Dico des invités depuis 1990

APOSTOLOPOULOU Katerina

Grèce - France

J’ai vu Sisyphe heureux (Bruno Doucey, 2020)

© Oumeya El Ouadie

Originaire de Volos en Thessalie, elle vit aujourd’hui en France et construit des ponts entre son pays de naissance et son pays d’adoption ; elle a notamment traduit des pièces de théâtre grecques en français, et des poèmes français en grec. « Savoir que toute la vie sera ainsi / Et en sourire », écrit-elle dans son premier recueil paru en 2020, dont le titre, référence au mythe de Sisyphe, sonne comme une réponse à Albert Camus. Le bonheur trouvé dans le quotidien et la vie simple : c’est une idée qui traverse ce livre à la beauté épurée, rassemblant trois histoires racontées en vers libres, en français et en grec. Il a remporté le prix Pépite fiction ados du Salon du livre et de la presse jeunesse de France Télévisions.

Bibliographie

  • J’ai vu Sisyphe heureux (Bruno Doucey, 2020)
J'ai vu Sisyphe heureux

J’ai vu Sisyphe heureux

Bruno Doucey - 2020

Une famille de pêcheurs dont le père disparaît en mer, un couple de gens modestes que la mort vient séparer, un homme seul qui abandonne maison, papiers d’identité et biens matériels pour vivre en vagabond sous les étoiles…Trois poèmes narratifs. Trois destins aux prises avec la vie. Trois histoires simples pour dire la fierté du peuple grec. Ce ne sont pas les héros des batailles homériques que chante Katerina Apostolopoulou dans ce premier recueil écrit en deux langues, le grec et le français, mais le courage des êtres qui placent l’hospitalité et la liberté au-dessus de tout, qui se battent avec les armes de l’amour et de la dignité, qui ont peu mais donnent tout. À l’heure de la crise économique et du concept de décroissance, une voix venue de Grèce nous invite à voir Sisyphe heureux.