Dico des invités depuis 1990

Manu CAUSSE

France

Black Bone : Coltan song (Nathan, 2020)
Black Bone : Fashion victime (Nathan, 2020)

© Christian Delépine

Nouvelles, pièces de théâtre, romans, littérature jeunesse, ce touche-à-tout littéraire se lance dans une nouvelle aventure avec le collectif Black Bone. Inventeur d’un genre nouveau, le thriller engagé, ce collectif composé de quatre auteurs publie cette année les deux premiers tomes de la tétralogie Black Bone. Entre aventure et réflexion sur les grand enjeux écologiques, politiques et médiatiques, ces ouvrages offrent une vision renouvelée sur notre monde contemporain.


Bibliographie

Littérature générale

  • Oublier mon père (Denoël, 2018)
  • La 2CV verte (J’ai lu, 2017)
  • Bruxelles ou la grosse commission (e-book aux éd. OnLit, 2012)
  • L’Eau des rêves (Luce Wilquin, 2012)
  • Le Facteur n’est pas passé (D’Un Noir si Bleu, 2012, livret carte postale)
  • Visitez le Purgatoire (D’un Noir si Bleu, 2009)
  • Petit guide des transports à l’usage du trentenaire amoureux (Page à Page, 2005, nouvelles)

Romans jeunesse

  • Le point sublime (Thierry Magnier, 2020)
  • Collectif Blackbone, t. 1. Coltan song (Nathan, 2020, avec Maylis Jean-Préau, Marie Mazas, Emmanuelle Urien)
  • Nos cœurs tordus, t.2, New York avec toi (Bayard, 2018)
  • Nos cœurs tordus (Bayard, 2017, avec Séverine Vidal)
  • Le bonheur est un déchet toxique (Thierry Magnier, 2017)
  • Les fils de Georges (Talents hauts, 2016)
  • Le pire concert de l’histoire du rock (Thierry Magnier, 2014)
  • Solo rock (Talents Hauts, 2010)
  • Fair play (Talents Hauts, 2007, texte bilingue)
  • Romeo@Juliette (Talents Hauts, 2006, texte bilingue)

Essai

50 exercices pour mal élever ses enfants (Eyrolles, 2013, avec Emmanuelle Urien)

Black Bone collectif : Coltan Song

Black Bone collectif : Coltan Song

Nathan - 2020

Irène est reporter de guerre. En 2000, en Sierra Leone, son amant, Peter est assassiné sous ses yeux. Irène n’oubliera jamais le visage du meurtrier, un mercenaire blanc, qu’elle a photographié.
Irène quitte l’Afrique et découvre qu’elle est enceinte. 18 ans plus tard, alors qu’elle vient d’accepter un poste de journaliste en France, pour se rapprocher de sa fille, Marie, elle meurt brutalement, renversée par un bus.
Marie se retrouve orpheline.
En triant les affaires de sa mère, elle comprend qu’Irène s’intéressait de près au lancement d’un smartphone dernière génération présenté comme le premier téléphone portable écologique, et à LookEe, l’entreprise responsable de sa fabrication.
La jeune fille fait la connaissance de Léo, un jeune hacker et ami d’Irène. Il lui apprend que, juste avant sa mort, sa mère a pris furtivement en photo un homme, le même qu’elle a photographié 18 ans plus tôt en Sierra Leone... Irène n’est pas morte par accident.
Léo, Marie, et sa marraine Andrea, journaliste, découvrent que l’homme sur la photo s’appelle Louis Cornic. Il dirige une société en lien avec LookEe. Il est d’ailleurs très proche du PDG de cette entreprise, Luca Snyder, qu’il a connu enfant, en Afrique. Leur enquête les mène au Congo, sur la piste d’un trafic de coltan, un minerai rare, extrait par des enfants en zone de guerre.
Cornic tente d’assassiner Marie et Andrea, mais sont sauvés à temps par Léo. Devenu incontrôlable, Cornic est éliminé par Luca Snyder.
Andrea et Marie interviewent Luca pour qu’il avoue ses crimes. Le PDG de LookEe fait détruire leurs téléphones afin d’effacer les traces de leur conversation. Léo a néanmoins réussi à tout enregistrer. Ils diffusent la vidéo incriminante, révélant au public le scandale des minerais de sang. Ensemble, ils forment le collectif Blackbone pour continuer à lutter contre les injustices. Comme sa mère, Marie deviendra journaliste, dans l’espoir de contribuer à changer le monde.


Revue de presse

« De quoi occuper le collectif et des lecteurs happés par le rythme, la teneur et l’actualité de ces récits épatants… » La dépêche.

« L’intrigue passionnante de ce livre captive le lecteur dès les premières lignes, lui permettant de se plonger immédiatement dans l’histoire. » Libération.

Le Point Sublime

Le Point Sublime

Thierry Magnier - 2020

Au cours d’un long voyage en voiture aux allures de pèlerinage, Mina, réalisatrice en herbe, se repasse le film de sa vie. Lui reviennent alors ces étés passés aux granges, en pleine nature, dans le hameau où vivait sa grand-mère mi-sorcière, mi-magicienne.

Elle a 9 ans et s’invente des jeux interdits. Elle a 15 ans et s’aventure sur des pistes glissantes, entraînée par sa meilleure amie. Elle a 17 ans et rencontre deux garçons qui lui offriront un anniversaire inoubliable.

Au fil des souvenirs, Mina retrouve les sensations et les fantasmes visités depuis l’enfance, ces sentiers de désir qui ont fait d’elle une jeune femme farouchement libre.

« Mon film montrera ce que c’est que grandir, naître et devenir femme, croire, explorer, aimer, se tromper, recommencer. »