biographie dense mais jamais ennuyeuse » Télérama

Istrati ! tome 1 : Le Vagabond

Istrati ! tome 1 : Le Vagabond

(Actes Sud, 2017) - 2017

« La moindre ligne de Panaït Istrati est un portrait de lui, car jamais écrivain ne fût plus présent, corps et âme dans son œuvre. » Joseph Kessel

Revue de presse

  • « A la lecture d’Istrati !, on s’attache à ce personnage entier en perpétuelle quête d’amitié dont Golo a su rendre le côté remuant. On vibre avec ses incroyables aventures dessinées de manière classique, mais efficaces, en noir et blanc. On rit de son côté volcanique dans une atmosphère un peu baroque qui rappelle les films de Kusturica. Et on meurt d’envie de découvrir ses livres… et de découvrir la suite dans un deuxième tome à venir. » France Inter
  • « Lyrique, parfois truculent, souvent tragique, le récit de Golo emporte son lecteur qui non seulement (re)découvre un grand écrivain mais un homme libre, qui parcourut de nombreux pays des deux côtés de la Méditerranée. Chemin faisant, Golo recrée également avec brio une époque et un monde révolus. » Librairie de la bande dessinée et de l’image animée d’Angoulême
  • « Dans ce premier tome, qui évoque les années de vagabondage, la plupart des phrases sont extraites de l’œuvre d’Istrati. Les dessins, tantôt sobres, tantôt survoltés, illustrent à merveille le lyrisme et la lucidité de l’auteur de Présentation des haïdoucs et des Chardons du Baragan. Le second volume accompagnera sa métamorphose en écrivain. » Le Monde Diplomatique