Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

Dico des invités depuis 1990

SHEHADEH Raja

Palestine

2037 : Le grand bouleversement (Galaade, 2011)

Biographie

©DR

Avocat palestinien, Raja Shehadeh est né en 1951 à Ramallah, où il réside encore aujourd’hui. Après un passage au barreau de Londres en 1979, il s’associe à son père, lui aussi avocat, pour fonder Al Haq, une organisation non gouvernementale pour la défense des droits de l’homme en Palestine. En parallèle de son activité juridique, Raja Shehadeh poursuit une carrière d’écrivain, son récit, Naguère en Palestine recoit le prix Orwell 2008. Son dernier essai, 2037 : Le grand bouleversement, se projette vingt ans dans le futur et imagine un règlement pacifique du conflit Israélo-Palestinien.

Les éditions Galaade publieront ses journaux d’occupation en 2013.


Bibliographie :

  • 2037 : Le grand bouleversement (Galaade, 2011)
  • Naguère en Palestine (Galaade, 2010)

Présentation de 2037 : Le grand bouleversement

Traduction de Émilie Lacape.

spip_logo« Quand prendra fin cette vision utopique d’un État purement juif, afin qu’Israël puisse devenir un État pour tous ses citoyens, juifs et non juifs ? » – Raja Shehadeh

« Les descendants de Najib Nassar, le premier Arabe à publier un livre dans sa langue sur les dangers du sionisme, avaient prévu de se réunir pour célébrer le 150e anniversaire de la naissance de leur aïeul. Leïla, qui rêvait depuis toujours de rassembler les Nassar, éparpillés aux quatre coins du monde après avoir été chassés de Palestine en 1948, leur avait donné rendez-vous au sommet du mont Arbel. Des hauteurs, ils pourraient assister aux deux événements tant attendus : la procession fantasmagorique célébrant le renouvellement de la vallée du Jourdain, et la grande course cycliste reliant la Syrie à Tibériade, organisée pour fêter la réunification de la Rift Valley. »

Avant sa fragmentation en diverses entités politiques, la région n’était qu’une, et ce durant les quatre siècles qu’a duré la domination ottomane. Et si la vallée du Jourdain retrouvait son unité originelle ? C’est ce qu’imagine dans 2037. Le grand bouleversement Raja Shehadeh, avocat palestinien et auteur de Naguère en Palestine, pour lequel il obtint le prix Orwell 2008. Né en 1951 et vivant en Cisjordanie, il ne peut écrire qu’à l’aune de sa propre expérience : celle d’une Nakba qui perdure depuis qu’Israël occupe la rive ouest du Jourdain.

Alors qu’Israël refuse de mettre fin à la colonisation, que les Palestiniens s’enfoncent dans un nouveau cycle de violences, et que, dans le même temps, la démocratisation semble désormais possible en Égypte, Raja Shehadeh nous invite à imaginer, tout en prenant le recul nécessaire, un territoire où auraient disparu les frontières politiques, et tente ainsi de libérer sa conscience colonisée.

Revue de presse :

  • « L’utopie d’un écrivain de la paix : Raja Shehadeh tente de faire tomber les frontières mentales qui divisent les peuples du Proche-Orient. » – Anaïs Llobet, La Croix
  • Laure Adler reçoit Raja Shehadeh dans l’émission Hors-Champ pour la journée spéciale de France Culture à Jérusalem en septembre 2011.
  • "2037" Récit d’espoir sur Arte :

2037 : Le grand bouleversement

Galaade Editions - 2011

2037 : Le grand bouleversement « Quand prendra fin cette vision utopique d’un État purement juif, afin qu’Israël puisse devenir un État pour tous ses citoyens, juifs et non juifs ? » – Raja Shehadeh « Les descendants de Najib Nassar, le premier Arabe à publier un livre dans sa langue sur les dangers du sionisme, avaient prévu de se réunir pour célébrer le 150e anniversaire de la naissance de leur aïeul. Leïla, qui rêvait depuis toujours de rassembler les Nassar, éparpillés aux quatre coins du monde après avoir été chassés de Palestine en 1948, leur avait donné rendez-vous au sommet du mont Arbel. Des hauteurs, ils pourraient assister aux deux événements tant attendus : la procession fantasmagorique célébrant le renouvellement de la vallée du Jourdain, et la grande course cycliste reliant la Syrie à Tibériade, organisée pour fêter la réunification de la Rift Valley. » Avant sa fragmentation en diverses entités politiques, la région n’était qu’une, et ce durant les quatre siècles qu’a duré la domination ottomane. Et si la vallée du Jourdain retrouvait son unité originelle ? C’est ce qu’imagine dans 2037. Le grand bouleversement Raja Shehadeh, avocat palestinien et auteur de Naguère en Palestine, pour lequel il obtint le prix Orwell 2008. Né en 1951 et vivant en Cisjordanie, il ne peut écrire qu’à l’aune de sa propre expérience : celle d’une Nakba qui perdure depuis qu’Israël occupe la rive ouest du Jourdain. Alors qu’Israël refuse de mettre fin à la colonisation, que les Palestiniens s’enfoncent dans un nouveau cycle de violences, et que, dans le même temps, la démocratisation semble désormais possible en Égypte, Raja Shehadeh nous invite à imaginer, tout en prenant le recul nécessaire, un territoire où auraient disparu les frontières politiques, et tente ainsi de libérer sa conscience colonisée. « L’utopie d’un écrivain de la paix : Raja Shehadeh tente de faire tomber les frontières mentales qui divisent les peuples du Proche-Orient. » – Anaïs Llobet, La Croix

Palestine : regards croisés

Avec Elias Sanbar, Hubert Haddad et Raja Shehadeh, rencontre animée par Yann Nicol - Saint-Malo 2012

L’urgence de l’imaginaire

Avec Leïla Kilani, la réalisatrice de "Sur la planche", Alaa El Aswany, Raja Shehadeh, Paolo Rumiz et Hubert Haddad - Saint-Malo 2012

Avec Leïla Kilani, la réalisatrice de "Sur la planche", Alaa El Aswany, Raja Shehadeh, Paolo Rumiz et Hubert Haddad