RUAS Tabajara

Brésil

La fascination (Anne-Marie Métailié, 2005)

Originaire du sud du Brésil (Rio Grande), Tabajara Ruas a été poussé à l’exil en 1971 du fait de ses activités politiques. La prose sèche et dépouillée de La fascination, court roman au pessimisme noir, inquiétant, le place très à l’écart des courants jusqu’ici dominants de la littérature brésilienne - et lui ouvre de nouvelles voies.


  • La fascination (Anne-Marie Métailié, 2005)

La fascination

Anne-Marie Métailié - 2005

Un entrepreneur au bord de la faillite hérite d’une grande propriété dans le sud du Brésil. Ce qui aurait pu être sa chance se révèle être sa perte. Au cours d’un séjour dans la vieille maison, fasciné par la violence qui marque l’histoire de sa famille, en proie à des sensations étranges, il se laisse aller à l’ivresse du pouvoir des assassins. Dans un paysage qui a été témoin de guerres fratricides et d’impitoyables massacres, l’auteur construit avec une grande économie de moyens une ambiance étouffante qui aboutit à l’incarnation moderne et néo-libérale de cette violence démoniaque.

Toutes les couleurs du noir

Les cafés littéraires
Avec : Libar FOFANA, Elwood REID, Annelise ROUX, Tabajara RUAS - Saint-Malo 2005