Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités

KHOURY Nidaa

Israël

- Post Monotheism (2008)


Née en Gallilée en 1958, la poètesse Nidaa Khouri est marquée très tôt par une successions de décès (une sœur, un frère, de nombreux amis et membres de la famille) et grandit dans l’angoisse perpétuelle d’une guerre.

Ces thèmes marqueront fortement les sept recueils de poésie écrits en arabe qu’elle a publié en Israël depuis les années 1980.

Cette poétesse féministe et très investie dans différents mouvements pour la paix se démarque des autres poètes contemporains de langue arabe par sa poésie expérimentale et engagée. Son succès l’a conduite à être traduite dans de nombreuses langues (égyptien, libanais, hébreu, anglais,...). Plusieurs de ses poèmes ont également été traduits en français, notamment par Abdellatif Laabi.

Diplomée de philosophie, de littérature, de sciences comportementales et mère de 4 enfants, Nidaa Khoury enseigne aujourd’hui l’écriture à l’université de Beer Sheba.

site personnel : [https://www.nidaa48.com-]


Bibliographie (non exhaustive) :

- Post Monotheism (2008)

- The Burning Voice (2005)

- The Most Beautiful Goddess is Crying (2000)

- Rings of Salt (1998)

- I Announce My Silence To You (1987)


Lire "Stations" de Nidaa Khoury, traduction d’Abdelatif Laabi


Nidaa Khoury, "Sans chevaux ", traduction de Walid El Khachab

Elle laisse son nom derrière les veuves

Et avance comme une nuée

Sans chevaux...

La terre est une corde

Que la noirceur parcourut

Comme des fourmis...

Le lien se rompit

La terre enceinte

Enfanta une mer...

La mer

Enfonce ses dents dans la terre

Tète la blancheur

Et épargne les veuves

Semblables aux nuées privées de champs

Le ciel étend la terre comme une corde

Et la noirceur passe...

Femmes

Abandonnées

Derrière les nuages...

Le Destin en fera

Du pain pour les arbres