Rédacteur au Harper’s Magazine puis éditeur dans la prestigieuse maison Scribner, Colin Harrison est l’auteur de cinq romans dont trois ont été traduits en français. Dans Manhattan Nocturne, il nous attire dans une intrigue urbaine sombre, au rythme des pulsations d’une New York babylonienne.

HARRISON Colin

Etats-Unis

Manhattan nocturne (Belfond, 2007)

Colin HARRISON
© Joyce Ravid

Colin Harrison, quarante-cinq ans, est né dans la région de Philadelphie. Rédacteur au Harper’s Magazine puis éditeur dans la prestigieuse maison Scribner, il publie son premier roman en 1990. Il vit à Brooklyn avec sa femme, l’écrivain Kathryn Harrison, et leurs trois enfants.
Il est l’auteur de cinq romans dont trois ont été traduits en français : Corruptions, Havana Room et Manhattan Nocturne. Dans ce dernier livre, Colin Harrison nous attire dans une intrigue urbaine sombre, au rythme des pulsations d’une New York babylonienne. Un roman noir éblouissant traversé par les ombres et les lumières de la ville.

In english


Bibliographie :

  • Manhattan nocturne (Belfond, 1997, 2007 ; Pocket, 2000)
  • Havana Room (Belfond, 2005 ; 10/18, 2006)
  • Corruptions (Belfond, 1995 ; Pocket, 1997)

Argumentaire de Manhattan nocturne :

« Je vends le meurtre, la mutilation, le désastre. Et ce n’est pas tout : je vends la tragédie, la vengeance, le chaos, le destin. Je vends les souffrances des pauvres et la vanité des riches. Les enfants qui tombent des fenêtres, les rames de métro qui flambent, les violeurs qui s’éclipsent dans la nuit. Je vends la colère et la rédemption… Je vends le Noir au Blanc et le Blanc au Noir. Aux démocrates, aux républicains, aux anarchistes, aux musulmans, aux travestis, aux squatters du Lower East Side… Je vends le mensonge et ce qui passe pour la vérité… Je vends le nouveau-né et le mort. Je revends la misérable et la splendide ville de New York à ses habitants. Je vends des journaux…
Il existe une catégorie d’histoire que je ne peux pas rapporter dans ma chronique : une histoire dans laquelle je suis impliqué. Je veux dire réellement impliqué ».

Ainsi commence le récit de Porter Wren, journaliste d’un quotidien new-yorkais dans lequel il écrit des chroniques à sensations. Au cours d’une soirée donnée par le propriétaire du journal, il rencontre Caroline Crowley, la jeune et très belle veuve d’un cinéaste talentueux et sulfureux, mystérieusement assassiné deux ans auparavant.
Outre sa fortune, Simon Crowley a légué à sa femme une centaine de cassettes vidéo, des fragments de réalité, des scènes bizarres filmées à la dérobée, chacune capturant une infime parcelle de la nature humaine dans toute son horreur, son désarroi, sa vulgarité et sa poésie. Caroline demande à Porter de visionner les cassettes afin d’y découvrir le secret de la mort de Simon. Porter accepte la mission, tout comme il succombe aux charmes de Caroline. C’est peu dire que les embûches vont pleuvoir sur son chemin ; naviguant désormais en eaux très troubles, il est en danger permanent, et ce qu’il va découvrir est diabolique…

Manhattan nocturne

Belfond - 2007

Mosaïque urbaine

Les cafés littéraires
Avec Tarquin HALL, Moris FARHI, Colin HARRISON - Saint-Malo 2007