Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

GREENLAND Seth

Etats-Unis

Un patron modèle (Liana Lévi, 2008)

Seth Greenland
© Allegra Greenland

Quand Seth Greenland dépeint le monde hollywoodien dans son premier roman, il sait de quoi il parle. Scénariste pour la télévision et le cinéma depuis vingt ans, l’homme est lucide et critique quant au milieu dans lequel il évolue et n’a pas la langue dans sa poche. Alors forcément, à l’arrivée, ça donne un roman satirique, subtilement drôle et loufoque.
Ancien étudiant en littérature et cinéma de l’UCLA, camarade de classe de Jim Jarmush et de Spike Lee se réclamant de François Truffaut et de Woody Allen, Seth Greenland est avant tout un écrivain professionnel. Entendez par là qu’il écrit des scénarios pour gagner sa vie, mais que, s’il avait le choix, il opterait pour ce qu’il aime par-dessus tout : l’écriture de romans, celle qui lui permet de laisser libre cours à son imagination.
Principalement connu en France pour ses romans, le dernier en date étant Un patron modèle, Seth Greenland est aussi un dramaturge reconnu outre-atlantique, auteur entre autres de Jungle Rat, une pièce de théâtre plusieurs fois récompensée et encensée par la critique. S’il a choisi de s’éloigner d’Hollywood en s’isolant dans les montagnes, le cinéma ne semble pas vouloir le lâcher de sitôt puisque deux projets d’adaptation de ses romans sur grand écran sont à l’étude.

In English


Pour la sortie d’Un patron modèle (Shining city) aux Etats-Unis, Seth Greenland réalisa un petit clip promotionnel :


Revue de presse Un patron modèle :

Télérama
Le Magazine Littéraire
Le Figaro


Bibliographie :

  • Un patron modèle (Liana Lévi, 2008)
  • Mister Bones (Liana Lévi, 2005, trad. par Jean Esch)

Présentation de Un patron modèle :

Une maison au linoléum craquelé. Un boulot sans ambition menacé par une délocalisation en Chine. Une femme qui rechigne aux ébats amoureux. Le brave Marcus Ripps est loin de se douter en apprenant la mort de son frère que cette vie terne et rangée va subir un bouleversement complet. Certes la famille se doutait que Julian n’était pas « un bon mec », mais de là à penser qu’il était « un bon mac »... Derrière le modeste pressing qu’il lègue, se cache l’un des services d’escort girls les plus populaires de West Hollywood. Marcus décide néanmoins de retrousser ses manches et de s’atteler efficacement à cette activité quelque peu inédite, et, honnêteté oblige, dans le respect des « filles ». À mesure que les caisses se remplissent, Marcus remet en selle son mariage, achète une nouvelle Mercedes et offre à son fils une bar-mitzvah inoubliable. Mais lorsque sa conscience et les forces de l’ordre commencent à le titiller, Marcus doit à nouveau changer de cap, sans hésiter à tirer profit de ses récents déboires. Le marketing ne doit-il pas faire feu de tout bois ?
Dans cette satire insolente sur le clivage entre le bien et le mal dans la culture américaine, pas de jugement moral, ni de discours théorique. Seth Greenland fait preuve encore une fois d’un talent consommé.