Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

KEBADIAN Jacques

France - Arménie

20 ans après (2002)

Né de parents arméniens originaires d’Anatolie et émigrés dans les années 20, Jacques Kebadian est né en France en 1940. A 24 ans, il sort diplômé de l’IDHEC (Institut Des Hautes Etudes Cinématographiques) et assiste Robert Bresson de 1965 à 1969 sur les films Au hasard Balthazar, Histoire de Mouchette et Une femme douce.

Alors qu’il tourne son premier long-métrage en 1967 (Trotsky), il décide de se tourner vers le cinéma documentaire. À partir des années 1980, marqué par le décès de son père, Jacques Kebadian éprouve le besoin de faire un retour sur ses origines, de mettre des images sur ce qui n’était alors que des mots, ceux des histoires que son père lui racontait.

Il réalise alors dès 1981 Arménie 1900 qu’il dédie à son père avant de fonder, l’année suivante, avec son ami Serge Avedikian, l’AAA (Association Audiovisuelle Arménienne) ayant pour objectif de diffuser les films de cinéastes d’Arménie soviétique et de la diaspora.

Jacques Kebadian est aujourd’hui l’auteur de nombreux films et courts-métrages réalisés tant pour la télévision que pour le cinéma. Il s’intéresse à l’histoire des peuples, déracinés, exilés, filmant avec une grande proximité et livrant des documents historiques de grande valeur. S’il s’intéresse aux danseuses du ballet royal du Cambodge après le génocide Khmer rouge dans Apsaras ou aux familles africaines sans papiers avec D’une brousse à l’autre, l’Arménie reste son sujet de prédilection. Parmi tous les documentaires réalisés sur le sujet, il vient aujourd’hui présenter 20 ans après, dans lequel il filme une famille qui était présente dans Que sont mes camarades devenus ? l’un de ses précédents documentaires.


Filmographie (Sélective)

  • La Fragile armada (2005)
  • 20 ans après (2002)
  • D’une brousse a l’autre (1998)
  • Memoire armenienne (1993)
  • Apsaras (1989)
  • Blanche et Claire (1987)
  • Les cinq soeurs (1984)
  • Que sont mes camarades devenus (1984)
  • Sans retour possible (1983)
  • Armenie 1900 (1981)
  • Trotsky (1967)

Présentation de 20 ans après

En 1983, Jacques Kebadian accompagne son ami Serge Avedikian à Erevan où il tournent "Que sont mes amis devenus ?". Il rencontre pour la première fois la famille Hovanessian. Il les retrouve en 1994 alors qu’ils sont sur le point de quitter l’Arménie affaiblie par le conflit avec l’Azerbaïdjan et le tremblement de terre.

20 ans après

20 ans après

Jacques Kébadian (Agat Films et Compagnie, 2002, 76’) -
20 ans après
D.R.

La famille Hovanessian a émigré aux États-Unis en hiver de l’année 1994. J’ai pu partager avec Vartan et Anahide les dernières journées avant leur départ d’Erevan. La jeune République d’Arménie, encore sous le choc du tremblement de terre et en conflit avec l’Azerbaidjan pour l’autonomie du Karabagh, était alors asphyxiée par un blocus qui rendait la vie difficile. Vartan, Anahide et Mardiros, je les ai connu en 1983 lorsque je réalisais avec Serge Avedikian "Que sont mes camarades devenus". Au printemps 2001, je suis allé à New York pour raconter cette histoire, celle d’une famille agissant comme un révélateur du désordre mondial.

20 ans après
D.R.

Vingt ans après

Agav Films / Agat Films & Cie - 1981