Feuilleter le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger la grille
(Fichier PDF - 228.1 ko)

Kathakali, un chemin de vie

Chritiane Ballan (autoproduction, 2009, 52’)

image

22 mai 2010, Cinéma Le Vauban – Salle 5, 14:15

Pour les candidats au cheminement initiatique, l’Inde a toujours été une destination mythique. Est-ce dans cette perspective de quête héroïque que Maryse Noiseux, Canadienne, décida en 1980 de partir en Inde ? En tout cas, l’histoire de sa vie, qui est évoquée ici, tient plus du poème épique que du simple récit de voyage. Aujourd’hui, à 50 ans, danseuse de Kathakali et directrice d’un centre d’enseignement au Kérala, dans le Sud de l’Inde, Maryse Noiseux nous propose de l’accompagner au long de ce chemin de vie qui l’a conduite au coeur de la sphère sacrée des maîtres de Kathakali.

Maryse Noiseux, Canadienne, décide en 1980 de partir en Inde. Aujourd’hui, à 50 ans, elledevenue danseuse de Kathakali et directrice d’un centre d’enseignement au Kérala, dans le Sud de l’Inde.
Fascinée par l’art antique du Kathakali, elle entre dans une école. A l’époque, celles-ci étaient strictement réservés aux hommes et l’acteur considéré comme un prêtre. Elle y restra 3 ans, pratiquant 8 heures par jour comme les autres élèves — une école de l’endurance à la souffrance pour atteindre l’état de transe et modifier sa morphologie jusqu’à devenir à l’image des dieux et des déesses.

Avec nous, Maryse parcourt ce chemin qui, 26 ans plus tôt, l’a conduite auprès d’un des plus grands maîtres : Kudamalour Karunakaran Nair : elle ne devait rester près de lui que deux ans… elle vit près de lui depuis ce temps, bien décidée à rester définitivement en Inde…

Portfolio

Feuilleter le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger le catalogue
(Fichier PDF - 6.2 Mo)
Télécharger la grille
(Fichier PDF - 228.1 ko)