Bibliothèque

Des printemps en Bretagne

Goater

Aux lendemains de la grande guerre, des vies s’inventent dans les décombres de la tragédie.
C’est le printemps d’un communisme juvénile et libertaire, dont Douarnenez, en Bretagne, est l’épicentre.
Le printemps d’un mouvement breton qui renaît dans les arts et dans les rêves des Seiz Breur ou de Yann Sohier.
Le printemps du féminisme, aussi, et l’élection d’une sardinière, au bout du monde, en mai 1925.
Le printemps de François Tanguy, enfin, un jeune homme piétiné par les tragédies de la guerre qui renaît à l’espoir, au cœur des années 1920…
Ce roman est l’histoire d’un renouveau. L’histoire d’une jeunesse bretonne. Le regain de la Bretagne.
Jean-Michel Le Boulanger est écrivain, essayiste, maître de conférences en géographie à l’université de Bretagne Sud et actuellement Premier vice-président du conseil régional de Bretagne, en charge de la culture et de la démocratie régionale.

Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, essentiellement des essais, dont Être breton ?, des études historiques sur la Bretagne, et des biographies, dont celles de Michel Le Nobletz et de Daniel Le Flanchec, tonitruant maire de Douarnenez.
Des printemps en Bretagne est son premier roman.

Illustration de couverture : Fañch Moal

Des printemps en Bretagne

Des printemps en Bretagne

Goater - 2019

Aux lendemains de la grande guerre, des vies s’inventent dans les décombres de la tragédie.
C’est le printemps d’un communisme juvénile et libertaire, dont Douarnenez, en Bretagne, est l’épicentre.
Le printemps d’un mouvement breton qui renaît dans les arts et dans les rêves des Seiz Breur ou de Yann Sohier.
Le printemps du féminisme, aussi, et l’élection d’une sardinière, au bout du monde, en mai 1925.
Le printemps de François Tanguy, enfin, un jeune homme piétiné par les tragédies de la guerre qui renaît à l’espoir, au cœur des années 1920…
Ce roman est l’histoire d’un renouveau. L’histoire d’une jeunesse bretonne. Le regain de la Bretagne.
Jean-Michel Le Boulanger est écrivain, essayiste, maître de conférences en géographie à l’université de Bretagne Sud et actuellement Premier vice-président du conseil régional de Bretagne, en charge de la culture et de la démocratie régionale.

Auteur d’une vingtaine d’ouvrages, essentiellement des essais, dont Être breton ?, des études historiques sur la Bretagne, et des biographies, dont celles de Michel Le Nobletz et de Daniel Le Flanchec, tonitruant maire de Douarnenez.
Des printemps en Bretagne est son premier roman.

Illustration de couverture : Fañch Moal

Éloge de la culture en temps de crise

Éloge de la culture en temps de crise

Apogée - 2017

Tant d’œuvres d’art détruites, d’artistes censurés, de paroles interdites. Tant de budgets dédiés à la culture diminués, dans un monde en manque de repères. Il est temps de sonner le tocsin et d’en appeler à l’instauration d’un véritable état d’urgence, pour la création artistique et les politiques culturelles !
Il nous faut réenchanter le monde et réenchanter l’avenir. « Rallumer tous les soleils », disait Jaurès, dans son fameux discours à la jeunesse.
Les artistes, amateurs ou professionnels, les passeurs de culture, les militants associatifs, les bénévoles passionnés, œuvrent au quotidien pour une utopie qui les dépasse.
La responsabilité des collectivités publiques est de les soutenir. Avec ardeur et sans faiblesse. Et de faire vivre les droits culturels, enjeu majeur des politiques culturelles à réinventer.


  • « Voilà un livre courageux et volontaire. […] Il s’agit en conséquence d’un essai allègre, porté par la révolte à fleur de lèvres, mais gouverné aussi par l’optimisme demeuré vif au sein du propos généreux de l’essayiste. » ArMen
  • « On retrouve ici l’inspiration enflammée de Jean-Michel Le Boulanger (vice-président du Conseil régional de Bretagne en charge de la culture) quand il s’évertue à démontrer l’importance fondamentale et vitale de la culture. » Le Cri de l’ormeau

Manifeste pour une France de la diversité

Manifeste pour une France de la diversité

Éditions Dialogues - 2016

Oui, nous pouvons être Bretons, Corses, Basques, Musulmans, Juifs, de toutes les origines et de toutes les appartenances, sans cesser d’être Français. Assumons les richesses du divers, inventons une République des territoires, une République multiculturelle enfin assumée… Il est grand temps que la France réécrive son roman national en tenant compte de ce multiple, sa vraie richesse.

« De l’air, enfin ! Si longtemps que nous attendions ce Manifeste. Nous ? Toutes celles et tous ceux qui n’en peuvent plus de cette guerre que, d’en haut, l’on invite la France à se faire à elle-même, à son peuple qui est foncièrement pluriel, à son histoire qui est tissée du monde. À l’orée de temps électoraux qui risquent de donner la part trop belle aux semeurs de peurs et aux prêcheurs de haine, Jean­-Michel Le Boulanger fait souffler sur notre politique un vent de Bretagne salvateur. Depuis l’expérience bretonne, il pose la question française. Lisez donc ce Manifeste, offrez-le et partagez-le… » Edwy Plenel


Être breton ?

Être breton ?

Palantines - 2013

L’identité bretonne a été méprisée quand il s’agissait de construire la France ; cette identité bretonne a été revendiquée, contre Paris, au XXe siècle ; aujourd’hui les Bretons sont Bretons et sont Français. Ces deux identités ne s’opposent plus, se vivent de manière complémentaire, sur des registres différents.
Au XXIe siècle, siècle du mouvement et de la rencontre permanente avec des altérités, des identités composites se tissent. Les Bretons sont de leur ville ou de leur village, ils sont Bretons, Français, Européens, citoyens du monde. C’est le temps des identités plurielles.
L’objet de cet ouvrage est d’affirmer que ces identités sont une chance pour la Bretagne dès lors que les singularités bretonnes, dans tous les domaines et tout particulièrement dans les domaines culturels, sont pleinement acceptées et reconnues. Dans la mondialisation en cours, rien n’oppose le local et l’universel, dès lors qu’entre les cultures du monde se tissent les relations.
Encore faut-il que les cultures de Bretagne soient pleinement respectées et reconnues. À cet égard, on peut affirmer que ceux qui tiennent au XXIe siècle des propos très datés sur l’État-nation France, avec une crainte imaginaire d’un risque communautariste, ces jacobins qui s’accrochent à une conception totalement dépassée de la France, refusant l’émergence des territoires, sont les ploucs de notre temps, en retard de plusieurs décennies.
La Bretagne est aujourd’hui enracinée dans un terreau de singularités et très ouverte sur les autres, comme sur la modernité. Elle joue modestement une petite musique qui est aussi un plaidoyer pour un nouvel universel.

Être Breton aujourd’hui, c’est cela. Être de Bretagne et du monde. Nourrir un sentiment d’appartenance à la Bretagne tout en restant ouvert aux autres.
Oui, une petite musique dans le bruit de la mondialisation, de ses drames et de ses tragédies.

Nous sommes plus grand que nous

Les cafés littéraires
Avec : Michel LE BRIS, Anne NIVAT, Jean-Michel LE BOULANGER - Saint-Malo 2017

Avec : Michel LE BRIS, Anne NIVAT, Jean-Michel LE BOULANGER.
Animé par Maëtte CHANTREL

Les enjeux de la culture

Avec Christiane Taubira, Patrick Chamoiseau, Jean-Michel Le Boulanger ; Jean Rouaud - Saint-Malo 2017

La culture comme rempart contre la barbarie ? Pas si simple : toutes les cultures ne se valent pas. La preuve : il y eut une culture nazie, des artistes nazis, des philosophes nazis, dont un qui embarrasse bien le monde intellectuel. Non : le combat est à l’intérieur de la culture. Pour une certaine idée de l’être humain… Une rencontre en ouverture de la matinée « littérature-monde », entre Jean-Michel Le Boulanger, Christiane Taubira, Jean Rouaud et Patrick Chamoiseau.

Avec Christiane Taubira, Patrick Chamoiseau, Jean-Michel Le Boulanger, Jean Rouaud


Une Bretagne ouverte sur le monde

Saint-Malo 2014

Avec : Mona Ozouf, J-M-G Le Clézio, Michel Le Bris, Yann Queffélec, Jean-Michel Le Boulanger.