Ma grena’ et moi

(Gilles Elie-dit-Cosaque, RFO / La Maison Garage, 2004, 52’)
image

La grena’ est le surnom que l’on a donné aux Antilles à la mythique mobylette de Motobécane. Elle y a eu un tel impact qu’à une époque on pouvait dire qu’elle faisait office de baromètre social. "Ma grena’ et moi" est le portrait des derniers irréductibles qui roulent encore avec et, au delà de ça, un instantané de la société Guadeloupéenne. Le film a obtenu une mention au Festival Vue d’Afrique 2004 à Montréal, le prix L.Kimitete 2004 au Festival international du film insulaire de Groix et a été selectionné aux Escales Documentaires de la Rochelle 2004... Le film a été accompagné d’une exposition et d’un livre.