Bibliothèque

Pour rendre la vie plus légère

Stock

"Pourquoi la littérature ? Parce que la littérature nous pourvoit de dons que nous n’avons pas. Elle nous pourvoit immédiatement de l’ubiquité. Grâce à la littérature, nous vivons dans des pays, des villes où nous n’avons jamais posé le pied. Grâce à la littérature, nous pouvons reculer vers des époques révolues. Il y a une sorte d’immense liberté que donne la pratique des livres, et que nous n’avons pas. La démultiplication de l’existence dans la littérature est une chance précieuse". Ce volume contient les principales émissions faites par Mona Ozouf à "Répliques" , sous la direction d’Alain Finkielkraut : sur les femmes et la singularité de leur écriture ; sur les livres comme "patrie" ; sur la galanterie française ; sur la civilité ; sur le Panthéon ; sur la Révolution française ; sur Henry James ; sur George Eliot. Les partenaires avec lesquels elle dialogue ici sont Diane de Margerie, Claude Habib, Pierre Manent, Geneviève Brisac, Philippe Belaval, Philippe Raynaud, Patrice Gueniffey. C’est tout un parcours intellectuel qui est ici dessiné, depuis ses travaux fondateurs sur la Révolution française jusqu’à ce qu’elle appelle ses "échappées belles" en littérature. Mona Ozouf est une "figure aussi discrète que rayonnante de la scène intellectuelle française", comme l’écrit Jean Birnbaum dans Le Monde. A bonne distance de tous les enrôlements et de toutes les assignations identitaires, elle maintient inébranlable le souci d’une ligne originale.

Entretiens avec Alain Finkielkraut, dans l’émission Répliques

— -

Revue de presse :

  • « La restitution d’entretiens radiophoniques est un pari risqué, mais il fonctionne excellemment tant l’art de la conversation et la maîtrise de la langue sont ici à leur sommet » (Eugénie Bastié, Le Figaro)
Pour rendre la vie plus légère

Pour rendre la vie plus légère

Stock - 2020

"Pourquoi la littérature ? Parce que la littérature nous pourvoit de dons que nous n’avons pas. Elle nous pourvoit immédiatement de l’ubiquité. Grâce à la littérature, nous vivons dans des pays, des villes où nous n’avons jamais posé le pied. Grâce à la littérature, nous pouvons reculer vers des époques révolues. Il y a une sorte d’immense liberté que donne la pratique des livres, et que nous n’avons pas. La démultiplication de l’existence dans la littérature est une chance précieuse". Ce volume contient les principales émissions faites par Mona Ozouf à "Répliques" , sous la direction d’Alain Finkielkraut : sur les femmes et la singularité de leur écriture ; sur les livres comme "patrie" ; sur la galanterie française ; sur la civilité ; sur le Panthéon ; sur la Révolution française ; sur Henry James ; sur George Eliot. Les partenaires avec lesquels elle dialogue ici sont Diane de Margerie, Claude Habib, Pierre Manent, Geneviève Brisac, Philippe Belaval, Philippe Raynaud, Patrice Gueniffey. C’est tout un parcours intellectuel qui est ici dessiné, depuis ses travaux fondateurs sur la Révolution française jusqu’à ce qu’elle appelle ses "échappées belles" en littérature. Mona Ozouf est une "figure aussi discrète que rayonnante de la scène intellectuelle française", comme l’écrit Jean Birnbaum dans Le Monde. A bonne distance de tous les enrôlements et de toutes les assignations identitaires, elle maintient inébranlable le souci d’une ligne originale.

Entretiens avec Alain Finkielkraut, dans l’émission Répliques

— -

Revue de presse :

  • « La restitution d’entretiens radiophoniques est un pari risqué, mais il fonctionne excellemment tant l’art de la conversation et la maîtrise de la langue sont ici à leur sommet » (Eugénie Bastié, Le Figaro)
L'Autre George. A la rencontre de George Eliot

L’Autre George. A la rencontre de George Eliot

Gallimard - 2018

« Ce livre raconte une rencontre. J’ai croisé George Eliot très tôt dans l’enfance, sous la forme d’un livre énigmatique trouvé dans la bibliothèque de mon père, puis, au long de la vie, de divers signes annonciateurs. Le plus explicite d’entre eux m’est venu de mon professeur de troisième, Renée Guilloux. Ses élèves adolescentes étaient habitées par les doutes, espoirs, désirs et tourments propres à leur âge : elle leur suggérait, pour mieux les comprendre, la fréquentation d’une romancière anglaise, George Eliot, et de ses héroïnes.J’ai mis longtemps à transformer ce conseil en livre. Celui-ci n’est pas une biographie, malgré l’admiration que m’inspire une femme supérieurement intelligente, assez brave aussi pour affronter, dans la société victorienne, l’ostracisme social que lui vaut la liberté des mœurs et de l’esprit. Il s’agit d’autre chose : une promenade dans la forêt de ses romans.

Sans céder à la tentation académique d’un parallèle à la Plutarque, la comparaison des deux George, Eliot et Sand, éclaire sur la couleur de leurs engagements, et singulièrement de leur féminisme. Et l’affection passionnée que la cadette vouait à son aînée française, aide à comprendre la parenté des chemins qu’elles ont empruntés.Voyage buissonnier donc, qui m’a réservé la surprise de retrouver des questions familières. Et celle-ci d’abord, qui unit les deux versants de mes livres : qu’ont de commun le roman et l’histoire ? Mais aussi celles qui font toujours le vif de nos débats du jour : comment s’orienter dans un monde déserté par l’intervention divine ? Comment définir notre identité, c’est-à-dire arbitrer entre ce dont nous avons hérité et ce que nous voulons choisir ? Et, ceci à l’usage féminin, peut-on à la fois revendiquer l’égalité et chérir la dissemblance ? La merveille est qu’en cheminant avec l’autre George, ces grandes interrogations n’ont plus rien d’intimidant. Elles portent des noms, elles ont des visages. Elles font entendre des voix, et celles-ci, toutes discordantes qu’elles puissent être, aident à mieux déchiffrer la vie. » M. O.


  • “L’ensorceleuse sensible Mona Ozouf fait mouche une fois de plus en alliant, au nom de la transmission, l’intelligence des êtres, les émotions ressenties, une écriture fluide et belle qui se lit avidement.” La Croix

Dictionnaire critique de la révolution française, Tome 3 : Institutions et créations

Dictionnaire critique de la révolution française, Tome 3 : Institutions et créations

Flammarion - 2017

« La naissance de la démocratie. C’est cette rupture qui exprime le plus profondément la nature à la fois philosophique et politique de la Révolution française ; c’est elle qui lui donne la dignité d’une idée et le caractère d’un commencement ; c’est d’elle qu’il faut encore partir pour comprendre l’ événement, comme d’une énigme intacte après deux cents ans de travaux et de débats destinés à en percer le mystère. »
Événements, acteurs, créations, idées, historiens : voici cinq tomes pour offrir au lecteur un inventaire critique et retrouver la richesse, l’étrangeté et la force de déracinement du plus grand événement de l’histoire des Français.


Dictionnaire critique de la révolution française, Tome 2 : Acteurs

Dictionnaire critique de la révolution française, Tome 2 : Acteurs

Flammarion - 2017

« La naissance de la démocratie. C’est cette rupture qui exprime le plus profondément la nature à la fois philosophique et politique de la Révolution française ; c’est elle qui lui donne la dignité d’une idée et le caractère d’un commencement ; c’est d’elle qu’il faut encore partir pour comprendre l’ événement, comme d’une énigme intacte après deux cents ans de travaux et de débats destinés à en percer le mystère. »
Événements, acteurs, créations, idées, historiens : voici cinq tomes pour offrir au lecteur un inventaire critique et retrouver la richesse, l’étrangeté et la force de déracinement du plus grand événement de l’histoire des Français.


Dictionnaire critique de la révolution française, Tome 1 : Événéments

Dictionnaire critique de la révolution française, Tome 1 : Événéments

Flammarion - 2017

« La naissance de la démocratie. C’est cette rupture qui exprime le plus profondément la nature à la fois philosophique et politique de la Révolution française ; c’est elle qui lui donne la dignité d’une idée et le caractère d’un commencement ; c’est d’elle qu’il faut encore partir pour comprendre l’ événement, comme d’une énigme intacte après deux cents ans de travaux et de débats destinés à en percer le mystère. »
Événements, acteurs, créations, idées, historiens : voici cinq tomes pour offrir au lecteur un inventaire critique et retrouver la richesse, l’étrangeté et la force de déracinement du plus grand événement de l’histoire des Français.


Les chemins de la France. De Révolution en République

Les chemins de la France. De Révolution en République

Gallimard - 2015

Ce volume thématique reprend pour l’essentiel des textes ou des extraits de textes consacrés à l’histoire de la France, précédemment parus dans les ouvrages suivants : Dictionnaire critique de la révolution française, L’Homme régénéré, L’École de la France, Les Lieux de mémoire.L’ensemble des textes a été choisi et organisé par l’auteur, qui a spécialement rédigé pour ce volume des textes intercalaires inédits, destinés à faire le lien entre les différentes parties et les différents textes.Ce volume s’articule selon trois parties :La Révolution : Portraits singuliers, portraits de groupe – Les Idées et les mots – Symboles, emblèmes, cérémonies – Temps de la Révolution et révolution du temps – La Révolution entre mémoire et histoireLa République : Naissance et parcours – Fêtes et emblème – L’École – Les dilemmes de l’idée républicaineI.a France, les France : Pays, paysages, terroirs – Les Français – L’identité françaiseCet ensemble constitue une remarquable synthèse des travaux historiques entrepris par Mona Ozouf sur cinq décennies. Il permet de mettre en lumière les différences entre la France (ou « les » France) vécue(s) et la France voulue par les penseurs de la Révolution et de la République, et constitue d’autre part le portrait d’une France « en train de se brouiller, de s’éloigner ».


Jules Ferry : La liberté et la tradition

Jules Ferry : La liberté et la tradition

Gallimard - 2014

Il fut l’homme le plus haï de la vie politique française. Mais son oeuvre, comme législateur et comme penseur de la République, continue à tisser nos vies.
Son idée de la France procède d’un constat douloureux : l’impossibilité de la République, depuis la Révolution française, à s’enraciner dans un pays perpétuellement divisé et à vaincre l’épreuve de la durée. Il faut donner aux Français une vision pacifiée de leur passé pour leur dessiner un avenir commun. Tâche immense. Grâce à l’École et au suffrage local, la politique doit pouvoir irriguer le plus chétif des villages ; avec l’aventure coloniale, la République comme civilisation doit pouvoir rayonner sur le vaste monde. C’est ce qui s’appelle refaire la France.
La singularité de Jules Ferry ? C’est d’incarner tout à la fois l’autorité de l’État et l’autonomie de l’individu, l’accomplissement de la promesse républicaine et la critique du maximalisme républicain. Il veut faire vivre conjointement la nation comme héritage et la nation comme volonté - la tradition et la liberté.


Revue de presse

  • "En suivant le Vosgien Ferry, Mona Ozouf précise, au fond, ce qui fut un art de gouverner." Télérama

Pour saluer...

Les cafés littéraires
Avec Mona Ozouf - Saint-Malo 2015


Avec Mona Ozouf, animé par Maëtte Chantrel

Au juste, c’est quoi la démocratie ?

Avec Jean Viard, Alaa El Aswany, Mona Ozouf, Romain Goupil - Saint-Malo 2019

Avec Jean Viard, Alaa El Aswany, Mona Ozouf, Romain Goupil
Animé par Yann NICOL


Jusqu’où ira-t-on ?

Avec Souleymar Bachir Diagne, Pascal Dibie, Mona Ozouf, Romain Goupil - Saint-Malo 2019

Avec Souleymar Bachir Diagne, Pascal Dibie, Mona Ozouf, Romain Goupil
Animé par Yann NICOL


Les enjeux de l’Histoire

avec Sanjay Subrahmanyam, Pascal Blanchard, Olivier Grenouilleau et Mona Ozouf - Saint-Malo 2018

Animé par Hubert Artus.
Avec Sanjay Subrahmanyam, Pascal Blanchard, Olivier Grenouilleau et Mona Ozouf.


Une patrie littéraire

avec Michel Le Bris et Mona Ozouf - Saint-Malo 2018

Avec Michel Le Bris et Mona Ozouf
Animé par Christine Ferniot


Hugo-Chateaubriand, ce que l’on doit aux romantiques

Avec Hubert Haddad, Michel Le Bris et Mona Ozouf - Saint-Malo 2018

Avec Hubert Haddad, Michel Le Bris et Mona Ozouf. Animé par Hubert Artus


Poétique de la démocratie

Avec Edgar Morin, Mona Ozouf, Patrick Chamoiseau - Saint-Malo 2017

Il est bien des conceptions de la démocratie. Le temps n’est pas si loin où ceux qui dénonçaient la démocratie « formelle » (bourgeoise, donc) appelaient «  démocraties populaires » des dictatures. Simple héritière de Rome et d’Athènes ? Ou bien ce « pari impossible » d’une communauté humaine fondée sur la reconnaissance de la radicale singularité de chacun – pari possible, pourtant, démontre le poème, expression du plus intime, mais qui éveille en chacun des échos, crée de «  l’être ensemble » ?
Animé par Yann Nicol


Avec Edgar Morin, Mona Ozouf, Patrick Chamoiseau


République, laïcité et culture(s) ?

Avec Mona Ozouf, Pascal Blanchard, Benjamin Stora, Abdennour Bidar - Saint-Malo 2015

Avec Mona Ozouf, Pascal Blanchard, Benjamin Stora, Abdennour Bidar


Une Bretagne ouverte sur le monde

Saint-Malo 2014

Avec : Mona Ozouf, J-M-G Le Clézio, Michel Le Bris, Yann Queffélec, Jean-Michel Le Boulanger.