Téléchargez Dimanche Ouest France
(Fichier PDF - 2.7 Mo)

Dico des invités

BELKADHI Mohamed Nejib

Tunisie

Tarzan des Arabes Kahloucha (Propaganda Production, 2006)

Nejib Belkadhi est acteur et réalisateur né à Tunis en 1972. Après des études à l’Institut des hautes études commerciales de Carthage, il fait ses premiers pas au cinéma et au théâtre en tant qu’acteur et, c’est avec Khottab El Bab, un feuilleton à succès dans lequel il tient un rôle de jeune premier, qu’il se fait connaître du grand public.

Quant à la réalisation, c’est sur Canal+ Horizons qu’il fait ses premières armes proposant notamment "Chams Alik", une émission satirique dont il est concepteur, réalisateur et co-présentateur qui marquera un véritable tournant dans le paysage audiovisuel tunisien. Dès lors il réalise plusieurs autres émissions et fonde même Propaganda Production avec Imed Marzouk en 2002.

VHS Kahloucha, son premier long métrage documentaire le révèle au public international. Présenté pour la remière fois à Cannes dans la section « Tous les cinémas du monde », le film est salué par les critiques et, en décembre 2006, il remporte le prix du meilleur film documentaire 2006 au Festival international du film de Dubaï.


Voir la fiche de Tarzan des Arabes Kahloucha

Les P’tits Foot et les diablotins

Gallimard Jeunesse - 2017
Tarzan des arabes, Kahloucha

Tarzan des arabes, Kahloucha

(Mohamed Neijib Belkadhi, Propaganda Production, 2006, 80’) -
Tarzan des arabes, Kahloucha
D.R.

A Souss, une ville touristiqueslittoral tunisien, Moncef Kahloucha, 45 ans, peinte en bâtiment, tourne entre deux chantiers des films de gangsters, d’aventures ou d’épouvante dont il monopolise le premier rôle, celui du sauveur. Son quartier de Kazmet ne manque pas d’amateurs prêts à jouer les méchants devant la caméra, pour une boisson ou pour le plaisir. Les tournages se déroulent invariablement à Kazmet et ses environs. Le jour de la première des films de Kahloucha, les hommes se pressent au café - interdit aux femmes - pour le plaisir de reconnaître leurs voisins et leur quartier, mais aussi pour rendre hommage à leur cinéaste local.