Bibliothèque

Idées de génies - 33 qui ont bousculé la physique

Flammarion

Tout le monde connaît le chat de Schrödinger, enfermé dans sa boîte étriquée, dont on répète à l’envi depuis plusieurs décennies qu’il est à la fois « mort et vivant ». Mais qui a vraiment lu le texte dans lequel il devient le héros d’une expérience de pensée « diabolique » ?
Cette anthologie propose de faire vivre charnellement la science, à travers une sélection de 33 textes, chacun présentant une idée qui a marqué l’histoire de la physique occidentale du XVIIe au XXIe siècle.
Car la physique, loin de se limiter à un ensemble de lois abstraites ou de théories sans âme, est aussi une véritable aventure humaine, ponctuée de débats, de passions, d’émotions, de convictions, et bien sûr… de coups de génie.

La physique selon Etienne Klein

La physique selon Etienne Klein

Flammarion - 2021

« Six livres en un seul volume : par l’effet de quelque intrication, le tout serait-il davantage que la somme de ses parties ? Lorsque je les feuillette, je vois bien avec le recul qu’ils égrènent les notes symboliques d’une mélodie intime, celle de deux de mes passions les plus tenaces.
La première est le problème du temps. Il m’a sauté à la figure à l’âge de trente-trois ans et ne m’a lâché qu’il y a peu. Ma seconde passion, irréductiblement liée à l’autre, me porte vers certains personnages fascinants de l’histoire de la physique du XXe siècle, des êtres que je n’hésite pas à qualifier de “génies”.
Redécouvrant la tonalité de ces ouvrages successifs, je me rends compte que j’aime traverser les frontières, établir des connexions entre ce qu’elles séparent le plus souvent de façon abusive : la physique et la philosophie, la vie et l’œuvre, les équations et le langage ordinaire, les idées et le tempérament, l’intelligence et les émotions. »

Idées de génies - 33 qui ont bousculé la physique

Idées de génies - 33 qui ont bousculé la physique

Flammarion - 2021

Tout le monde connaît le chat de Schrödinger, enfermé dans sa boîte étriquée, dont on répète à l’envi depuis plusieurs décennies qu’il est à la fois « mort et vivant ». Mais qui a vraiment lu le texte dans lequel il devient le héros d’une expérience de pensée « diabolique » ?
Cette anthologie propose de faire vivre charnellement la science, à travers une sélection de 33 textes, chacun présentant une idée qui a marqué l’histoire de la physique occidentale du XVIIe au XXIe siècle.
Car la physique, loin de se limiter à un ensemble de lois abstraites ou de théories sans âme, est aussi une véritable aventure humaine, ponctuée de débats, de passions, d’émotions, de convictions, et bien sûr… de coups de génie.


Psychisme ascensionnel

Psychisme ascensionnel

Arthaud - 2020

« La montagne est devenue mon véritable topos : je m’y sens à l’aise et parfaitement libre, ce qui est paradoxal, car c’est par nature un monde de contraintes. Je m’y sens chez moi et, qui plus est, en sécurité, ce qui constitue un autre paradoxe. »

Depuis un séjour à Chamonix, à vingt ans, où il a ressenti « l’aspiration par le mouvement vertical des cimes » chère à Gaston Bachelard, Étienne Klein nourrit une passion profonde pour la montagne. De la Corse à l’Annapurna, en passant par le Hoggar et les Alpes, il a pratiqué randonnée, alpinisme et, depuis quelques années, s’adonne au trail. Espace de beauté et de liberté, la montagne est pour lui un révélateur des êtres, de l’amitié et de la solidarité.
Les questions jaillissent alors chez l’homme de sciences : quelles sont les ressources du corps, quels sont ses liens avec l’esprit ? Gravir les parois est une manière d’étudier une notion physique, mais aussi métaphysique : le vide.

Collection Versan intime


Ce qui est sans être tout à fait

Ce qui est sans être tout à fait

Actes Sud - 2019

Le vide, dit-on ordinairement, est ce qui reste après qu’on a tout enlevé. Mais si l’on retirait absolument tout, il ne resterait plus rien… du tout. Pas même le vide. Alors peut-on réellement faire le vide ? Au demeurant, le vide existe-t-il vraiment ? A-t-il même jamais existé ?
Le vide, c’est à la fois tout un monde et toute une histoire. Une histoire pleine d’idées, de concepts, de délires aussi. À l’image du temps et de la matière, le vide a hanté les philosophes et les physiciens, qui parlent rarement de la même chose. Chez les premiers, il a dès l’Antiquité donné lieu à d’intenses débats au sujet du néant, du non-être, du rien. Chez les seconds, le vide est devenu un objet d’expérimentations, et son existence, du moins celle d’un certain vide, a été prouvée au milieu du XVIIe siècle et a contribué à la naissance de la physique dite ”moderne“. Depuis, chaque nouvelle théorie propose ”son“ vide.
Étienne Klein mène l’enquête, traverse l’histoire des idées, interroge les mots. Et il apparaît que la vie du vide est contre toute attente une vie dense. De plus en plus dense à mesure que la physique progresse. Au XXIe siècle,toutes sortes de vides cohabitent houleusement, de la substance subtile au vide quantique, arrière-monde renfermant la source secrète de la matière, en passant par les ressorts intimes de la dynamique de l’Univers…La question du vide serait-elle en passe de devenir le plus grand défi de la physique contemporaine ?

Physicien, philosophe des sciences, Étienne Klein dirige le laboratoire de recherche sur les sciences de la matière au Commissariat à l’énergie atomique (CEA) et enseigne à CentraleSupélec. Il a notamment publié Les Tactiques de Chronos, Discours sur l’origine de l’Univers, En cherchant Majorana. Le physicien absolu, Le pays qu’habitait Albert Einstein et Matière à contredire.


Le pays qu'habitait Einstein

Le pays qu’habitait Einstein

Actes Sud - 2016

Albert Einstein, c’est l’audace intellectuelle alliée à une fraîcheur déconcertante, c’est l’imagination ardente soutenue par une obstination imperturbable. Mais comment approcher une façon de penser et de créer à nulle autre pareille ?
Étienne Klein est parti sur ses traces, il s’est attaché aux époques et aux villes où le destin d’Einstein a basculé : Aarau où, à seize ans, Einstein se demande ce qu’il se passerait s’il chevauchait un rayon de lumière ; Zurich, où il devient ingénieur en 1901 et se passionne pour la physique expérimentale ; Berne où, entre mars et septembre 1905, il publie cinq articles, dont celui sur la relativité restreinte qui révolutionnera les relations de l’espace et du temps, tout en travaillant à l’Office fédéral de la propriété intellectuelle ; Prague où, en 1912, il a l’idée que la lumière est déviée par la gravitation, esquissant ainsi la future théorie de la relativité générale. Puis Bruxelles, Anvers et, enfin, Le Coq-sur-Mer où, en 1933, Einstein se réfugie quelques mois avant de quitter l’Europe pour les États-Unis. Définitivement.
Albert Einstein (1879-1955), c’est une vie d’exils successifs, arrimée à la physique. C’est un art du questionnement fidèle à l’esprit d’enfance. C’est un mystère qu’Étienne Klein côtoie avec autant d’affection que d’admiration.