Chargez la grille des programmes
(Fichier PDF - 169.5 ko)
Téléchargez le catalogue
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
Consultez le catalogue en ligne
(Fichier PDF - 3.6 Mo)

PIERRE-DAHOMEY Néhémy

Haïti

Combats (Seuil, 2021)

© Bénédicte Roscot

Prix Révélation de la Société des Gens de Lettres (SGDL) pour son premier livre (Rapatriés, 2017), l’auteur haïtien raconte son pays et son histoire avec un souffle poétique sans pareil. Son deuxième roman nous amène à Haïti en 1842, quelques années après l’indépendance, et donne à voir les conséquences de la dette imposée par la France à la seule république noire au monde. Par son style percutant, teinté d’ironie cinglante, Néhémy Pierre-Dahomey dresse une galerie de personnages hauts en couleur, comme autant de points de vue qui s’affrontent… Un roman en forme de conte rural et politique, d’une inventivité rare.

Il grandit à Port-au-Prince, dans un quartier populaire où il observe les boat people embarquer pour les États-Unis dans l’espoir d’une vie meilleure, une expatriation qui ne se solde pas toujours par une réussite. Bercé par les lectures bibliques de son père pasteur, Néhémy Pierre-Dahomey rêve de devenir écrivain. Il part ensuite étudier la philosophie à Paris - où il réside encore, et signe son premier roman chez Seuil.

À l’image de Belliqueuse Louissaint, personnage déterminé et intrépide, ce livre est plein de force et de joie et va à l’encontre des clichés habituellement associés à Haïti. L’auteur peint un portrait coloré, parfois teinté d’ironie, de son pays, dont la "plus grande injustice est d’être stigmatisé en victime".

À travers l’histoire parfois tragique de Belli et de sa famille, l’auteur nous révèle son style figuré et dynamique : "Sa langue inspirée, mélodique, peuplée de mots rares parfois anciens et toujours justes, a la beauté du classique et s’impose immédiatement.” (Le Point)

Dans Combats, roman inventif et foisonnant, conte rural et politique, les destins particuliers côtoient la grande histoire des luttes sociales et égalitaires d’un pays et de ses habitants. Nous sommes en 1842, à Haïti, seule république noire du monde ; le pays affronte les premières conséquences d’une curieuse dette imposée par la France. Un climat propice aux combats sous toutes ses formes ; pour l’éducation et l’information, duels, batailles rangées de coqs et de chiens, joutes verbales et trocs d’histoires.. C’est dans ce contexte que l’auteur fait évoluer ses personnages : un vieux mulâtre et grand propriétaire, son frère et une enfant silencieuse.


Bibliographie

  • Combats (Seuil, 2021)
  • Rapatriés (Seuil, 2017)
Combats

Combats

Seuil - 2021

En cette année 1842, Haïti, seule république noire du monde, affronte les premières conséquences d’une curieuse dette imposée par la France. Ludovic Possible, vieux mulâtre et grand propriétaire, ouvre sur ses terres à la plaine du Cul-de-Sac, non loin de Port-au-Prince, une étrange académie dans laquelle on apprend à vivre, tresser des nattes en paille, redresser la bâtisse scolaire, autant qu’à lire, écrire et compter. Ludovic destine surtout son école à Aïda, gamine auréolée de silence et de mystère. Depuis toute petite, Aïda collectionne avec avidité les nombreuses histoires racontées par sa mère, sans jamais se décider à parler elle-même et devenir conteuse, diva populaire, reine chanterelle, comme cela semble être son destin.
Ludovic est détesté par son demi-frère, Balthazar. Face au système agraire entretenu par l’armée, leurs méthodes divergent et ouvrent la voie à des combats sans merci – combats pour l’éducation et l’information, duels, batailles rangées de coqs et de chiens, joutes verbales et trocs d’histoires. Dans ce roman inventif et foisonnant, conte rural et politique, les destins particuliers côtoient la grande histoire des luttes sociales et égalitaires d’un pays et de ses habitants.

Néhémy Pierre-Dahomey est né à Port-au-Prince en 1986. Il vit aujourd’hui à Paris. Après Rapatriés (prix Révélation de la Société des gens de lettres, prix Carbet des lycéens de la Caraïbe, prix Cino Del Duca sous suggestion de l’Académie française), il signe avec Combats son deuxième roman.

Rapatriés

Rapatriés

Seuil - 2017

Belliqueuse Louissaint, jeune haïtienne au caractère intrépide, tente une traversée clandestine de la mer des Caraïbes pour rejoindre les États-Unis. Le voyage échoue. Elle y laisse un enfant. De retour sur le sol natal, elle est forcée de s’installer sur une terre désolée, réservée par l’état aux clandestins infortunés. L’endroit est baptisé Rapatriés. Les conditions de vie dans ce lotissement de boat people contraignent Belli à un choix déchirant : elle fait adopter ses deux filles, Bélial et Luciole.

Bélial vivra en France sous la tutelle de Pauline, une employée d’ONG qui voit en l’enfant une nouvelle raison de vivre. Quant à Luciole, elle disparaît dans les vastes confins de l’Amérique du Nord. Plus tard, l’une des deux jeunes filles reviendra en Haïti, mais quand se présentera le moment des retrouvailles, un ultime exil aura marqué leur mère.


Revue de presse

  • "Loin d’un roman manichéen sur l’adoption, Rapatriés tend une passerelle vers cet au-delà haïtien afin de pénétrer ce qui échappe aux clichés, et même au dicible : la violence des situations, la détresse familiale, les soupirs et les rires, bref, un ensemble de “douleurs imperceptibles”- sans se priver d’ironiser, doucement.” (Le Point)
  •  "Rapatriés est un roman qui explore une terre, des exils intérieurs et extérieurs, et dessine en miroir le destin d’une femme et celui d’une terre si souvent frappée par de funestes catastrophes” (Culturebox)
  • "Haïti a encaissé beaucoup de coups, « mais sa plus grande injustice est d’être stigmatisée en victime » . Aussi, Rapatriés, le premier roman bouleversant de Néhémy Pierre-Dahomey, lui offre-t-il un autre visage.” (Livres Hebdo)

Rapatriés

Rapatriés

Seuil - 2017

Belliqueuse Louissaint, jeune haïtienne au caractère intrépide, tente une traversée clandestine de la mer des Caraïbes pour rejoindre les États-Unis. Le voyage échoue. Elle y laisse un enfant. De retour sur le sol natal, elle est forcée de s’installer sur une terre désolée, réservée par l’état aux clandestins infortunés. L’endroit est baptisé Rapatriés. Les conditions de vie dans ce lotissement de boat people contraignent Belli à un choix déchirant : elle fait adopter ses deux filles, Bélial et Luciole.

Bélial vivra en France sous la tutelle de Pauline, une employée d’ONG qui voit en l’enfant une nouvelle raison de vivre. Quant à Luciole, elle disparaît dans les vastes confins de l’Amérique du Nord. Plus tard, l’une des deux jeunes filles reviendra en Haïti, mais quand se présentera le moment des retrouvailles, un ultime exil aura marqué leur mère.

Néhémy Pierre-Dahomey est né à Port-au-Prince en 1986. Il vit aujourd’hui à Paris. Rapatriés est son premier roman.

Langues et identités

Théâtre de l’Opéra - Grands débats
Avec Rachel KHAN, Beata UMUBYEYI MAIRESSE, Néhémy PIERRE-DAHOMEY -

Animé par Samia KASSAB et Sonia FITOURI

PARTIE 2

Nos identités sont complexes et mouvantes, et si la langue porte en elle des valeurs, elle crée des ponts qui relient entre eux nos imaginaires. Face à la montée en puissance des mouvements identitaires dans notre société – face aux idéologies « décoloniales » et « intersectionnelles », face aux injonctions d’écriture inclusive, nos mots sont malmenés. Rachel Khan alerte sur ces mots qui attisent le ressentiment, mentent, séparent et isolent, leur préférant les mots qui rassemblent. Rappelant ce que nous devons à ces figures tutélaires que sont Édouard Glissant, Aimé Césaire, Romain Gary, Camus… dont les mots résonnent encore. Les mots ont un pouvoir. Les écrivains qui ont vécu la dictature le savent bien, le totalitarisme c’est d’abord une volonté systématique de perversion du sens des mots La responsabilité de l’écrivain face à lui, est d’être, obstinément, le gardien du sens des mots.


Écrire et éditer en français en Haïti

Théâtre des Jeunes Créateurs - Cafés Littéraires
Avec Néhémy PIERRE-DAHOMEY, Emmelie PROPHÈTE -

Animé par Maëtte CHANTREL

Pour prolonger le grand entretien avec Yanick Lahens, rencontre avec Néhémy Pierre Dahomey, auteur d’un roman foisonnant, conte rural et politique, où les destins particuliers côtoient la grande histoire des luttes sociales et égalitaires d’un pays et de ses habitants. Pour lui la littérature est une « forme de messe laïque nous permettant d’entrer en communion et de tendre vers quelque chose de spirituel ». Emmelie Prophète, a dirigé la Direction Nationale du Livre (DNL) et aujourd’hui le Bureau Haïtien du Droit d’auteur (BHDA). Également auteur elle publie cette année un puissant roman Les villages de Dieu qui dit l’effondrement et la banalité du mal dans cette ville de Port-au-Prince livrée à ses démons. Pour elle « La francophilie, nous pouvons en être victimes consentants et ne pas le dire. Le poids de l’histoire, de la colonisation à l’expression de toutes les discriminations possibles, rend ce mot hostile à l’imaginaire haïtien. Braves sont ceux qui le brandissent, malgré le fait d’être membres d’une communauté francophone / créolophone décomplexée. »


L’invention de la langue

Théâtre des Régions - Rencontres
Avec Néhémy PIERRE-DAHOMEY, Ali BECHEUR, Azza FILALI, Brigitte SMADJA -

Animé par Samia KASSAB

Être écrivain, quelle que soit la langue d’écriture, c’est inventer sa propre langue, sculpter la langue pour lui donner forme et visage. Faire trembler le mot écrit, faire surgir au cœur de l’écrit ce qui fait la force même de l’oralité ? Pouvoir du rythme, présence du souffle, puissance du son, plénitude du silence, aussi : quatre écrivains, pour dire la musique des mots, la capacité de transfiguration de l’imaginaire. Sans les poètes, les écrivains, pour les réveiller sans cesse les mots s’useraient, se banaliseraient, bientôt mourraient…


Besoin de mémoire

Grands entretiens et rencontres
Avec : Velibor ČOLIĆ, Néhémy PIERRE-DAHOMEY, Dany LAFERRIÈRE - Saint-Malo 2021

Animé par : Hubert ARTUS

Grande et petite histoire, exil, déracinement, reconstruction... Nous naviguons tous entre mémoire individuelle et collective. Nous sommes le produit de nos choix individuels, mais nous portons toujours en nous une part de l’histoire de nos ancêtres et un fragment de la terre d’où nous venons. Néhémy Pierre-Dahomey nous ramène à Haïti au XIXe siècle et nous livre un conte rural et politique où les destins particuliers côtoient la grande histoire des luttes sociales et égalitaires d’un pays et de ses habitants. Ou comment la rivalité qui oppose deux frères et les tensions qui en découlent nous éclaire sur toute la complexité de la situation actuelle du pays. Dans son Livre des Départs (Gallimard, 2020), Velibor Colic nous fait le récit de son propre exil, et partage avec nous le sentiment de déréliction des migrants, et l’errance sans espoir de ceux qui ne trouveront jamais vraiment leur demeure. Dans L’Exil vaut le voyage, Dany Laferrière offre un point de vue original sur le sentiment de l’exil : est-ce une expérience aussi terrible qu’on le dit ? En revenant sur ce qu’on croit à tort une fatalité, Dany Laferrière nous dit combien les pérégrinations obligées, si on les accueille en ouvrant les yeux et l’esprit, nous enrichissent.


Contes d’ici et de là-bas

Cafés littéraires
Avec : Carole MARTINEZ, Néhémy PIERRE-DAHOMEY - Saint-Malo 2021

Animé par : Maëtte CHANTREL et Pascal JOURDANA


D’ombre et de lumière

Grands entretiens et rencontres
Avec : Néhémy PIERRE-DAHOMEY, Odéric DELACHENAL, Judith PERRIGNON - Saint-Malo 2021

Animé par : Hubert ARTUS

Le père Teilhard de Chardin, paléontologue, philosophe, théo- logien a vécu la guerre de 14 dans les tranchés. Le chaos de la guerre fut une pour lui une révélation, il y éprouve le surgissement d’une puissance au cœur du monde, au cœur de soi. C’est aussi toute la puissance créatrice de la ville de Port- au-Prince qui irrigue le récit de Odéric Delachenal, Fissuré (Anne-Marie Métailié, 2021). De 2008 à 2010. Odéric travaille comme éducateur pour une délégation catholique. Quand sur- vient le tremblement de terre de 2010, la ville s’effondre avec lui. Alors, sans relâche, il erre dans des décombres de fin du monde, à la recherche des enfants qu’il est « censé » protéger. C’est une énergie de vie bouillonnante au cœur des ruines de Detroit que nous transmet Judith Perrignon dans son roman Là où nous dansions (Rivage). Le combat de l’ombre et de la lumière irrigue aussi le roman de Néhémy Pierre-Dahomey, Combat (Seuil, 2020), un conte rural et politique, où les destins particuliers côtoient la grande histoire des luttes sociales et égalitaires d’un pays et de ses habitants.


Destinées

Les cafés littéraires en vidéo
Avec : Néhémy PIERRE-DAHOMEY, Andreï IVANOV, Sinan ANTOON, Négar DJAVADI - Saint-Malo 2017

Avec : Néhémy PIERRE-DAHOMEY, Andreï IVANOV, Sinan ANTOON, Négar DJAVADI.
Animé par Maëtte CHANTREL et Pascal JOURDANA

Scène ouverte aux poètes

Sur scène : Mackenzy Orcel en maître de cérémonie, Dany Laferrière, Coutechève Lavoie Aupont, Yahia Belaskri, Jean-Marie Blas De Roblès, Ananda Devi, James Noël… - Saint-Malo 2017

« Quelque soit le lieu d’où résonne la littérature, elle fait entendre, photographie, questionne les mots/maux du monde. Elle parle de l’humain, donc est résolument ancrée dans l’universel. Elle est le langage d’hier, d’aujourd’hui et du monde qui vient. Elle porte les cicatrices de l’Histoire. Elle doit être lue, être entendue, secouer les consciences, désarmer les certitudes. » (Mackenzy Orcel)
Avec Sophie BOUREL, Néhémy PIERRE-DAHOMEY, Dany LAFERRIÈRE, Jean-Marie BLAS DE ROBLÈS, Rodney SAINT-ELOI, Ananda DEVI, Hakan GÜNDAY, Coutechève LAVOIE AUPONT, Yahia BELASKRI, Martine FIDÈLE, Aurélia LASSAQUE, Nii AyikweiI PARKES, James NOËL, Makenzy ORCEL, Guy-Junior REGIS et la présence d’Azad Zyia EREN… : ils sont les nouvelles voix qui nous viennent d’Haïti, ou qui portent Haïti au cœur. Rassemblés pour une soirée magique à l’Univers, superbement accompagnés par le guitariste Yoann MINKOFF.