Téléchargez le Dimanche Ouest France
(Fichier PDF - 2.7 Mo)

DEMARTY Pierre

France

Agrégé d’anglais, ancien Normalien, il est éditeur de littérature étrangère et traducteur. En 2017, il publie un premier ouvrage à la poésie féroce, Le petit garçon sur la plage.

Pierre Demarty, né à Paris en 1976, est éditeur de littérature étrangère et traducteur.

Ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé d’anglais, il quitte l’Europe aux anciens parapets pour s’installer à New York, où il a la riche idée de débarquer fin août 2001, quelques jours avant l’effondrement des tours du World Trade Center…

À l’université Columbia, il prépare une thèse de littérature américaine et enseigne le français pendant deux ans.

De retour en France, après un faux départ dans le monde universitaire, il devient éditeur de littérature étrangère et entame une carrière parallèle de traducteur (de Joan Didion, Paul Harding ou encore William Vollmann).

En 2017, il franchit le pas et publie un premier ouvrage touchant, fougueux et poétique Le petit garçon sur la plage.


Bibliographie

  • Le petit garçon sur la plage (Verdier, 2017)
La petit garçon sur la plage

La petit garçon sur la plage

Verdier - 2017

« C’est un petit garçon couché sur le sable de cette plage de nulle part, de n’importe où, où il n’y a rien et où il n’y a personne, où la mer n’a pas de couleur et où il n’y a pas de ciel, pas de vent, pas de bruit, pas de lumière. Le petit garçon est couché sur le ventre. Tourné légèrement de trois quarts, vers nous. »

Un soir d’été, un homme, dans une salle de cinéma, est bouleversé par l’image d’un enfant abandonné sur une plage. Quelque temps plus tard, une autre image, d’un autre enfant, sur une autre plage, vient en écho raviver en lui cette émotion violente et incompréhensible. Ces deux images, s’embrasant au contact l’une de l’autre, vont révéler les fêlures intimes de cet homme qui jusqu’alors se croyait à l’abri des soubresauts du monde et des remuements du cœur. De réminiscences en visions, sa vie vacille en silence, débordée par une lame de fond qui renverse et transfigure tout sur son passage : les certitudes, les beaux jours insouciants, l’enfance perdue, ses mystères et ses châteaux de sable, et le regard fragile, d’amour et d’effroi mêlé, que portent sur leurs fils les hommes qui sont un jour devenus des pères.