Téléchargez Dimanche Ouest France
(Fichier PDF - 2.7 Mo)

Dico des invités

MICHAILOF Serge

France

Notre maison brûle au Sud (Fayard, 2010)

Biographie

© Govin Sorel

Travailleur indépendant du secteur Politiques publiques, Serge Michailof s’est impliqué dans les problèmes de développement des pays du Sud depuis 1968. Aujourd’hui, il publie Notre maison brûle au Sud avec Alexis Bonnel, un bilan de l’aide publique au développement depuis sa création dans le contexte de la guerre froide et de la décolonisation, ses succès, ses dérives, et ses erreurs mais aussi des pistes de réflexion et d’action pour inventer et diffuser un nouveau modèle de développement.

Il enseigne actuellement à Sciences Po un cours sur l’aide publique au développement face aux défis du XXI ème siècle. Conseiller de plusieurs gouvernements, consultant régulier pour la Banque Mondiale et diverses autres institutions d’aide sur les Etats fragiles et les problèmes de « Post conflit », il s’est tout particulièrement spécialisé dans les problèmes institutionnels liés à la reconstruction des appareils d’Etat.
Il était encore récemment (2001/2004) le directeur exécutif chargé des opérations de l’Agence Francaise de Développement (AFD) et le Vice Président de Proparco. Auparavant il a travaillé 8 ans à la Banque Mondiale à Washington comme directeur opérationnel et conseiller principal et 15 ans comme représentant de l’AFD dans divers pays africains. En 1992/93 il était conseiller technique au cabinet du ministre de la coopération Mme Avice. De 1975 à 1977 il a enseigné l’analyse de projet au Centre de Formation Economique Financière et Bancaire (CEFEB). Avant de rejoindre l’AFD en 1975, il a passé six ans à préparer et évaluer des projets de développement dans une société d’ingéniérie, la SATEC, dont il a dirigé le bureau d’étude, travaillant essentiellement en Amérique latine, en Asie du Sud, au Maghreb et au Moyen Orient. Pendant une carrière de plus de quarante ans consacrée au développement des pays du Sud il a travaillé au total dans plus de 60 pays.
Auteur de nombreux articles, Serge Michailof a publié et dirigé cinq livres : À quoi sert d’aider le Sud (Economica 2006), La France et l’Afrique (Karthala 1993), Guide pratique d’analyse de projets d’investissements (Economica 1987) avec Manuel Bridier, un ouvrage classique, le « Guide pratique d’analyse de projets d’investissements » ( 5 ème edition 1995).
Serge Michailof est administrateur du Conseil des Investisseurs en Afrique Noire (CIAN). Il est chevalier de la Légion d’Honneur, de l’ordre du Mérite, et de l’ordre du Lion senégalais.

Bibliographie :

  • Notre maison brûle au Sud (Fayard, 2010)
  • À quoi sert d’aider le Sud ( Economica 2006)
  • Guide pratique d’analyse de projets d’investissements ( 5 ème edition 1995)
  • La France et l’Afrique, (Karthala 1993)
  • Les Apprentis Sorciers du Développement, (Economica 1987)

Présentation de Notre maison brûle au Sud

Que peut faire l’aide au développement ?
A une époque où l’on se gausse aisément d’une aide publique au développement que l’on charge de biens des maux, Serge Michailof et Alexis Bonnel procèdent à un bilan de l’aide depuis sa création dans le contexte de la guerre froide et de la décolonisation, et décrivent ses succès mais aussi ses dérives et ses erreurs. Ils mettent en évidence l’intérêt et les limites, de l’approche compassionnelle actuelle qui, via les objectifs du millénaire, tente d’instaurer une sorte de RMI à l’échelle mondiale. Alors que nombre de régions à la dérive sont devenues de dangereux chaudrons où bouillonnent misère et frustrations, ils décrivent les chocs qui, au cours des prochaines décennies, vont frapper tant le Sud que, par ricochet, nos pays riches. Procédant à une analyse impitoyable de l’échec de l’intervention de la communauté internationale en Afghanistan, Serge Michailof propose des approches novatrices pour aider à stabiliser les régions à la dérive. Alors que le prodigieux succès économique des pays émergents nous conduit, Nord et Sud, à une évidente impasse environnementale, Alexis Bonnel offre des pistes de réflexion et d’action pour inventer et diffuser un nouveau modèle de développement. Refusant les illusions de la décroissance, cet ouvrage montre qu’une aide publique au développement repensée est l’un des rares outils disponibles pour amorcer une cogestion avec le Sud de ces biens publics mondiaux menacés que sont la paix et …un climat tempéré.

  • « Ce livre, je l’attendais depuis longtemps. Qui d’autre que Serge Michailof pouvait nous livrer une telle somme d’analyses mais aussi de propositions ? L’aide peut être fatale. Mais plus fatal encore serait son arrêt. Voici ce que j’ai appris de lui. Voici ce que j’ai retrouvé avec admiration et gratitude dans le livre qu’il nous propose avec Alexis Bonnel aujourd’hui ». (Extrait de la préface de Erik Orsenna)
  • « Serge Michailof et Alexis Bonnel nous livrent un ouvrage brillant et complet. Il a vocation à devenir une référence des professionnels, chercheurs et étudiants dans l’accès tant à la théorie qu’à l’expérience des métiers du développement. Il suscitera bien entendu controverses et débats. Ils sont les bienvenus. Mais on ne prendra pas en faute la qualité du savoir intellectuel et opérationnel des auteurs. » (Extrait de la Post face de Jean Michel Severino)
    _
Notre maison brûle au Sud

Notre maison brûle au Sud

Saint-Malo 2010
Avec Moussa KONATE et Serge MICHAILOF. Un débat animé par Marie-Madeleine Rigopoulos.