Dico des invités depuis 1990

PINGUILLY Yves

Oskar

À Paris sur un cheval gris (Oskar, 2020)

Tour à tour marin, bibliothécaire, animateur culturel de la maison du Havre (la première du genre en France), fondateur de la revue Griffon Yves Pinguilly demeure avant tout un éternel voyageur. Traduit dans une quinzaine de langues, ce passeur d’histoires devenu écrivain explore tous les genres de l’album de contes au roman, du recueil poétique au documentaire d’art en passant par le théâtre. Sa personnalité passionnée et anticonformiste est une des constantes fortes de son écriture. Fin connaisseur du continent africain, il en fait le lieu privilégié de ses récits. Avec son roman jeunesse Le Ballon d’or, présenté dans le cadre des journées scolaires, l’auteur relaye avec justesse et légèreté la complexité de la société guinéenne.

Site de Yves Pinguilly.


Bibliographie

Romans jeunesse

  • Mic mac sur l’île mystérieuse (Belin, 2016)
  • La fleur au fusil (Oskar, 2014)
  • L’Île du vent (Rêves bleus, Orbestier, 2013)
  • La maîtresse en détresse (Gargantua, 2012)
  • Sœur blanche, sœur noire (Rue du Monde, 2011)
  • Le bleu du ciel biani biani (Oslo Editions, 2010 avec Adrienne Yabouza)
  • Frissons de foot à Bangui (Rue du Monde, 2010)
  • Cœur boucané (Oskar 2010)
  • Un printemps fusillé (Oskar 2007)
  • Le Nègre de Nantes (Oskar 2007) 
  • Jour de Noël à Yangassou (ill. Zaü, Rue du monde, 2007)
  • Crocodile père et fils (ill. Florence Koenig, Autrement, 2007) 
  • L’Esclave du fleuve des fleuves (Oskar, 2006)
  • Verdun 1916, un tirailleur en enfer (Nathan, 2003)
  • Contes et légendes, la corne de l’Afrique (Nathan, 2002)
  • L’Île de la Lune (Rêves bleus, Orbestier, 2001, réed. 2013)
  • Manèges dans le désert (Nathan, 2001, rééd. 2006)
  • Dernier crime avant les soldes (Magnard, 1998)
  • L’Esclave qui parlait aux oiseaux (ill. Zaü, Rue du monde, 1998)
  • Le Strip-tease de la maîtresse (Casterman, 1996)
  • Le Secret de la falaise (Nathan, 1995, rééd. 2005) 
  • Le Ballon d’or (Rageot-Cascade, 1994, réed. 2006)
  • Ma Poupée chérie (Casterman, 1993, rééd. 2001)
  • Pénalty à Ouagadougou (Magnard, 1993, rééd. 1999)
  • Il était une fois les mots, anthologie sur une typoscénie d’André Belleguie (La Farandole, 1981) 
  • L’Eté des confidences et des confitures (Rageot-Amitié, 1979, rééd. 1991)

Romans

  • L’Âge de l’horizon (L’oeil bleu blanc, 2016)
  • Même les poissons du fleuve pleuraient (Le Jasmin, 2014)
  • Les larmes du fleuve (Big Bêafrîka, 2013)
  • La danse des machettes (Big Bêafrîka, 2013)
  • La défaite des mères (Oslo, 2008, avec Adrienne Yabouza)

Contes et légendes

  • Contes d’Afrique : les autres histoires vagabondes (Bilboquet, 2016)
  • Le margouillat gourmand (Cipango, 2016)
  • Histoires Vagabondes (Bilboquet, 2015)
  • Il était une fée (Le Buveur d’Encre, 2015)
  • Bakari et ses dix frères (Belin, 2013)
  • Bouti de Djibouti (Le Dig Dig » Djibouti, 2012)
  • Les six frères et autres contes d’Afrique de l’Est (Oskar, 2008)
  • L’Histoire du pêcheur ( Le Jasmin, 2007)
  • L’Âne au crottin d’or (Oskar, 2005)
  • Contes et légendes d’Afrique d’Ouest en Est (Nathan, 1997)
  • Contes et légendes de Bretagne (Nathan, 1996)

Albums jeunesse

  • Au zoo (Belin jeunesse, 2017)
  • Le livre d’Hannah (Le Buveur d’Encre, 2016)
  • En avant la musique (Pourquoi pas ?, 2016, en collaboration avec Solidarité laïque)
  • La maîtresse ne danse plus (Rue du monde, 2014)
  • La fleur des vagues (Belin, 2012)
  • Little Noëlen tournée (Planète Rêvée, 2012)
  • Maimouna qui avala ses cris plus vite que sa salive (Vents d’Ailleurs, 2007)
  • N°10 le pirate (Oskar, 2006)
  • Awa et Djigui de l’autre côté des vagues (Ibis Rouge, 2008)
  • Les deux saisons du Baobab (Ibis Rouge, 2006)
  • Le petit hippopotame (Albin Michel, 2004)
  • L’orange folle de foot ( Ganndal-Guinée, 2003)
  • Le voyage de Nyeba (Rue du Monde, 2008)
  • Jour de Noël à Yangassou (Rue du Monde, 2007)
  • Même les mangues ont des papiers (Rue du monde, 2006)
  • L’esclave qui parlait aux oiseaux (Rue du Monde, 1998)

Art et poésie

  • À Paris sur un cheval gris (Oskar, 2020)
  • Mon pays en partage (Rue du Monde, 2016)

Essais

  • Samory farouche combattant (Ganndal, 2017)
  • 1914, Guillaume Appolinaire s’en va-t-en guerre (Oskar, 2014)
  • Toussaint Louverture : l’arbre noir de la liberté (Oskar, 2013)
  • Patrice Lumumba la parole assassinée (Oskar, 2010)
  • Aime Césaire (Oskar, 2008)

Paris sur un cheval gris

Paris sur un cheval gris

Oskar Éditions - 2019

La ville de Paris, source inépuisable d’inspiration, est mise à l’honneur dans cet ouvrage. Sur le mode de la comptine, cet album nous propose une traversée de la capitale, dans le Paris d’antan et dans le Paris d’aujourd’hui avec ses monuments, ses figures et son histoire.

Mon pays en partage

Mon pays en partage

Rue du Monde - 2016

En ces temps d’exil massif, voici un pays généreux, heureux d’accueillir toutes les couleurs de l’humanité : celui de la poésie ! Yves Pinguilly nous raconte les écoliers aux histoires diverses, ses étonnements pour des expressions ou des plats venus d’ailleurs... Au fil de cette quarantaine de poèmes, il y a aussi la douleur de cet enfant « qui a vu ce que le piment a vu pour devenir rouge, dans son pays d’avant ». Il y a celui qui « ne savait pas que le ciel manquait de bonnes étoiles pour tous ». Il y a aussi le mot bateau, qui nous bouleverse. Les images de Sandra Poirot Cherif, tout en délicatesse, donnent une forme palpable à ce pays qui pourrait être le nôtre. En cette période de méfiance, de repli et de froidure, cet album est à lui seul un pays à partager. Le plus largement possible.


Rendez-vous au chemin des dames

Rendez-vous au chemin des dames

Oskar Editions - 2013

En avril 1917, Yffic et deux de ses camarades soldats de la guerre sont dans une compagnie envoyée au Chemin des Dames. Ils doivent sortir sur le no man’s land. Durant une attaque, le jeune Guillemot est blessé. Yffic le porte et le sauve en le ramenant en arrière ligne, mais Yffic perd trois doigts. Le médecin déclare que ce n’est pas cette blessure qui l’empêchera de finir la guerre au combat et il doit donc rejoindre sa compagnie. Un général arrive et annule toutes les permissions. Yffic, en colère, hurle : « À bas la guerre ! » Ses camarades le suivent, mais rapidement tous doivent rendent des comptes devant la cour martiale. Pour faire un exemple, le conseil de guerre condamne à mort Yffic et Maurice qui étaient en fait des héros. 


Frissons de foot à Bangui

Frissons de foot à Bangui

Rue du Monde - 2010

Zangba a 15 ans. Il habite à Bangui, en République centrafricaine. Cela fait longtemps qu’il a quitté l’école, et plus encore qu’il est orphelin. Son oxygène à lui, c’est le foot. Même sans chaussures, même le ventre vide, sur le terrain, il vibre. Les spectateurs aussi, tant son talent surpasse celui des autres. Il serait une excellente recrue pour la sélection juniors qui doit défendre les couleurs du pays. Mais comment réussir à s’imposer face à ceux dont les parents ont beaucoup d’argent et de pouvoirs ?


Le bleu du ciel biani biani

Le bleu du ciel biani biani

Oslo Éditions - 2010

Roman social-sorcier, ce livre est aussi un roman policier teinté de fantastique où les femmes ont une fois de plus le premier rôle à défaut du "beau rôle". Dans ce troisième titre après La défaite des mères et Bangui… allowi, le lecteur retrouvera l’écriture libre-réaliste des auteurs. Ainsi, leur langage toujours enflé de bouffées délirantes, encore orné de métaphores, est indigène à souhait pour nous donner un nouvel écho de la vraie vie de Bangui et de ses petits quartiers de Lakouanga, du Kilomètre cinq, de Bimbo, de Ouango… Dans ce roman, la peau des mots est noire, comme cette Bê Africa qui n’en finit pas d’être belle malgré les drames qui l’ont meurtrie. C’est un roman profondément ancré dans l’Afrique urbaine d’aujourd’hui.


Le ballon d'or

Le ballon d’or

Rageot - 1994

Dans son village de Haute-Guinée, Bandian rêve de devenir une star du ballon rond.
Sara le féticheur ne lui a-t-il pas prédit qu’il serait un grand footballeur ? Mais pour s’entraîner correctement, il lui faudrait un ballon… un vrai, en cuir. Avec son frère, Bandian ramasse et vend du bois pour gagner de l’argent mais ce n’est pas suffisant. Sa rencontre avec Isabelle, médecin, et Béchir, un découvreur de champions, lui permettront de fuir la misère et d’entrer dans une école de football à Conakry, puis ses talents d’attaquant le mèneront en France...