Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

BORIS Jean-Pierre

France

Main basse sur le riz (Fayard 2010)

Biographie

Jean-Pierre Boris pose un regard aiguisé sur le monde contemporain pour en révéler les rouages voilés.
Spécialiste de l’Amérique latine, journaliste depuis trente ans pour RFI, il a animé une chronique quotidienne, consacrée aux matières premières. Après avoir été rédacteur en chef du service France (2005-2006), il prend en charge les Amériques au sein du service International. Aujourd’hui, Jean-Pierre Boris couvre l’actualité économique du continent africain.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés soit à l’Amérique latine, soit aux matières premières. Son dernier livre Main basse sur le riz paru en 2010 est sorti en même temps que le film du même titre pour lequel il a obtenu avec le réalisateur Jean Crépu un FIPA d’Or. Il explore "la mécanique infernale qui a abouti, en 2008, non à une crise de la faim, mais à une crise de la misère." (Le Monde)


Bibliographie :

  • Main basse sur le riz (Fayard, 2010)
  • Fuir l’Equateur : Une histoire de clandestins(Hachette, 2007)
  • Commerce inéquitable : Le roman noir des matières premières (Hachette, 2005)

Présentation de Main basse sur le riz

spip_logoL’année 2008 a été marquée par une explosion des prix des matières premières en particulier ceux du riz qui ont été multipliés par cinq en quelques semaines, provoquant en chaîne, réactions de colère et manifestations parfois violentes comme en Haïti. C’est que le riz est une denrée de base vitale pour les deux tiers de l’ humanité, en Asie et en Afrique tout spécialement.
Est-on à la veille d’une nouvelle pénurie de riz, une catastrophe à l’échelle mondiale ?
Reportage au plus près des producteurs dans la plaine centrale de Thaïlande et des exportateurs de Bangkok, des négociants internationaux à Genève, des importateurs africains, à Dakar et à Bamako, et des importateurs Philippins, à Manille, Main basse sur le riz démonte les mécanismes qui ont abouti à la pénurie de 2008 : spéculation des exportateurs thaïlandais qui ont retenu la marchandise pour favoriser la hausse des prix ; corruption des importateurs philippins qui ont acheté beaucoup plus que de besoin pour toucher de grosses commissions ; abandon des paysans africains par leurs gouvernements ; passivité intéressée des négociants internationaux, de Genève à Paris.
Face à la crise, les pays pauvres sont une fois encore les dindons de la farce. Au Sénégal et au Mali, les programmes agricoles d’urgence ont échoué. Pendant ce temps, au nom de la lutte contre la faim, une grande entreprise libyenne s’est emparée de 100 000 hectares de terres très fertiles au Mali.

Revue de presse :

  • "En décortiquant toute la chaîne des responsabilités, Main basse sur le riz révèle les mécanismes d’un marché dont le fonctionnement est une véritable menace pour la sécurité alimentaire mondiale" Humanité dimanche, 8 avril 2010
  • "Dans un livre et un documentaire captivants, Jean Crépu et Jean-Pierre Boris reviennent sur la folie spéculative qui a gagné la planète riz en 2008, laissant croire au retour des grandes famines." Afrique Asie, juin 2010
  • "Un film bouscule les idées reçues et dénonce vingt ans d’abandon de politiques agricoles." Télérama, 24 mars 2010

Retour au sommaire

Main basse sur le riz

Fayard - 2010

Main basse sur le riz Au printemps 2008, Port-au-Prince crie famine. Au Caire, à Dakar, les foules envahissent les rues. À Manille, les bidonvilles sont au bord de la révolte. Partout, la même cause : les prix du riz explosent. Pourquoi un tel vent de folie s’est-il abattu sur ce marché ? Reportage au plus près des producteurs et des exportateurs de Thaïlande, des négociants internationaux à Genève, des importateurs de Dakar, Bamako et Manille, Main basse sur le riz nous fait entrer dans les coulisses d’un système où les paysans les plus humbles d’Asie produisent essentiellement pour les consommateurs pauvres d’Afrique. L’auteur y démonte les mécanismes qui ont abouti à la crise de 2008 : corruption au plus haut niveau, monopoles abusifs, incompétence gouvernementale, égoïsme des pays développés, jeu des grandes multinationales du négoce, tout s’est conjugué pour bloquer un commerce qui nourrit un être humain sur deux. Paralysie momentanée ou condamnation définitive ? Tout porte à croire qu’une nouvelle crise du marché du riz est possible, synonyme de pénurie et donc de famine planétaire. Jean-Pierre Boris est journaliste et documentariste. Main basse sur le riz est également le titre du documentaire qu’il a tourné avec le réalisateur Jean Crépu pour Arte. Ce film a obtenu le Fipa d’Or au festival de Biarritz. Jean-Pierre Boris a par ailleurs publié chez Hachette Littératures Le roman noir des matières premières (coll. Pluriel) et Fuir l’Equateur.

Rencontre "Où va le monde ?"

Saint-Malo 2011

Avec Olivier Weber, réalisateur de "Trafics, les rubis des Khmers Rouges", et Jean-Pierre Boris, coauteur de "Main basse sur le riz".


Commerce alimentaire mondial : alerte aux scandales

Saint-Malo 2011

Avec Olivier ROELLINGER, Jean-Pierre BORIS , Christophe ALLIOT.


Aventures et mésaventures du riz

Saint-Malo 2011

Avec Sabine BUCQUET-GRENET , Jean-Pierre BORIS , Chitrita BANERJI, Christophe ALLIOT. Un débat animé par : Christine Ferniot.