Téléchargez Dimanche Ouest France
(Fichier PDF - 2.7 Mo)

Dico des invités

TILLINAC Denis

France

Sur les Pas de Chateaubriand (Presses de la Renaissance, 2009)

Denis Tillinac est né en 1947 à Paris. Journaliste et écrivain, il a publié plus d’une trentaine de livres – romans, essais, récits, poésie – qui lui ont valu plusieurs récompenses littéraires et notamment le prix Kleber-Haedens en 1987 pour Maisons de famille ou plus récemment les prix Maurice Genevoix et Erwan Bergot pour son Dictionnaire amoureux de la France (Plon, 2008). Représentant personnel du président de la République française pour la Francophonie de 1995 à 1997, il a collaboré à de nombreux journaux - La dépêche du Midi, Le Figaro Magazine, Valeurs actuelles -, et intervient aussi à la radio et la télévision, sur RTL pour l’émission « On refait le monde », Canal plus ou LCP. Directeur des éditions de La Table Ronde de 1992 à 2008, il vient de co-signer Sur les Pas de Chateaubriand avec Philippe Lorin, un livre paru aux Presses de la Renaissance.


Bibliographie :

  • Sur les Pas de Chateaubriand (Presses de la Renaissance, 2009)
  • Rue Corneille (Editions de La Table Ronde, 2009)
  • Liquider Mai 68 ?, collectif (Presses de la Renaissance, 2008)
  • Dictionnaire amoureux de la France (Plon, 2008)
  • Rugby Blues (Editions de La Table Ronde, 2007)
  • Je nous revois... (Gallimard, 2006)
  • Vienne fin de siècle, avec Yan Méot (Editions de La Table Ronde, 2005)
  • La Manche de Don Quichotte, avec Yan Méot (Editions de La Table Ronde, 2005)
  • Le venin de la mélancolie (Editions de La Table Ronde, 2004)
  • Le Dieu de nos pères : Défense du catholicisme (Bayard Culture, 2004)
  • Incertains désirs (Gallimard, 2003)
  • Chirac le Gaulois (Editions de La Table Ronde, 2002)
  • En désespoir de causes (Gallimard, 2002)
  • Des maisons au coeur (Robert Laffont, 2001)
  • Boulevard des Maréchaux (Le Dilettante, 2000)
  • Les masques de l’éphémère (Editions de La Table Ronde, 1999)
  • Un jour de bonheur (Robert laffont, 1999)
  • Je me souviens de Paris (Flammarion, 1998)
  • Elvis (J’ai Lu, 1998)
  • L’Or du temps (Robert Laffont, 1998)
  • Don Juan (Robert Laffont, 1998)
  • Rentrées des classes (Robert Laffont, 1997)
  • Elvis : Balade sudiste (Editions de La Table Ronde, 1996)
  • Dernier Verre au Danton (Robert Laffont, 1996)
  • Lettre ouverte à Jacques Chirac pour le sauver de ses "amis" : suivie d’un court bréviaire du balladurisme (Albin Michel, 1995)
  • Le jeu et la chandelle (Robert Laffont, 1994)
  • Vichy (Champ Vallon, 1993)
  • Les Corréziens, avec Pierre Dauzier (Robert Laffont, 1991)
  • L’hôtel de Kaolack (Robert Laffont, 1991)
  • La Corrèze et le Zambèze (Robert Laffont, 1990) Prix Jacques-Chardonne ; prix Littérature et Tourisme
  • Un léger malentendu (Robert Laffont, 1988)
  • Maisons de famille (Robert Laffont, 1987) Prix Kleber-Haedens
  • L’Irlandaise du Dakar (Robert Laffont, 1986)
  • Les Buts de ma vie (Robert Laffont, 1986)
  • L’Ange du désordre (Robert Laffont, 1985)
  • À la santé des conquérants (Robert Laffont, 1984)
  • Spleen en Corrèze (Robert Laffont, 1984)
  • L’Été anglais (Robert Laffont, 1983) Prix Roger-Nimier
  • Le Bonheur à Souillac (Robert Laffont, 1982) Le Prix libre
  • Le Rêveur d’Amérique (Robert Laffont, 1980)

Présentation de Sur les pas de Chateaubriand :

« C’est l’histoire véridique d’un homme assez fou d’orgueil pour avoir défié Napoléon Ier avec une plume en guise de sabre. Sans Chateaubriand, la mélancolie n’aurait pas ces parfums d’automne qui insinuent dans la tristesse des effluves de félicité. Sans lui, je n’aurais pas été le même. C’est dans les miroirs de sa thaumaturgie que j’ai connu après tant d’autres ma vocation d’écrivain. Comme lui je suis l’héritier navré d’un monde en perdition, gardien à mon coeur défendant de ruines ennoblies par son art ; comme lui j’ai vu émerger un autre monde qui n’a rien pour me plaire. Comme lui je traîne par le fait une cohorte de regrets dont ma plume fait son miel et son fiel.

« Chateaubriand, c’est l’histoire fabuleuse d’une incursion à l’aveugle dans les contrées alors inexplo-rées de l’intériorité. De ce tremblé de l’âme, encore peu consistant et ne sachant avec quoi rimer, il a fait surgir un univers. Le sien. Le nôtre.

« Voilà l’histoire d’un noblaillon breton mal dans sa peau, mal dans son siècle, qui a inventé le romantisme français en poursuivant les ombres de son ombre. Voilà, à son aube violentée par l’orage, l’envol du moi vers ses confins inexplorés, ses retours dans les cryptes de la mémoire. Voilà dans sa quintessence toute l’aventure "moderne", et elle touche à son terme. La mort de cet écrivain génial sonne par anticipation le glas de toute illusion littéraire, et de cela je ne puis me consoler. J’en fais état pour dire ma dette, ma gratitude de fils indigne. »

D. Tillinac

Sur les pas de Chateaubriand

Presses de la Renaissance - 2009

Dictionnaires amoureux

Saint-Malo 2009
Dimanche : 10h45 - Dictionnaires amoureux
avec Dominique Fernandez, Jean-Claude Carrière, Claude Hagège et Denis Tillinac