BELHAJ YAHIA Emna

Tunisie

En pays assoiffé (Éditions des Femmes-Antoinette Fouque, 2021)

© Moujahed Jarboui - IFT

Romancière et philosophe tunisienne, membre du Parlement des écrivaines francophones, Emna Belhaj Yahia s’implique dans la vie politique et sociale de son pays par une réflexion continue, dans ses livres et au-delà, sur les notions de libertés individuelles, de droits des femmes, de citoyenneté. Elle est membre de la Ligue tunisienne des droits de l’homme et fait également partie de l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts. Elle publie cette année un nouveau roman dans lequel nous suivons la vie de cinq générations de femmes en Tunisie face à l’islam politique et au terrorisme ; un récit puissant sur l’émancipation, l’espoir et la résilience.


Bibliographie

  • En pays assoiffé (Éditions des Femmes-Antoinette Fouque, 2021)
  • Tunisie. Questions à mon pays (L’Aube, 2014)
  • Jeux de rubans (Elyzad, 2011)
  • Tasharej (Balland, 2000)
  • L’Étage invisible (Joëlle Losfeld, 1996)
  • Chronique frontalière (Blandin, 1991)
En pays assoiffé

En pays assoiffé

Éditions des Femmes - 2021

Le récit retisse le fil de la vie de cinq générations de femmes en Tunisie. À travers l’émancipation des femmes et le retour de bâton de l’islamisme sous sa forme la plus extrême : le terrorisme enraciné dans la haine des femmes. Il y a toujours de l’espoir cependant, mais il vient surtout des femmes.

D’emblée, ce roman nous embarque avec Nojoum, vieille dame aveugle que sa petite-fille questionne sur son histoire. Nous savons, dès les premières pages, qu’elles sont liées par un « Évènement » qu’elles ont vécu ensemble quelques années plus tôt, en réalité, on l’apprendra un peu plus tard, l’attentat du musée du Bardo à Tunis, où elles se trouvaient en visite.

« Juste après l’Événement, Nojoum avait éprouvé l’irrépressible désir de faire le plus grand mal qu’on pût imaginer. Mais comment s’y prendre ? Elle n’arrivait pas à pleurer, avait l’âme lourde de méchanceté, rêvait de se venger en griffant, mordant, étripant, entendait la colère souffler sans arrêt au-dedans d’elle. Il lui poussait des crochets, elle avait envie d’être féroce et s’agrippait à cette envie pour se prouver qu’elle n’avait pas été anéantie. Sentir la méchanceté crépiter en elle, c’était tuer l’Événement, s’en évader. » E.B.Y.

Tunisie. Questions à mon pays

Tunisie. Questions à mon pays

Éditions de l’Aube - 2014

Ce livre commence comme le récit, remarquablement écrit, de la révolution tunisienne. Mais peu à peu, il ­devient essai. Et il nous propose alors une réflexion audacieuse et originale sur le paradoxe de ce peuple qui met à la porte un dictateur pour élire un régime islamiste autoritaire… Emna Belhaj Yahia remonte aux sources des événements qui agitent son pays. Et on reste désarmé devant la contradiction entre le désir de démocratie et de développement, et la libération des pires haines contre l’école moderne, l’interrogation sur soi, le libre examen, vus comme des inventions de l’Occident. Passionnant et inquiétant.

Programme


Samedi

14h30
Combler les silences
Café Littéraire

Invités : BENAMEUR Jeanne, SLIMANI Leïla, BELHAJ YAHIA Emna, PUFAHL Shannon

15h50
Signatures

Dimanche

10h00
Résilience
Univers (Grande Salle)

Invités : BENAMEUR Jeanne, BELHAJ YAHIA Emna

11h05
Signatures

Lundi

14h00
Signatures