Lundi, journée de l’aventure (Théâtre Chateaubriand)

image

E.P. Jacobs-Henri Vernes : de Blake et Mortimer à Bob Morane
Théâtre Chateaubriand, lundi matin

  • Blake et Mortimer : le classique absolu de l’aventure !
    D-R

    Une matinée de films et de rencontres pour compléter l’exposition des planches et crayonnés d’André Juillard !
    Un des purs chefs-d’œuvre du roman d’aventure anglais est donc une simple B.D. ! Créée par un Belge Edgar P. Jacobs, en 1946 dans le Journal de Tintin. Conjuguant charme de la vieille Angleterre et futurisme exalté, réalisme et onirisme, nous précipitant de Londres à l’Atlantide, de la préhistoire au futur, brassant les mythologies, cette série culte compte des millions de lecteurs de par le monde. Sir Francis Blake, le professeur Philip Mortimer (inspiré par le professeur Challenger, de Conan Doyle), le diabolique Colonel Olrik et ses sbires : ils sont devenus immortels. La série sera reprise à la mort de Jacobs, en 1957, par Bob de Moor, Jean Van Hamme, Ted Benoît, Yves Sente et André Juillard. En dévoilant peu à peu le passé des personnages ils poursuivent la saga de Jacobs en des territoires toujours plus étonnants.

  • Jacobs-Vernes : la ligne belge ?
    Blake et Mortimer, Morane et Ballantine, et une question : comment se fait-il que l’aventure soit, en langue française, une spécialité belge ? Une sensibilité particulière ? La traduction d’une infirmité française ? Pour y répondre, une rencontre qui s’annonce passionnante avec : Pierre Pelot, Pierre Dubois et Laurent Chollet. Et deux films à ne pas manquer : E.P. Jacobs : Blake ou Mortimer de François Gillery (2004, 52’, Artline films) et un portait : Henri Vernes, aventurier de l’imaginaire de Erick Mogis (1997, 52’).
  • Bob Morane, le chevalier errant de l’aventure
    Des générations de lecteurs l’ont suivi dans les légendaires bouquins de la collection Marabout junior. Pour les plus jeunes, ce fut en bande dessinée.
    Ou encore à la télévision. Créé en 1953 par Henri Vernes (alias Charles
    Henri Dewismes), expert en arts martiaux, excommandant dans la RAF et bien sûr orphelin élevé en Bretagne par une vieille tante, l’aventure est le destin de Bob Morane, sa fatalité, son pain quotidien, dans un combat planétaire sans merci contre l’Ombre jaune. À ses côtés, Bill Ballantine, éleveur de poulets en Écosse et amateur de whisky, toujours grognon, éminemment tonique. Des femmes ? Sophia Paramount, la journaliste. Tonia Orloff, la nièce de l’Ombre jaune, et la mystérieuse Miss Ylang-Ylang cheftaine de l’organisation Smog. Bref, des aventures de plus en plus folles, conjuguant l’exotisme, l’espionnage et le fantastique.

Après-midi Conan Doyle, des documents inédits !

Conan Doyle déguisé en Professeur Challenger
© Coll. Société Sherlock Holmes de France - www.sshf.com

Théâtre Chateaubriand, lundi après-midi
Alors là, rien que du bonheur. Tout un après-midi en compagnie de Conan Doyle !
Avec une merveille, une pièce rare, unique : la seule interview filmée de Conan Doyle, 10 minutes pendant lesquelles il explique comment il inventa Sherlock Holmes. Projection suivie d’une rencontre avec de redoutables holmesiens : Bernard Oudin, Pierre Dubois, et Fabrice Bourland l’auteur du Fantôme de Baker Street.


Couverture de l’édition US du Monde Perdu en 1912
© Coll. Société Sherlock Holmes de France - www.sshf.com

Le monde perdu de Conan Doyle
Mais aussi les aventures du professeur Challenger dans ce pur chef-d’œuvre du récit d’aventure et d’exploration qu’est Le Monde perdu, la source de Jurassik Park.
Conan Doyle avait été frappé par des conférences d’explorateurs de retour d’une expédition sur le plateau de Roraima, au Venezuela, à plus de 3 000 m d’altitude, où les savants, sur la foi de légendes locales pensaient avoir aperçu des dinosaures, la préhistoire, préservée.
En 2005 une équipe d’explorateurs et de scientifiques se risque à leur tour sur l’inaccessible plateau qui leur réservera quelques surprises de taille : inédit en France, The real lost world de Peter von Puttkamer (Gryphon Productions), primé dans maints festivals, superbe !

Conan Doyle et les fées
Convaincu que les photos de fées prises par deux jeunes filles de Cottingley n’étaient pas truquées, il défendra sa thèse dans un livre étonnant : Les fées sont parmi nous. Une histoire qui fait le bonheur de notre génial elficologue Pierre Dubois — et fera le vôtre.
D’autant que la rencontre sera suivie par un exceptionnel film de fiction inspiré de l’affaire, Fairy Tale : A true story (Warner Bros.). Peter O’Toole y incarne Conan Doyle, Harvey Keitel, le Mage Houdini et Anna Chancellor, Peter Pan ! “Un des meilleurs films de l’année 1997” selon le New York Post, rien que ça !