KNEUBÜHLER Michel

Chargé de la com­mu­ni­ca­tion et res­pon­sa­ble du centre d’infor­ma­tion et de docu­men­ta­tion de la DRAC Rhône-Alpes, il est également auteur et relecteur pour de nom­breux ouvra­ges, dont le Dictionnaire his­to­ri­que de Lyon. En 2018, il figure parmi les contributeurs à Détours & déclics. Action culturelle et langue française, publié suite à un appel à projets national intitulé L’action culturelle au service de la maîtrise du français. Cet ouvrage, accompagné d’un film, dévoile une série de reportages, analyses et entretiens qui pointent l’importance de l’action culturelle chez une personne en difficulté linguistique, pour lui permettre de vivre mieux au travers du langage, formidable outil de confiance et de participation active à la société.

Michel Kneubühler est chargé de la com­mu­ni­ca­tion et res­pon­sa­ble du centre d’infor­ma­tion et de docu­men­ta­tion de la Direction régio­nale des affai­res cultu­rel­les de Rhône-Alpes. Auteur de nom­breux ouvra­ges il a également prêté toute son atten­tion à la relec­ture du Dictionnaire his­to­ri­que de Lyon (plus de 350 heures !).

En 2018, il contribue à Détours & déclics. Action culturelle et langue française, paru en relation à un appel à projets national sur « L’action culturelle au service de la maîtrise du français » lancé par le ministère de la Culture (Délégation générale à la langue française et aux langues de France). Partant de la nécessité constatée de "réduire les inégalités face à la maîtrise de la langue française", cet appel à projets reposait sur la conviction que "les pratiques artistiques et culturelles peuvent contribuer à améliorer les compétences langagières". Dans ce cadre, environ 150 projets ont été soutenus, émanant d’organismes d’horizons variés - culturel, social et éducatif - conjuguant expérience artistique ou culturelle et pratique linguistique. Tous proposaient des formes de médiation adaptées à des personnes en difficulté avec la langue française, que celle-ci soit ou non leur langue première : étrangers allophones, jeunes ou adultes sans emploi ni qualification, personnes en situation d’illettrisme, détenus ou mineurs sous main de justice etc. Comme le film qui accompagne le présent livre, les reportages, analyses, entretiens, contributions d’experts ici réunis le confirment : le détour par l’action culturelle peut provoquer, chez une personne en difficulté linguistique, un déclic pour mieux apprivoiser la langue française. Et aussi découvrir d’autres manières d’être-au-monde, (re)trouver confiance en soi, accroître son "pouvoir d’agir" et participer à la vie de la cité.


Bibliographie

  • Détours & déclics. Action culturelle et langue française (La passe du vent, 2018)
  • Dictionnaire his­to­ri­que de Lyon (Bruno Thévenon, 2009)
Détours & déclics. Action culturelle et langue française

Détours & déclics. Action culturelle et langue française

La Passe du vent - 2018

Le livre Détours & Déclics. Action culturelle et langue française est d’abord un hommage aux équipes qui – au sein de structures publiques (médiathèques, musées, théâtres...) comme d’associations – ont inventé des projets d’une rare pertinence en réponse à l’appel à projets « L’action culturelle au service de la maîtrise du français » lancé par le ministère de la Culture.

Partant de la nécessité constatée de « réduire les inégalités face à la maîtrise de la langue française », cet appel à projets reposait sur la conviction que « les pratiques artistiques et culturelles peuvent contribuer à améliorer les compétences langagières ».

Émanant d’organismes œuvrant dans les champs culturel, social et éducatif, quelque cent cinquante projets ont été soutenus dans ce cadre : conjuguant expérience artistique ou culturelle et pratique linguistique, tous proposaient des formes de médiation adaptées à des personnes en difficulté avec la langue française, que celle-ci soit ou non leur langue première : étrangers allophones, jeunes ou adultes sans emploi ni qualification, personnes en situation d’illettrisme, détenus ou mineurs sous main de justice etc.
Les reportages, analyses, entretiens, contributions d’experts réunis dans ce livre et dans le film qui l’accompagne, Les orages, ça finit par passer... , le confirment : le « détour » par l’action culturelle peut provoquer, chez une personne en difficulté linguistique, un « déclic » pour mieux apprivoiser la langue française. Et aussi découvrir d’autres manières d’être-au-monde, (re)trouver confiance en soi, accroître son « pouvoir d’agir » et participer à la vie de la cité.

Les organismes cités : Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (Lyon), AIME-le Moutard (Lyon), Alliance française de Cayenne, Centre du livre et de la lecture en Poitou-Charentes, Centre Ressources illettrisme Auvergne, Centre Ressource Illettrisme Provence-Alpes-Côte d’Azur, Ciné Musafiri (Mayotte), Compagne Issue de secours (Villepinte), Conseil départemental du Val-de-Marne (Créteil), ECDC - Éduquer Créer Divertir Cultiver (Montpellier), Ensemble La Rêveuse (Orléans), Espace CESAME(Éragny-sur-Oise), Espace Pandora (Vénissieux), Étonnant cinéma(Montreuil), Filigrane (Lyon), Initiales (Chaumont), La Boîte aux Lettres - Atelier de formation de base (Alençon), La Caravane des dix mots (Lyon), Langue & Communication (Rennes), Langues Plurielles (Paris), Les arTpenteurs (Lyon), Maison du patrimoine oral de Bourgogne (Anost), Médiathèque d’agglomération de Cambrai, Ministère de la Culture (Délégation générale à la langue française et aux langues de France et Direction générale des médias et des industries culturelles), Mots & Merveilles (Aulnoye-Aymeries), Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis, Réseau de lecture publique (Vaulx-en-Velin), Signes de sens(Lille), Théâtre de la Commune - Centre dramatique national (Aubervilliers), Tilt(Marseille).
Livre et DVD réalisés à l’initiative du ministère de la Culture (Délégation générale à la langue française et aux langues de France).

Rédaction : Michel Kneubühler
Préface : Loïc Depecker, délégué général à la langue française et aux langues de France
Introduction : Claire Extramiana, chargée de mission auprès du délégué général pour la maîtrise du français et l’action territoriale
Coordination éditoriale : Michel Kneubühler et Thierry Renard
Réalisateur : Philippe Worms