L’aventure des pôles

image

Samedi (Théâtre Chateaubriand)

Dès 10 heures, le retour de nos amis de l’expédition Tara. Ils avaient enchanté le public l’année dernière – les revoici, mission achevée, venus présenter leur tout nouveau film, exceptionnel :

  • 10.00 Tara, voyage au cœur de la machine Climatique
    Emmanuel Roblin et Thierry Ragobert(90’, 2 007, MC4/TARA Expéditions/ARTE)
    Septembre 2006. La goélette polaire Tara entame un extraordinaire voyage à travers l’Océan Glacial Arctique. À bord, des chercheurs venus comprendre les raisons du bouleversement de la « machine climatique ». Coupés du monde, emportés par la dérive de la banquise dans la nuit polaire, ils vont vivre une aventure humaine et scientifique sans équivalent.
  • 11.45 Changements climatiques : état des lieux
    Avec Charles Wohlforth, qui a passé la majeure partie de sa vie en Alaska, auteur de La baleine et le supercalculateur (Paulsen 2 008), Christian de Marliave, coordinateur scientifique de la mission Tara et Claude Lorius, glaciologue de réputation mondiale.
  • 14.00 Douze gentlemen en Antarctique
    Didier Martiny (52’, 2003, Grenade Production)
    Une belle histoire commencée à Moscou en l’an 2000, lorsque Frédérik Paulsen réunit une dizaine de « gentlemen » de plus de huit nationalités différentes afin de leur faire partager son rêve : naviguer sur l’océan austral jusqu’en Géorgie du sud et atteindre le pôle sud dans un avion expérimental russe, — le premier vol monomoteur sans escale jamais réalisé à travers ce continent. Mais tout ne se passe pas comme prévu… Un film étonnant, à ne pas manquer !
  • 15.00 La saga des expéditions russes
    Puis, en prolongement de cette aventure, une rencontre sur l’épopée des expéditions russes. On connaît les explorateurs français, anglais, italiens, américains, danois, suédois, mais curieusement beaucoup moins les Russes. Une vraie découverte donc, avec Anne Coldefy-Faucard, Emmanuel Durand et Vassili Golovanov, auteur d’Éloge des voyages insensés (Verdier)

    Le Tara dans les glaces
    D-R




  • 16.00 Enterrés volontaires
    Djamel Tahi (52’, 2 008, Terra incognita)
    Le 1er juillet 1957, trois Français occupent une année entière la station Charcot - une baraque en aluminium de 24 m2 enterrée sous la glace. Le film retrace cette aventure, grâce à Claude Lorius et Roland Schlich, derniers témoins de l’hivernage et à des documents inédits, filmés par eux il y a 50 ans. Ils seront présents, en compagnie de Djamel Tahi, réalisateur de ce film extraordinairement émouvant et de Thierry Piantanida, réalisateur avec Frédéric Lossignol de Demain, un monde sans Glace (à 18 h, voir p. 34), qui clôturera une journée particulièrement dense, formidable enquête de l’Europe à l’Alaska et jusqu’en Antarctique, auprès des spécialistes de la forêt boréale, de la toundra, de la banquise. Formidable mais plus qu’inquiétante, hélas… !
    Dimanche (L’univers)
  • 15.15 Peuples du grand-nord
    Avec Anne-Victoire Charrin (responsable éditoriale aux éditions Paulsen et spécialiste des cultures et littératures des peuples de la Sibérie et de l’Extrême-Orient russe), Charles Wohlforth, Vassili Golovanov et Jocelyne Ollivier-Henry.

Lundi (École de Marine Marchande)

  • 10.00 Le pire voyage du monde
    Désigné « meilleur livre d’aventure de tous les temps » par les lecteurs de National Geographic, ce livre d’Apsley Cherry-Garrard (Paulsen, 2 008) est le récit halluciné de l’expédition Scott, présenté par Christian de Marliave, qui projettera des documents rares sur l’expédition.
  • 10.45 L’Expédition Shackleton
    Suivront à 10 h 45 les images les plus hallucinantes peut-être jamais tournées sur une expédition polaire : celle de Shackleton, bien sûr, dans « South » de Frank Hurley. Et nous resterons avec Shackleton, en compagnie de Mirko Bonné, auteur de Un ciel de glace (Rivages) roman inspiré par l’expédition Shackleton et Céline Ferrier, skippeuse lors de l’expédition « Tara sur les traces de Shackleton » (11 h 45). Une matinée riche en émotion, qui se terminera par la projection des « Montagnes du silence » (voir p. 34) le film de cette expédition (12 h 30). Tara, donc, au début et à la fin de ce programme !