Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités

POURAWA Denis

Nouvelle-Calédonie

L’horloge végét@le in Nouvelles calédoniennes (Vents d’ailleurs, 2012)

Biographie :

Né le 17 avril 1974 à Nouméa, Denis Pourawa est originaire de Canala. Il est le seul garçon d’une famille de cinq enfants. Sa scolarité marquée par des échecs reste inachevée. Adolescent, il s’est retrouvé sur les terres ancestrales de la côte Est secouée alors tout comme sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie par de graves événements politiques. Revenu dans le quartier de la Vallée du Tir en 1987, il s’implique dans la vie associative et dans des groupes de musique. Ce n’est qu’à vingt ans qu’il découvre à travers les livres la pensée occidentale. Ce qui détermine par la suite son désir d’écrire. L’auteur de « Téâ Kanaké : l’homme aux cinq vies » et de « Entre voir, les mots des murs », se considère avant tout comme poète.


Bibliographie :

  • L’horloge végét@le in Nouvelles calédoniennes (Vents d’ailleurs, 2012)
  • La Tarodière (Vents d’ailleurs)
  • Téâ Kanaké, l’homme aux cinq vies (Grain de sable)
  • Entre voir : les mots des murs (Grain de sable)

La Tarodière (Vents d’ailleurs) :

Du premier au dernier texte, ce recueil se lit comme un seul jardin, une seule parcelle de terre, un lieu ouvert à la fécondité. Dans le Pacifique, le taro d’eau est un élément de l’humidité, une nourriture de bonne santé, un plant de partage et de consommation. Denis Pourawa nous laisse ici parcourir ses terres kanak où chaque pas, chaque plan sont une étape entre l’homme ancestral et l’homme inscrit dans son temps. Progressivement, l’évidence de l’action s’impose face à la contemplation. Denis Pourawa se révèle bien ici comme un auteur majeur de la nouvelle génération. De cette génération qui a choisi avec force la moderne complexité d’une écriture de combat et d’une libre parole. Comme glisse une goutte d’eau sur la feuille du taro, la fureur tranquille de Denis Pourawa nous entraîne à nourrir notre propre jardin.