SOUBLIN Jean

France

Lascaris d’Arabie (Phébus, 2006)

Fin connaisseur du Brésil, on doit notamment à Jean Soublin, Je suis l’empereur du Brésil (Le Seuil, 1986), et Histoire de l’Amazonie (Payot, 2000). Il avait également publié en 1986, au Seuil, un étonnant roman sur l’histoire des débris de l’armée napoléonienne perdus dans l’Ouest américain, qui fondèrent au Texas une communauté : le Champ d’Asile. Un ouvrage introuvable que Phébus réédite aujourd’hui pour notre plus grand bonheur. Cet écrivain rare, critique littéraire au Monde, affirme de livre en livre un remarquable talent de " portraitiste, entre Hergé et Michaux " (Jacques Meunier).


Bibliographie :

  • Lascaris d’Arabie (Phébus, 2006)
  • Napoléon, l’Amazonie et moi (Phébus, 2005)
  • Le Champ d’Asile (Le Seuil, 1985 ; Phébus, 2004)
  • La République des vaincus (Phébus, 2004)
  • Jupiter dementat (Atelier du Gué, 2003)
  • Cayenne 1809 : La conquête de la Guyane par les Portugais du Brésil (Karthala, 2003)
  • Le second regard (Buchet Chastel 2002)
  • Je t’ecris au sujet de gracchus baboeuf (Atelier du Gué, 2001)
  • Histoire de l’Amazonie (Payot, 2000)
  • Niobé (Phébus, 1999)
  • La gare (Atelier du Gué, 1997)
  • Je suis l’empereur du Brésil (Le Seuil, 1986 ; 1998)

Résumé de Lascaris d’Arabie :

Glorieux déchu de la campagne d’Egypte, Lascaris de Vintimille est envoyé par Napoléon au beau milieu du désert. Il a pour mission d’unifier les tribus bédouines et de les convaincre de se soulever contre la toute-puissante Turquie. La pire des catastrophes qui puisse arriver à un espion lui échoit : il tombe amoureux, amoureux du désert, de ses purs lointains, du rêve de grandeur qu’il rend concevable. Quand Napoléon se désengage, lui reste fidèle à ceux qui l’ont accepté et - au point de se perdre définitivement - à cette Anglaise qui le manipule, la sulfureuse Lady Stanhope. Cette réédition rend justice à un livre depuis longtemps indisponible que la presse avait salué sans rechigner au moment de sa sortie.

Niobé

Phébus - 1993