Téléchargez le Catalogue 2019
(Fichier PDF - 7 Mo)
Téléchargez la grille horaire
(Fichier PDF - 2.5 Mo)

MITTEAUX Valérie

France

8, Avenue Lénine (2018)

Réalisatrice, monteuse, scénariste et documentariste, elle signe une œuvre protéiforme, résolument tournée vers les droits de l’homme et les grands enjeux de société, tels que l’égalité des sexes, la démocratie ou encore l’intégration des Roms dans la société française. 8, avenue Lénine ne rompt pas avec l’engagement de l’artiste, qui a suivi Salcuta Filan et ses deux enfants, Denisa et Gabi, famille rom qui vit en banlieue parisienne. Une manière de remettre en cause l’existence d’une prétendue « quesiton rom » - qui semble parfois montée en épingle par les autorités politiques - et de réaffirmer le droit pour ce peuple européen d’être accueilli dans la dignité.

Réalisatrice, Monteuse, Scénariste et documentariste, elle partage son temps entre Lisbonne et Paris.

Après avoir un temps officié comme journaliste, elle se tourne vers les arts visuels, et plus particulièrement vers la réalisation de long-métrages documentaires. Primée à de nombreuses reprise, son œuvre demeure résolumment engagée, comme en témoignent Caravane 55, prix Spécial du Festival du film des droits de l’Homme, à Paris en 2004 et Prix du Public aux Ecrans Documentaires du Mans en 2005 ; Kings of the World, sorti au cinéma en juin 2007 et plus récemment Fille ou garçon, mon sexe n’est pas mon genre, produit par Arte (distribué par Arte Distribution et BQHL), diffusé en France et en Allemagne en 2011.

Son travail témoigne d’une grande sensibilité et constitue une véritable quête, non seulement pour les droits humains mais aussi pour la démocratie. Dreamocracy co-réalisé avec la réalisatrice portugaise Raquel Freire sur une initiative d’Académie Citoyenne portugaise, à vocation européenne.

Il en va de même pour La sous-mission féminine, qui retranscrit la difficulté des femmes à sortir de leur soumission.

En 2003, elle crée avec Anna Pitoun l’association « Caravane Films », qui s’investit dans une réflexion sur le caractère politique et social du cinéma.

Co-signé avec cette dernière, 8, avenue Lénine ne rompt pas avec l’engagement de l’artiste, qui a suivi une famille rom roumaine, celle de Salcuta Filan et de ses deux enfants, Denisa et Gabi. Alors que de nombreux responsables politiques ne cessent d’affirmer que les Roms ont “vocation à rentrer chez eux”, Salcuta fait la preuve que la France et l’Europe ont la capacité de les accueillir dignement et que lorsque c’est le cas, il n’y a plus de « question rom ». Car en tant qu’Européenne, Salcuta a choisi. Et chez elle, c’est ici, en France.


Filmographie sélective

  • 8, Avenue Lénine (2018)
  • Fille ou garçon, mon sexe n’est pas mon genre (2016)
  • Too Much Pussy ! (2011)
8, Avenue Lénine

8, Avenue Lénine

FILM - 2018

8, avenue Lénine est un documentaire de société sur Salcuta Filan et ses deux enfants, Denisa et Gabi. Une famille rom roumaine qui vit en banlieue parisienne depuis 15 ans.

Alors que de nombreux responsables politiques ne cessent d’affirmer que les Roms ont “vocation à rentrer chez eux”, Salcuta fait la preuve que la France et l’Europe ont la capacité de les accueillir dignement et que lorsque c’est le cas, il n’y a plus de « question rom ».

Car en tant qu’Européenne, Salcuta a choisi. Et chez elle, c’est ici, en France.

Programme


Samedi

14h15
(Film) 8, avenue Lénine
Cinéma Vauban – Salle 5 (200 places)

Invités : MITTEAUX Valérie, PITOUN Anna


16h00
Repenser l’hospitalité
Cinéma Vauban – Salle 5 (200 places)

Invités : AGIER Michel, GRAVAYAT Jérémy, MITTEAUX Valérie, PITOUN Anna

 

Lundi

10h30
(Film) 8, avenue Lénine
Cinéma Vauban – Salle 5 (200 places)

Invités : MITTEAUX Valérie, PITOUN Anna


12h15
Rencontre avec les réalisatrices
Cinéma Vauban – Salle 5 (200 places)

Invités : MITTEAUX Valérie, PITOUN Anna