Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

MONNIN Pascale

La fleur de Guernica (Vents d’ailleurs, 2010)

© J-C Coutausse

À la tête de la Galerie Monnin, Pascale Monnin forme avec sa soeur Gaël, la troisième génération des Monnin, famille originaire de Suisse arrivée à Port-au-Prince en 1947, dont le travail de galeristes et d’animateurs culturels s’inscrit depuis plus de cinquante ans au coeur de l’effervescence artistique d’Haïti.

Peintre, la jeune femme s’est forgée une place de choix parmi les « artistes contemporains » haïtiens tels que Mario Benjamin, Ronald Mevs, Dodard, Pasko, Djinn, Désarmes, qui rêvent d’une peinture haïtienne dans la mouvance des courants universels.

Compagne du poète James Noël, elle a signé avec lui La fleur de Guernica, paru chez Vents d’ailleurs : une émouvante histoire d’amour enfantine, écrite au lendemain du séisme de 2010, dont les mots doux et les illustrations flamboyantes esquissent, au delà de la tragédie, un hymne à la vie.


En savoir plus :


Présentation de La fleur de Guernica :

Sismo est amoureux. Amoureux fou de Rosemonde, la plus belle fille de Port-au-Prince, la plus belle fille de l’univers. Et puis la terre tremble, et la terre dévaste la réalité des amoureux. Même les cœurs qui ne connaissent que la douceur des regards apprennent dans l’effondrement sourd du béton la misère des hommes.
Sismo est amoureux et rien des instants de chance qui l’ont épargné, lui, sa mère et sa tante, ne peut atténuer l’inquiétude qu’il a pour Rosemonde. Rosemonde sous les décombres, Rosemonde qui lui avait fait découvrir le matin même un tableau bizarre de Picasso : Guernica.

James Noël a mis la pudeur de ses mots de miel dans une histoire d’amour comme sûrement nombre d’enfants ont vécu dans leur cœur.
James Noël et Pascale Monnin à la peinture si profonde nous disent et nous montrent de manière sensible que l’amour est plus fort qu’un tremblement de terre.