Revue de presse

image

Cette année encore, plusieurs milliers de visiteurs se sont pressés dans les allées du festival pour découvrir l’exceptionnelle programmation de la 21e édition d’Etonnants Voyageurs à Saint-Malo. Rencontres passionnantes, débats et échanges intenses : ce festival aura été un véritable succès ! Un moment unique que la presse n’a pas manqué de saluer.

La foule devant le chapiteau "Toutes les saveurs du monde"
© Gaël Le Ny

Ainsi, la Revue Continental écrivait dans son édition de mai 2010 :
« Cet événement qui a essaimé de Port-au-Prince (Haïti) à Bamako (Mali) en passant par Haïfa (Israël) ou Sarajevo (Bosnie) est devenu un rendez-vous incontournable de la littérature-monde de langue française. (…) Port d’attache incontournable d’une « world fiction » à l’écoute de tous les continents, Saint-Malo hissera cette année encore les pavillons de mille nations pour faire vivre une littérature qui se réinvente sans cesse, se donnant ainsi toutes les chances de survivre. »

De la même façon, le magazine Lire remarquait dans son numéro du 2 mai 2010 : « Qu’on se le dise, le festival Etonnants Voyageurs a plus que jamais le vent en poupe (…) non seulement cette manifestation-phare célébrera bien sa 21e édition du 22 au 24 mai, à Saint Malo, mais en plus elle affiche sa bonne santé avec un programme aussi ambitieux que généreux. ».

Le journal l’Humanité lui aussi rendait hommage à cette ambition, à cette passion, dans sa publication du 20 mai 2010 : « Le festival Étonnants voyageurs confirme, pour cette 21e édition, son rôle de rendez-vous mondial de la littérature. », soulignant également la place à part du festival parmi les manifestations littéraires : « Festival pas comme les autres, Étonnants voyageurs a l’originalité, rarissime, de susciter des livres, et pas seulement d’en rassembler. »

Lecture sur le quai...
© Gaël Le Ny

L’enthousiasme était également au rendez-vous dans La Croix qui « après trois jours de grand soleil et d’affluence publique impressionnante », relevait la richesse des débats et des rencontres : « Écouter les écrivains évoquer leur quotidien, leur impuissance parfois, aura donné lieu à des moments très émouvants. » (La Croix, 25 mai 2010).

Une 21e édition très riche donc, qui conduit l’Express à cette conclusion : « Assurément, les écrivains voyageurs n’ont (toujours) pas dit leur dernier mot… » (L’Express, 19/25 mai 2010)