Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

THOMAS Dominic

Etats-Unis

Noirs d’encre. Colonialisme, immigration et identité au cœur de la littérature afro-française (La Découverte, 2013)

Biographie

Diplômé de l’Université de Yale, directeur du département d’études françaises et francophones à l’UCLA (University of California, Los Angeles), le chercheur américain Dominic Thomas a fait de l’espace post-colonial francophone son objet de prédilection.

Son premier livre, Nation-building, Propaganda and literature in francophone Africa ("Construire une nation, Propagande et littérature en Afrique francophone"), paru en 2002 aux Presses Universitaires de l’Indiana, analyse à travers le prisme de la littérature le processus de construction des identités nationales dans l’Afrique subsaharienne décolonisée. Examinant en particulier le cas du Congo Brazzaville, il explore à travers les trajectoires de Sony Labou Tansi, Henri Lopes et Emmanuel Dongala les figures diverses de l’engagement littéraire et le rapport des écrivains au pouvoir et au discours marxiste-léniniste dominant après l’Indépendance.

En 2007, il publie Black France : Colonialism, Immigration and transnationalism ("La France noire : colonialisme, immigration et transnationalisme"), un essai sur les échanges culturels entre l’Afrique et la France dans le contexte post-colonial, s’intéressant en particulier aux innovations culturelles et aux tensions liées à la "présence noire" dans l’hexagone.

Invité du festival Etonnants Voyageurs de Bamako en 2008, il a participé au colloque international autour de la littérature-monde à Tallahassee en février 2009.

Il collabore en 2011 avec Pascal Blanchard à l’édition de La France Noire, un beau livre de synthèse sur l’histoire des populations afro-antillaises en France.
Noirs d’encre, à paraître en janvier 2013 aux éditions La Découverte, s’interroge sur les bouleversements de l’idée de « francité » et du concept de « nation » induits par l’émergence en France de communautés postcoloniales à travers une étude approfondie de la littérature "afro-française" des deux dernières décennies.


Bibliographie :

  • Noirs d’encre. Colonialisme, immigration et identité au cœur de la littérature afro-française (La Découverte, 2013)
  • La France Noire, ouvrage collectif (La Découverte, 2011)
  • Black France : Colonialism, Immigration and Transnationalism (Indiana University Press, 2007)
  • Nation-building, Propaganda and literature in francophone Africa (Indiana university Press, 2002)

Une bibliographie exhaustive est consultable sur le site de l’UCLA (en anglais)


Présentation de Noirs d’encre. Colonialisme, immigration et identité au cœur de la littérature afro-française :

La France est entrée depuis les années 1990 dans une ère nouvelle : l’immigration et les productions culturelles qui ont émergé des communautés postcoloniales ont produit des structures socioculturelles radicalement nouvelles, interrogeant ainsi l’idée de « francité » et le sens même du mot « nation ». Dans cet ouvrage original à plus d’un titre, Dominic Thomas explore les impacts sur les sociétés et populations africaines de la dissolution partielle des structures d’États-nations modernes en faveur de mécanismes économiques, juridiques et politiques supranationaux.

Pour analyser les bouleversements qui ont résulté de la domination coloniale et postcoloniale, de l’affaiblissement de l’État-nation et de l’émergence de générations de jeunes exclus, l’auteur s’appuie sur une étude comparatiste des œuvres littéraires d’écrivains africains, français ou antillais. Ce faisant, il donne à voir les circonscriptions transnationales issues du colonialisme et de l’immigration et l’émergence d’une littérature « afro-française », qui rafle les prix littéraires internationaux et fait connaître la langue, plus profondément sans doute que ne le peuvent les institutions de la francophonie. Et en mobilisant les apports de différentes disciplines (anthropologie, sociologie, études francophones, gender studies, études sur les diasporas, études postcoloniales), cet ouvrage permet d’envisager de nouvelles manières de réfléchir sur la dimension symbiotique des relations entre la France et le monde francophone.

Soulignant l’importance pour la société française de valoriser une nouvelle histoire de France qui prendrait en compte la longue histoire des échanges coloniaux et postcoloniaux, ce livre fait clairement comprendre que les diasporas noires se trouvent au cœur de l’ouverture de la France au monde, au cœur même de sa modernité.


Présentation de Black France : Colonialism, Immigration and Transnationalism

La France a toujours accueilli une riche et vibrante présence noire à l’intérieur de ses frontières. Mais récemment de violents événements ont posé des questions sur le traitement des minorités ethniques en France. Véritable défi à une politique d’identité qui a dressé les immigrants contre le groupe dominant, Black France explore les mécanismes qui ont fait de la culture noire si expressive une culture à part entière au sein de la société française, multiculturelle et cosmopolite. Thomas met en avant des questions telles que : Pourquoi la France est un site privilégié de la civilisation ? Qui est le français ? Qui est un immigrant ? Qui contrôle les réseaux de production ?
Black France pose un besoin urgent de réévaluation de l’héritage colonial français.

Noirs d’encre

La Découverte - 2013

Noirs d’encre. Colonialisme, immigration et identité au cœur de la littérature afro-française, La découverte janv 2013 A partir d’une étude comparatiste d’œuvres littéraires d’écrivains africains, français ou antillais contemporains, une analyse des bouleversements qui ont résulté, en France, de l’histoire coloniale et postcoloniale, de l’affaiblissement de l’Etat-nation et de l’émergence de générations de jeunes talents. La France est entrée depuis les années 1990 dans une ère nouvelle : l’immigration et les productions culturelles qui ont émergé des communautés postcoloniales ont produit des structures socioculturelles radicalement nouvelles, interrogeant ainsi l’idée de “francité” et le sens même du mot “nation”. Dans cet ouvrage original à plus d’un titre, Dominic Thomas explore les impacts sur les sociétés et populations africaines de la dissolution partielle des structures d’Etats-nations modernes en faveur de mécanismes économiques, juridiques et politiques supranationaux. Pour analyser les bouleversements qui ont résulté de la domination coloniale et postcoloniale, de l’affaiblissement de l’Etat-nation et de l’émergence de générations de jeunes exclus, l’auteur s’appuie sur une étude comparatiste des ouvres littéraires d’écrivains africains, français ou antillais. Ce faisant, il donne à voir les circonscriptions transnationales issues du colonialisme et de l’immigration et l’émergence d’une littérature “afro-française”, qui rafle les prix littéraires internationaux et ait connaître la langue, plus profondément sans doute que ne le peuvent les institutions de la francophonie. En en mobilisant les apports de différentes disciplines (anthropologie, sociologie, études francophones, gender studies, études sur les diasporas, études postcoloniales), cet ouvrage permets d’envisager de nouvelles manières de réfléchir sur la dimension symbiotique des relations entre la France et le monde francophone. Soulignant l’importance pour la société française de valoriser une nouvelle histoire de France qui prendrait en compte la longue histoire des échanges coloniaux et postcoloniaux, ce livre fait clairement comprendre que les diasporas noires se trouvent au cœur de l’ouverture de la France au monde, au cœur même de sa modernité.


La France noire

La Découverte - 2012

La France noire en textes Le long cheminement de l’histoire des populations afro-antillaises en France a longtemps été absent des représentations de l’histoire de France, dont il est pourtant partie intégrante. C’est dire l’importance de ce livre, retraçant pour la première fois la formidable aventure qui a vu évoluer le regard de la France sur les Afro-Antillais à travers les siècles. Reprenant l’ensemble des textes qui accompagnaient la première édition largement illustrée du beau livre publié sous le même titre en 2011, cet ouvrage événement constitue une référence majeure sur plus de trois siècles de présence des Noirs en France, issus d’Afrique subsaharienne, des Antilles, des Comores, de Madagascar, de la Réunion, de Nouvelle-Calédonie ou de Guyane. L’histoire de la France noire commence au XVIIe siècle, quelques décennies avant le terrible Code noir (1685), et traverse plus de trois siècles d’histoire de France : trois siècles de présences caribéennes, africaines, issues des États-Unis ou de l’océan Indien, dans l’Hexagone, trois siècles d’une histoire culturelle, politique et économique intense et méconnue. Rédigé par les meilleurs spécialistes français et internationaux, pour un regard transversal sur une histoire aux mille et un visages, ce livre montre comment ces présences ont contribuéà bâtir ce pays et la République. C’est au creuset de ce récit que l’on peut comprendre les enjeux du présent.


Croisements 1 - Universalisme et Multiculturalisme

Atelier des Cahiers - 2011

Dominic THOMAS Littératures postcoloniales et mondialisation : questions historiographiques et théoriques Gilles DUPUIS La littérature migrante est-elle universelle ? Le cas de Ying Chen Lianxing GAI, Mingli WANG Interprétation des codes linguistiques dans l’interculturalité Lihua ZHENG La signature chinoise et la signature occidentale Jinling ZHANG Imaginer la Chine : une histoire concise des perceptions françaises de la Chine Yugang LIU, Rixuan XU, Xiuru NIU Sur les propriétés cognitives et culturelles du transfert psychologique dans la communication interculturelle Hui CAO Les genèses culturelles des Droits de l’Homme et l’universalisme des Droits de l’Homme ? Kiyonobu DATE Les rapports entre laïcisation et les avancées des Droits de l’Homme au Japon Noriyuki NISHIYAMA Assimiler ou non les indigènes dans l’empire colonial français : les indigènes devaient-ils apprendre le français ? Kenji KANNO Le rêve lointain d’une autre Méditerrannée : le Japon et la Chine dans l’œuvre romanesque de Kikou Yamata Aya ITO Les usages de l’iki dans un monde multiculturel : une relecture de la Structure de l’iki de Shuzo Kuki Yun CH’OE Un dilemme dynamique : l’universel et le spécifique Antoine COPPOLA De l’influence de L’Étranger de Camus sur deux films coréens : Miryang de Lee Chang-dong et Obaltan de Yu Hyun-mok VARIA Yves MILLET Performance et hylémorphisme, le cas Gutai Hisashi FUJITA Politique de l’émotion : une lecture des Deux sources de la morale et de la religion (1932) Jean-François GRAZIANI Retour sur le forum « La formation d’une vision du monde multipolaire et l’enseignement des langues étrangères » (compte-rendu)

Une autre histoire de la France

Une autre histoire de la France

Avec Pascal Blanchard, Alain Mabanckou et Dominic Thomas - Saint-Malo 2012

Avec Pascal Blanchard, Alain Mabanckou et Dominic Thomas, animé par Sophie Ekoué


Harlem sur Seine

Saint-Malo 2009
Dimanche : 11h00 - Harlem sur Seine
Jake Lamar, Michel Le Bris, Eddy L. Harris, Alain Mabanckou, Dominic Thomas, Blaise N’Djehoya, Antoine de Gaudemar.

Littérature-monde Acte III

Saint-Malo 2009
Samedi : 17h30 - Littérature-monde acte III
Michel Le Bris, Anna Moï, Alain Mabanckou, Dominic Thomas, Bill Cloonan, Charles Forsdick, Abdourahman Waberi, Jean Rouaud. Animé par Philippe Thureau-Dangin