Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

HARKNESS Deborah

États-Unis

Le livre perdu des sortilèges (Calmann-Lévy, Orbit, 2011)

Biographie

© Marion Ettlinger

Si les vampires et les sorcières faisaient partie de notre monde aujourd’hui, que feraient-ils dans la vie ? Telle est la question qui obsède Deborah Harkness et qui la poussa à s’aventurer dans l’univers de l’écriture de fiction. Avec son best-seller Le livre perdu des sortilèges, dont les droits ont été vendus dans plus de 30 pays du monde, elle est une des grandes révélations de l’année 2011.

Professeur d’histoire des sciences à l’Université de Californie, elle n’oublie pas que les hommes ont de tous temps fait appel à la foi ou à la magie pour comprendre le monde et ses mystères. C’est ainsi qu’elle s’est elle-même plongée dans l’histoire de la magie de 1500 à 1700 pour documenter cet ouvrage à l’univers occulte et raffiné à la fois. Deborah Harkness nous plonge ainsi dans l’histoire de Diana Bishop, dernière descendante d’une lignée de sorcières, avec une plume d’une maturité et d’une fluidité surprenantes pour un premier roman. L’écriture, après tout, est aussi une question d’alchimie, ce que l’auteur a bien compris dans cette trilogie dont les lecteurs attendent déjà le second volet avec impatience.

Le livre perdu des sortilèges reprend les codes de la "bit-lit" (littérature de vampires) pour mieux les dépasser. Au-delà d’une histoire d’amour et de sorcellerie, Deborah Harkness propose une réflexion sur une quête alchimique, symbole d’une quête existentielle : celle de l’Ashmole 782, manuscrit alchimique perdu qui contiendrait les secrets de la création. Roman polymorphe, Le livre perdu des sortilèges respire l’ambiance feutrée des rayonnages des librairies Britanniques où l’auteur a fait ses recherches, il met en place une atmosphère sombre et fascinante pour mieux nous entraîner dans un rythme infernal entre la puissante magie des sorcières et la généalogie des vampires, alternant rebondissements, moments de suspense et d’histoire.


Bibliographie :

Romans :

  • Le livre perdu des sortilèges (Calmann-Lévy, Orbit, 2011)

Essais :

  • The Jewell House : Elizabethan London and the Scientific Revolution (Yale University Press, 2007).
  • John Dee’s Conversations with Angels : Cabala, Alchemy and the End of Nature (Cambridge University Press, 1999)

Présentation de Le livre perdu des sortilèges :

couverture
Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire.
Jusqu’au jour où elle emprunte, à la bibliothèque boldéienne d’Oxford, un mystérieux manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Un manuscrit ensorcelé, qu’elle s’empresse de rendre, mais qui changera à jamais son destin. Car Diana ignore alors que l’Ashmole 782 est le livre perdu, qu’il contient un grand secret capable de changer le monde, et que tous – sorcières, démons et vampires le convoitent ardemment depuis des siècles. Parmi eux, Matthew Clairmont, un énigmatique et éminent chercheur, grand connaisseur de vins, et... un vampire. Un tueur.
Une terrible quête s’engage, entre mort et passion, mystère et magie, qui placera Diana au cœur de la tourmente.

Revue de presse :

« Enfin de la bit-lit pour adultes ! Une sombre histoire de sortilèges, des secrets sur les chevaliers et le Moyen-Âge, des vampires contre des sorcières ; tout est dit, ce livre ne vous laissera pas de répits. Après 100 pages pour installer l’intrigue et les personnages, l’auteur s’attache à nous dévoiler une longe quête historique ainsi qu’un secret que seuls les deux personnages principaux pourront résoudre. [...] Un bon livre de genre réussi. » François, librairie Chapitre Les trois épis

« Ce livre est magnifique ! Dès le début, le lecteur est plongé dans la vie d’universitaire de Diana. Et nous ne parlons pas ici d’étudiants, mais bien d’une historienne. Si vous aimez les ambiances des vieilles bibliothèques anglaises, aux lambris et livres reliés plein cuir, soyez satisfait, c’est une partie importante du début de l’histoire. [...] Le livre nous enchante et nous transporte, abordant de nombreux sujets qui certainement trouveront leur ancrage au fil de l’histoire. [...] C’est donc un roman que je vous recommande chaudement ! » Scende- Book’s digest

Le livre perdu des sortilèges, Tome 2 : L’Ecole de la nuit

Orbit - 2012

Diana Bishop, jeune historienne héritière d’une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s’aimer. Quand diana a découvert l’Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d’Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée. Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d’échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres... en 1590. Un monde d’espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana. Et à l’inquiétante École de la nuit.


Le livre perdu des sortilèges, Tome 1

Orbit - 2011

Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé dpuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous - démons, sorcières et vampires - le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu’énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au coeur de la toumente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible.

Le retour des vampires

Avec Alain Pozzuoli, Deborah Harkness, Cassandra O’Donnell, Jean-Pierre Fontana et Jean Marigny - Saint-Malo 2012

Avec Alain Pozzuoli, Deborah Harkness, Cassandra O’Donnell, Jean-Pierre Fontana et Jean Marigny


Créatures de l’ombre, pourquoi joue-t-on à se faire peur ?

Avec Rachel Caine, Deborah Harkness, Frédéric Petitjean et Vincent Villeminot - Saint-Malo 2012

Avec Rachel Caine, Deborah Harkness, Frédéric Petitjean et Vincent Villeminot, animé par Jean-Luc Rivera