Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Fatou Diome, "Celles qui attendent" (Flammarion)

image

Fatou Diome, dévoilée au grand public avec Le Ventre de l’Atlantique en 2003, nous invite une fois encore au Sénégal, dans un petit port des îles de Gandoune, à écouter des voix de femmes. Un livre à la fois sur l’exil et sur ceux (celles !) qui restent, mais aussi une belle fresque humaine et sociale menée avec force.

spip_logo"Arame et Bougna, mères, respectivement, de Lamine et Issa, deux émigrés clandestins.
Elles ne comptaient plus leurs printemps, mais chacune était la sentinelle vouée et dévouée à la sauvegarde des siens, le pilier qui devait tenir la demeure sur les galeries creusées par l’absence. Mais comment dépeindre la peine d’une mère qui attend son enfant, sans jamais être certaine de le revoir ? Coumba et Daba, quant à elles, humaient leurs premières roses : jeunes, belles, elles rêvaient d’un destin autre que celui de leurs aînées du village.
Assoiffées d’amour, d’avenir et de modernité, elles s’étaient lancées, sans réserve, sur une piste du bonheur devenue peu à peu leur chemin de croix. Mariées, respectivement à Issa et Lamine, l’Europe est leur plus grande rivale. Esseulées, elles peuvent rester fidèles à leur chambre vide ou succomber à la tentation. Mais la vie n’attend pas les absents, derrière les émigrés, les amours varient, les secrets de famille affleurent ; les petites et grandes trahisons vont alimenter la chronique sociale du village et déterminer la nature des retrouvailles. Le visage qu’on retrouve n’est pas forcément celui qu’on attendait.... "

  • "Extrêmement bien rythmée, cette magnifique histoire de femmes mêle chronique sociale et drames personnels. Le réalisme le plus trivial y côtoie malicieusement l’animisme. Pour chanter la douleur et l’angoisse, révéler les désillusions et les faux pas, dénoncer avec détermination des contradictions politiques et culturelles, l’écriture est musicale, pleine de souffle. Ample et houleuse, la voix de Fatou Diome a cette force qui vous emporte, une liberté de ton qui vous enchante, un humour qui vous ravit. Sans oublier de dire la rage et la colère avec conviction." Dans la revue Page des libraires de septembre.
  • Lire une interview de Fatou Diome dans Jeune Afrique le 6 septembre : "Il ne faut pas fermer les yeux sur les maux qui rongent la culture africaine"
Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)