DAMASIO Alain

France

Les Furtifs (La Volte, 2019)

©Yohanne Lamoulère

Primé à de nombreuses reprises - Prix Européen Utopiales 2007 et du Grand Prix de l’Imaginaire 2006 - pour La Zone du dehors et La Horde du contrevent, cet écrivain de génie règne en maître sur la littérature d’anticipation française. Spécialiste des questions d’intelligence artificielle et du transhumanisme, il demeure très sollicité par les médias, et apprécié de la critique comme du public. Auteur à l’imaginaire débordant, il développe une œuvre d’une rare richesse. Après 15 ans de silence, il publie un nouveau roman d’anticipation intitulé Les Furtifs, fruit d’un travail de plus de dix ans. Accompagné d’un album, où les textes sont mis en musique par Yan Péchin et déclamés par l’écrivain, ce récit met en scène un père sur les traces de sa fille, disparue en pleine nuit avec d’énigmatiques êtres vivants de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes.

Caracolant sur les cimes de l’imaginaire made in France depuis la parution en 2004 de son deuxième roman, La Horde du contrevent, il est lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire. Caractérisé par son goût pour les récits polyphoniques, et par son travail physiologique de la langue, l’auteur se distingue par un besoin vital d’habiter plusieurs corps, et de se laisser lui-même habiter. Sollicité fréquemment par les médias sur les questions de transhumanisme et de société de surveillance, sa notoriété ne cesse de croître. Amplement salué par la critique, dévoré par le public, Alain Damasio construit une œuvre rare, sans équivalent dans les littératures de l’imaginaire. Après avoir obtenu plusieurs prix pour sa création radiophonique Fragments hackés d’un futur qui résiste, il s’est lancé dans la création d’un ambitieux jeu vidéo avec sa société Dontnod.

Récompensé en 2018 par le Grand Prix de l’Imaginaire pour sa participation au recueil Au Bal des Actifs, « Serf-Made-Man ? ou la créativité discutable de Nolan Peskine », l’auteur propose une réflexion sur la créativité, les rapports familiaux et amoureux, l’intelligence artificielle, mais également une critique efficace d’une société fondée sur le culte de la performance et l’individualisme.

Quinze ans après la publication de son dernier roman La Horde du Contrevent, l’auteur nous plonge au cœur d’une traque initiatique dans une société de contrôle poussée à l’extrême dans Les Furtifs. Sans jamais tomber dans le piège de la dystopie subtile et glaçante, il livre un ouvrage puissant et engagé, véritable plaidoyer pour la redécouverte des sens et de l’animalité qui sommeille en chacun, afin de retourner à une vie « hautement vécue », dépourvue de traçabilité, de Big Data et autres moyens de contrôle absolu.


Bibliographie

Romans

  • Les Furtifs (La Volte, 2019)
  • La Horde du Contrevent (La Volte, 2004 ; Gallimard Folio, 2007)
  • La Zone du dehors (Cylibris, 1999, 2001 ; La Volte, 2007, 2010, 2014 ; Gallimard, 2009, 2012, 2014, 2015)

Nouvelles

  • Au bal des actifs - Demain, le travail, collectif (La Volte, 2017)
  • Le dehors de toute chose, avec Benjamin Mayet (La Volte, 2016)
  • Faites demi-tour dès que possible, collectif (La Volte, 2014)
  • Aucun souvenir assez solide (La Volte, 2012)
  • Le jardin schizologique, collectif (La Volte, 2010)
  • Ceux qui nous veulent du bien, collectif (La Volte, 2010)
  • Appel d’Air, collectif (ActuSF, 2007)
  • « Les Hauts® Parleurs® », in Une autre mondialisation en mouvement ?, avec Karen Bastien (Mango, 2002)
  • « Les Aiguilleurs du siècle » in Onze pour Mille (Cylibris, 1999)

Discographie

  • Les Furtifs (La Volte, 2019) avec Yan Péchin

Prix

  • Grand Prix de l’Imaginaire 2018 pour sa nouvelle « Serf-Made-Man ? ou la créativité discutable de Nolan Peskine » au sein du recueil Au Bal des Actifs
  • Prix Européen Utopiales 2007 pour La Zone du dehors
  • Grand Prix de l’Imaginaire 2006 pour La Horde du Contrevent
Les Furtifs

Les Furtifs

La Volte - 2019

Ils sont là parmi nous, jamais où tu regardes, à circuler dans les angles morts de la vision humaine. On les appelle les furtifs. Des fantômes ? Plutôt l’exact inverse : des êtres de chair et de sons, à la vitalité hors norme, qui métabolisent dans leur trajet aussi bien pierre, déchet, animal ou plante pour alimenter leurs métamorphoses incessantes.

Lorca Varèse, sociologue pour communes autogérées, et sa femme Sahar, proferrante dans la rue pour les enfants que l’éducation nationale, en faillite, a abandonnés, ont vu leur couple brisé par la disparition de leur fille unique de quatre ans, Tishka, volatisée un matin, inexplicablement. Sahar ne parvient pas à faire son deuil alors que Lorca, convaincu que sa lle est partie avec les furtifs, intègre une unité clandestine de l’armée chargée de chasser ces animaux extraordinaires. Là, il va découvrir que ceux-ci naissent d’une mélodie fondamentale, le frisson, et ne peuvent être vus sans être aussitôt pétrifiés. Peu à peu il apprendra à apprivoiser leur puissance de vie et, ainsi, à la faire sienne.

Les Furtifs vous plonge dans un futur proche et fluide où le techno- cocon a affiné ses prises sur nos existences. Une bague interface nos rapports au monde en offrant à chaque individu son alter ego numérique, sous forme d’IA personnalisée, où viennent se concentrer nos besoins vampirisés d’écoute et d’échanges. Partout où cela s’avérait rentable, les villes ont été rachetées par des multinationales pour être gérées en zones standard, premium et privilège selon le forfait citoyen dont vous vous acquiescez. La bague au doigt, vous êtes tout à fait libres et parfaitement tracés, soumis au régime d’auto-aliénation consentant propre au raffinement du capitalisme cognitif.

Au bal des actifs

Au bal des actifs

La Volte - 2017

LE TRAVAIL QUI VIENT : thème majeur de nos sociétés occidentales, enjeu canonique des élections présidentielles, première cause de mouvements sociaux lors de la Loi El Khomri et de dossiers dans la presse. Et si la fiction s’en mêlait à son tour ?
Entre disparition et retour au plein-emploi, les écrivains de science-fiction prennent parti.
Lorsque les éditions La Volte lancent, le 1er mai 2016, en pleine ébullition de Nuit Debout, l’appel à textes qui conduira au présent recueil, les ambitions levées pour les auteurs sont claires : dans un monde aux mutations espérées et redoutées à la fois, anticiper et projeter les devenirs possibles du Travail.
On présageait des utopies positives ; il en émerge des bribes, çà et là. Même si ce sont des textes résolument féroces, sombres parfois, indignés toujours, qui nous percutent de plein fouet. Dîner aux chandelles sur les ruines de la Commune de Paris ; burnout d’un écrivain face aux lois du marché ; jugement constant des uns par les autres sur un faux air de Black Mirror ; uberisation XXL dévorant l’énergie vitale de jeunes actifs sur-diplômés ; trader S.D.F. ; coach à la dérive ; intelligences artificielles séditieuses ; révoltes sociales dans un centre de tri de cercueils…
Telle est l’admirable fête du Bal des Actifs, ce marché furieux où chacun se vend, se donne, se perd ou se vole, cette sarabande au bord du gouffre qu’est notre présent.


Revue de presse

  • "Au bal des actifs - Demain le travail surprend par sa créativité et sa capacité à nous faire méditer sur la valeur du travail et les raisons profondes qui nous poussent à répéter une tâche." (Lloyd Chéri, Le Point)
  • Malgré le carcan d’un système profondément aliénant, les germes de la révolte sont là, et les auteurs gardent chacun à leur manière une foi en l’humain qui atténue le pessimisme ambiant. (Tony Sanchez, ActuSF)
  • "Les auteurs confirment, si c’était encore nécessaire, que la science-fiction est une littérature éminemment politique." (Simon Cottin-Marx, Mouvements.info)

La zone du dehors

La zone du dehors

Gallimard Folio - 2015

2084.
Orwell est loin désormais. Le totalitarisme a pris les traits bonhommes de la social-démocratie. Souriez, vous êtes gérés ! Le citoyen ne s’opprime plus : il se fabrique. À la pâte à norme, au confort, au consensus. Copie qu’on forme, tout simplement. Au cœur de cette glue, un mouvement, une force de frappe, des fous : la Volte. Le Dehors est leur espace, subvertir leur seule arme. Emmenés par Capt, philosophe et stratège, le peintre Kamio et le fulgurant Slift que rien ne bloque ni ne borne, ils iront au bout de leur volution. En perdant beaucoup. En gagnant tout.
Premier roman, ici réécrit, La Zone du Dehors est un livre de combat contre nos sociétés de contrôle. Celle que nos gouvernements, nos multinationales, nos technologies et nos médias nous tissent aux fibres, tranquillement. Avec notre plus complice consentement. Peut-être est-il temps d’apprendre à boxer chaos debout contre le swing de la norme ?

Quand le jeu vidéo rencontre la littérature

Avec Sabrina Calvo, Alain Damasio, Olivier Enselme-Trichard et Dmitry Gluckhovsky - Saint-Malo 2018

Avec Sabrina Calvo, Alain Damasio, Olivier Enselme-Trichard et Dmitry Gluckhovsky. Animé par Élise Lépine.


Remise du Grand Prix de l’Imaginaire

Avec Sylvie Allouche, Ange, Sabrina Calvo, Alain Damasio, Jean-Claude Dunyach, S.E. Grove, Ellen Herzfeld, Dominique Martel, James Morrow et Joëlle Wintrebert - Saint-Malo 2018

Avec Sylvie Allouche, Ange, Sabrina Calvo, Alain Damasio, Jean-Claude Dunyach, S.E. Grove, Ellen Herzfeld, Dominique Martel, James Morrow et Joëlle Wintrebert.

Retrouvez les lauréats 2018 sur notre site et sur celui du Grand Prix de l’Imaginaire.