Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

QUEMENER Hervé

France

Jack Kerouac, Breton d’Amérique (Le Télégramme, 2009)

Ancien journaliste au Télégramme, il est rédacteur en chef de Bretagne Magazine. Après Kofi, maire de Saint-Coulitz (Payot) paru en 1991, il a publié Un Breton nommé Kerouac chez An Here et Jack Kerouac, Breton d’Amérique à paraître en 2009 aux éditions Le Télégramme .


  • Jack Kerouac, Breton d’Amérique (Le Télégramme, 2009)
  • Kofi, maire de Saint-Coulitz (Payot, 1991)

Présentation de Jack Kerouac, Breton d’Amérique

Jack Kerouac, icône de la beat generation, est mort en 1969 âgé de quarante-sept ans laissant une œuvre littéraire qui fait de lui un des auteurs américains les plus importants du XXe siècle. Cependant jusqu’à l’âge de six ans, sa langue maternelle fut le français et son père lui répétait " Ti-Jean n’oublie jamais que tu es breton ". Fort de cette tradition familiale, l’écrivain a multiplié les initiatives afin d’identifier son ancêtre français, émigré de Bretagne en Amérique du Nord au XVIIIe siècle. La mission était difficile tant ce dernier avait semé son parcours de fausses pistes. Si Jack Kerouac s’est approché au plus près de la solution, il n’aurait pu la trouver sans la clé de l’énigme, celle de la véritable identité de l’ancêtre. Patricia Dagier, généalogiste, a traqué le moindre indice dans les archives en France et au Québec tandis qu’Hervé Quéméner a suivi la quête bretonne de l’écrivain à travers sa vie et son œuvre. Cette enquête minutieuse, écrite à quatre mains, a pour résultat d’établir de façon formelle la filiation bretonne de Jack Kerouac, d’apporter un éclairage original à la personnalité de l’écrivain et surtout de révéler des similitudes étonnantes entre la destinée de l’aventurier breton émigré en Amérique et celle de son lointain descendant.

Jack Kerouac Breton d’Amérique

Le Télégramme Editions - 2009

Jack Kerouac, icône de la beat generation, est mort en 1969 âgé de quarante-sept ans laissant une œuvre littéraire qui fait de lui un des auteurs américains les plus importants du XXe siècle. Cependant jusqu’à l’âge de six ans, sa langue maternelle fut le français et son père lui répétait " Ti-Jean n’oublie jamais que tu es breton ". Fort de cette tradition familiale, l’écrivain a multiplié les initiatives afin d’identifier son ancêtre français, émigré de Bretagne en Amérique du Nord au XVIIIe siècle. La mission était difficile tant ce dernier avait semé son parcours de fausses pistes. Si Jack Kerouac s’est approché au plus près de la solution, il n’aurait pu la trouver sans la clé de l’énigme, celle de la véritable identité de l’ancêtre. Patricia Dagier, généalogiste, a traqué le moindre indice dans les archives en France et au Québec tandis qu’Hervé Quéméner a suivi la quête bretonne de l’écrivain à travers sa vie et son œuvre. Cette enquête minutieuse, écrite à quatre mains, a pour résultat d’établir de façon formelle la filiation bretonne de Jack Kerouac, d’apporter un éclairage original à la personnalité de l’écrivain et surtout de révéler des similitudes étonnantes entre la destinée de l’aventurier breton émigré en Amérique et celle de son lointain descendant.

Bretons du monde entier

Saint-Malo 2009
Samedi : 10h30 - Bretons du monde entier
Hervé Quemener, Patricia Dagier, Bernard Le Nail, Josette Jouas, Daniel Raphalen. Animé par Christian Ryo

Généalogie, un Breton nommé Kerouac

Saint-Malo 2008