Le monde tel qu’il va

image
"Soudan, entre guerre et paix", de Karel Prokop ©D.R

Pas très bien de toute évidence. Des films sensibles, forts, parfois en forme de coups de poing, qui nous émeuvent et interpellent. Du film bouleversant de Rony Brauman sur les ravages du sida en Afrique, au déchirant retour au Tchad de Mahamat Saleh Haroun (Bye, bye Africa) en passant par la quête exigeante de Karel Prokop, dans un Soudan entre guerre et paix, de l’existence au quotidien, rendu sans pathos ni phrases vaines, des ouvriers des chantiers de Saint-Nazaire, à l’extraordinaire Cargo, récit du pays des ombres, autant d’écritures neuves pour dire le monde tel qu’il va. Le documentaire, plus que jamais indispensable.
Les Docks du doc, dimanche 8 mai, de 10h00 à 19h00.