Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

KONATE Dialiba

France - Sénégal

Les saisons oubliées, une enfance africaine (Panorama, 2007)

Né en 1942 au Sénégal, Dialiba Konaté est passionné par le dessin depuis sa plus tendre enfance. Entré à l’école de Kaïtasso en 1955, il passe son temps à dessiner et remporte même un concours qui aurait pu lui permettre d’aller étudier deux ans en URSS, mais il reste au Sénégal sur les conseils de sa mère.

En 1965, il quitte son pays natal pour Paris et, mu par sa passion, commence à suivre des cours du soir et par correspondance avant de s’inscrire, au début des années 80, à l’université de Paris VIII dont il sort diplômé d’Arts plastiques en 1983. Passionné par l’histoire de l’Afrique, il traduit en images ce que les griots répètent depuis des siècles en paroles et en chants. Longtemps restés inédits, ses dessins en couleurs sont aujourd’hui exposés au Musée des Arts Africains et Océaniens.

Dialiba Konaté publie aujourd’hui un nouvel ouvrage, Les saisons oubliées, une enfance africaine, concrétisant ainsi son désir de parler de la solidarité de l’ancien temps, des traditions et des coutumes africaines.


Lien

Entretien avec Dialiba Konaté sur Citrouille


Bibliographie

  • Les saisons oubliées, une enfance africaine (Panorama, 2007)
  • Le récit des origines, d’après les récits bibliques (Seuil jeunesse, 2005)
  • Le prince Maghan Diawara et le crocodile du lac Faguibine (Seuil jeunesse, 2004)
  • L’épopée de Soundiata Keita (Seuil jeunesse, 2002)

Argumentaire des Saisons oubliées, une enfance africaine

Depuis des siècles, l’Afrique baigne dans une tradition d’oralité qui fait des griots les dépositaires de toute une civilisation. Dialiba Konaté célèbre l’histoire et ses ascendants, reprenant à sa manière, celle de ses crayons de couleurs et de ses stylos billes, les faits illustres des grands guerriers, les coutumes ancestrales et les traditions qui ont fait l’Afrique.

C’est cette fois le rythme du quotidien qui est au cœur de cet ouvrage et sert de biais au récit de la mémoire et de la solidarité de l’ancien temps, symbole de l’unité du peuple africain. Le texte de Martine Laffon et les dessins de Dialiba Konaté portent un regard sur un passé empreint de tradition et de respect, pour révéler une Afrique que l’on ne connaît plus et dont Monsieur Konaté refuse l’oubli et la disparition.

Les saisons oubliées

Panama (Ed du...) - 2007

Fantômes, sirènes, girafes et autres bêtes féroces...

Saint-Malo 2008