GRENIER Christian

France

Avec un peu d’amour et beaucoup de chocolat (3 tomes, Oskar Jeunesse, 2014-2015)

Plume incontournable et prolifique de la littérature pour adolescents, Christian Grenier s’est taillé une solide réputation dans le domaine de la SF, avant de basculer dans le polar, ou "roman à enquête" comme il aime le préciser, où les avatars et autres mondes virtuels ne sont jamais bien loin.

Lorsqu’on observe de près sa très riche bibliographie destinée à la jeunesse (près de 100 ouvrages et 120 nouvelles — des dizaines de prix et des traductions en 18 langues !), Christian Grenier apparaît, avant tout, comme un formidable touche-à-tout, capable de dribbler avec tous les sujets pourvus qu’ils touchent les ados, capable aussi de briller dans tous les genres littéraires et tous les styles romanesques. De l’essai à la nouvelle, en passant par le conte, la saga, le roman ou la bande dessinée, rien n’échappe à sa plume, ni les scénarios de films ni, bien entendu, les textes de théâtre.
Si sa préférence va toujours à la fiction, roman ou nouvelle, qui exprime selon lui plus de vérités que les fausses histoires vraies (« le fameux “mentir vrai” prôné par Aragon », précise-t-il), l’éclectisme de Christian Grenier se manifeste aussi concernant ce qu’il appelle lui-même les « styles romanesques » : de fait, il aborde avec autant de bonheur la science-fiction et le policier, l’aventure et le fantastique, l’histoire ou la mythologie. Et, au sein de la fiction, rappelons que sa prédilection va aux récits policiers et de science-fiction, dont la construction toujours rigoureuse n’est pas sans rappeler, selon lui, celle du théâtre classique et sa fameuse règle des trois unités.

Longue serait aussi la liste des maintes thématiques qu’il aborde. Pour n’en citer que quelques-uns, dans ses romans les plus marquants : le monde contemporain (Mercredi mensonge, 2004), l’Histoire (Août 44, Paris sur scène, 2002), la mythologie (Contes et légendes des héros de la mythologie (1998), ou Les douze travaux d’Hercule, 1997, Jason (2006) ...), la musique (Le pianiste sans visage (1995) et La fille de 3ème B (1995)), l’autobiographie (Ce soir-là, Dieu est mort (2005)), le conte (L’île aux chimères (2007)) et la fantasy (Toi, Lumière de ma nuit (2008)). Quant à ses romans de SF (dont La musicienne de l’aube (1996)), ils abordent les problèmes de société (Virus LIV 3 ou La mort des livres (1998)), d’environnement (Robinson des étoiles (2008)), le changement climatique (Cinq degrés de trop (2008)) et les nécessaires évolutions à entreprendre pour que notre planète survive (Ecoland (2003)).
Parmi ces romans marquants, il faut citer La Machination (1972), formidable entrée en littérature, un premier livre pour adolescents ancré dans la Science-fiction, son genre de prédilection, qu’il exploitera dans de nombreux domaines, albums, nouvelles, théâtre, contes, essais, BD (Argyr, le baladin de l’espace dans le journal Pif) et dessins animés (Les Mondes Engloutis sur Antenne 2)…

Si ses œuvres sont ainsi à la fois dominées par la quête, la curiosité, l’indignation, l’enthousiasme et l’aventure, ce qui nourrit le plus souvent son imaginaire, c’est l’actualité, la marche du monde, et les progrès des sciences et des technologies. Pour preuve, "Logicielle", l’enquêtrice de ses romans policiers, jeune lieutenant de la police scientifique, spécialité : l’informatique ! Car aujourd’hui, le nom de Christian Grenier est surtout associé à sa série policière « Les enquêtes de Logicielle » chez Rageot, qui voit le jour en 2004 avec le premier opus Coups de théâtre. Plébiscitée par le jeune public, Logicielle a depuis mené une dizaine d’enquêtes dans les obscures méandres d’Internet. (Pour en savoir plus, ne pas hésiter à se plonger dans la page dédiée du site de Christian Grenier.)

Enfin, on ne saurait oublier sa toute dernière publication, autre enquête trépidante, chez Oskar cette fois-ci, au savoureux titre "Avec un peu d’amour et beaucoup de chocolat" : avec deux opus, L’Attentat et L’Écolo, qui paraissent en même temps, pour deux destins de la vie d’Emma Dufay, 17 ans, selon qu’elle rate ou non, ce fameux train de 8h46…

 

 

Bibliographie sélective

  • Avec un peu d’amour et beaucoup de chocolat : Aminata (Oskar Jeunesse, 2015)
  • Avec un peu d’amour et beaucoup de chocolat : l’écolo (Oskar Jeunesse, 2014)
  • Avec un peu d’amour et beaucoup de chocolat : l’attentat (Oskar Jeunesse, 2014)
  • Robinson des étoiles (illustrations par Michel Riu, Archipoches Jeunesse, 2008)
  • L’île aux chimères (illustrations par Christian Vassort, Atelier du Poisson soluble, 2007)
  • Ce soir-là, Dieu est mort (La Martinière Jeunesse, 2005)
  • Ecoland (Rageot, 2003)
  • Mercredi mensonge (Bayard Jeunesse, 2004)
  • Août 44 : Paris sur Seine (Nathan, 2002)
  • Virus LIV 3 ou la mort des livres (Hachette Jeunesse, 1998)
  • L’ordinatueur (Rageot, 1997)
  • Les douze travaux d’Hercule (Nathan, 1997)
  • Le château des enfants gris (Nathan, 1996)
  • Les cascadeurs du temps (Flammarion, 1996)
  • Un printemps sans cerises (Syros, 1995)
  • La fille de 3E B (Rageot, 1995)
  • Aïna, fille des étoiles (Nathan, 1995)
  • Coup de théâtre (Rageot, 1994)
  • Virtuel : attention, danger ! (Milan, 1994)
  • Le pianiste sans visage (Rageot, 1992)
  • Une squaw dans les étoiles (Gallimard Jeunesse, 1990)
  • Futurs antérieurs (Milan, 1989)
  • La machination (Hachette jeunesse, 1981)
Avec un peu d'amour et beaucoup de chocolat : L'attentat

Avec un peu d’amour et beaucoup de chocolat : L’attentat

Oskar Editions - 2014

Emma Dufay a 17 ans. Fille unique, elle vit à Paris avec ses parents, qui sont au bord de la séparation. Emma adore lire et vient de participer à un concours de nouvelles organisé par la revue Jeunes écrits ; elle attend les résultats avec impatience. Ce 3 juillet au matin, Emma, en retard, court pour attraper son train. Direction le Périgord, où ses grands-parents paternels l’attendent. Mais, arrivée à la gare Montparnasse, Emma hésite à acheter le nouveau numéro de Jeunes écrits qui vient de sortir... A-t-elle le temps de le faire sans rater son train ? Le lecteur a donc maintenant le choix entre deux histoires :

Proposition n°1 : L’attentat. Emma renonce à acheter sa revue, monte dans le train, mais sa place est déjà occupée, il y a eu une erreur. Le contrôleur lui trouve alors une place provisoire... à côté du célèbre écrivain Nelson Rapur qui voyage incognito. Ils sympathisent et Emma lui demande une dédicace. L’auteur sort de son sac la revue Jeunes Ecrits. Emma y découvre qu’elle a décroché le 2e prix du concours de nouvelles. Mais malheureusement, peu après avoir quitté Angoulême, le TGV heurte une camionnette sur la voie...

Proposition n°2 : L’Ecolo. Emma achète finalement sa revue et du coup, rate son train. Elle prend alors celui de 10 h 46. En montant dans son wagon, la jeune fille aide une vieille dame à ranger ses valises. Elle s’assoit à côté d’un jeune homme, Marcus, étudiant spécialiste du réchauffement climatique. Les deux jeunes gens sympathisent et Emma comprend que l’état de la planète est grave. Arrivés à Libourne, ils se quittent à regret...

Avec un peu d'amour et beaucoup de chocolat : L'écolo

Avec un peu d’amour et beaucoup de chocolat : L’écolo

Oskar Editions - 2014

Emma Dufay a 17 ans. Fille unique, elle vit à Paris avec ses parents, qui sont au bord de la séparation. Emma adore lire et vient de participer à un concours de nouvelles organisé par la revue Jeunes écrits ; elle attend les résultats avec impatience. Ce 3 juillet au matin, Emma, en retard, court pour attraper son train. Direction le Périgord, où ses grands-parents paternels l’attendent. Mais, arrivée à la gare Montparnasse, Emma hésite à acheter le nouveau numéro de Jeunes écrits qui vient de sortir... A-t-elle le temps de le faire sans rater son train ? Le lecteur a donc maintenant le choix entre deux histoires :

Proposition n°1 : L’attentat. Emma renonce à acheter sa revue, monte dans le train, mais sa place est déjà occupée, il y a eu une erreur. Le contrôleur lui trouve alors une place provisoire... à côté du célèbre écrivain Nelson Rapur qui voyage incognito. Ils sympathisent et Emma lui demande une dédicace. L’auteur sort de son sac la revue Jeunes Ecrits. Emma y découvre qu’elle a décroché le 2e prix du concours de nouvelles. Mais malheureusement, peu après avoir quitté Angoulême, le TGV heurte une camionnette sur la voie...

Proposition n°2 : L’Ecolo. Emma achète finalement sa revue et du coup, rate son train. Elle prend alors celui de 10 h 46. En montant dans son wagon, la jeune fille aide une vieille dame à ranger ses valises. Elle s’assoit à côté d’un jeune homme, Marcus, étudiant spécialiste du réchauffement climatique. Les deux jeunes gens sympathisent et Emma comprend que l’état de la planète est grave. Arrivés à Libourne, ils se quittent à regret...


@pocalypse

@pocalypse

Rageot - 2013

Ce matin, les distributeurs automatiques tombent en panne. Les réseaux téléphoniques ne répondent plus, il n’y a plus de courant et Logicielle découvre le cadavre du commissaire Delumeau, mort dans des circonstances troublantes. Un peu plus tard, un hologramme, double parfait de Logicielle, prend le pouvoir sur tous les écrans. Un véritable scénario d’apocalypse, orchestré par un groupe de hackers, se met en place. Des hackers que Logicielle connaît très bien…

Remise du prix du Concours de Nouvelles 2015

Les cafés littéraires
Avec Christian Grenier, Yahia Belaskri, Emmanuel Delloye... - Saint-Malo 2015


Avec Christian Grenier, Yahia Belaskri, Emmanuel Delloye...

Cérémonie d’ouverture - Journée des collégiens

Saint-Malo 2015