KOCH Herman

Pays-Bas

Le dîner (Belfond, 2011)

Biographie

© Mark Kohn

Herman Koch est né en 1953. Très connu en Hollande pour ses émissions de télé satiristes et pour ses chroniques dans la presse écrite, il est également un auteur renommé avec de nombreux romans, tous marqués d’une ironie grinçante. La consécration lui vient avec Le Dîner, élu livre de l’année aux Pays-Bas où il a connu un succès phénoménal avec près de 400.000 exemplaires vendus. Traduit dans une quinzaine de langues, il est son premier roman à paraître en France.

Alliance détonante d’une comédie de mœurs à l’humour ravageur, et d’un roman noir à la tension implacable, Le Dîner fait aussi le portrait d’une société en pleine crise morale.
Deux frères se retrouvent pour dîner dans un restaurant branché d’Amsterdam avec leurs épouses et évitent soigneusement le véritable sujet du dîner, un acte d’une grande violence commis par leurs enfants.
Sept plats, cinq actes avec prologue et épilogue : le drame familial se déroule selon une règle classique : unité de temps, de lieu et d’action. Le caractère théâtral est revendiqué par Herman Koch lorsque son narrateur commente un événement significatif dès les entrées en scène... « une chose s’était produite qui me faisait garder l’espoir d’une explosion plus tard dans la soirée. C’est comme le revolver dans une pièce de théâtre : quand on le montre au premier acte, on peut être certain qu’il va servir au dernier. Telle est la loi de la dramaturgie ».


Bibliographie :

  • Le dîner (Belfond, 2011)

Présentation de Le dîner

spip_logo

Deux frères se donnent rendez-vous avec leurs épouses dans un restaurant branché d’Amsterdam.
Apéritif et hors-d’œuvre : le maître d’hôtel s’affaire.
Plat principal : on parle de tout, des films à l’affiche, des vacances en Dordogne.
Dessert : on évite soigneusement le véritable enjeu du dîner, les enfants.
Car leurs fils respectifs ont commis un acte d’une violence inouïe.
Un café, un digestif, l’addition.
Reste la question : jusqu’où irions-nous pour préserver nos enfants ?

Revue de presse :

  • "Herman Koch fait la satire du beau monde (ou plutôt de la riche bourgeoisie), maniant comme principal procédé de style la contemplation pince-sans-rire, la phrase parfaite et le flash-back explicatif. Koch jongle avec les énigmes et prend sans cesse le lecteur à contre-pied de façon rouée… Le résultat est le meilleur roman néerlandais que j’aie lu depuis longtemps. " NRC Handelsblad

Le dîner

Belfond - 2011

Deux frères se donnent rendez-vous avec leurs épouses dans un restaurant branché d’Amsterdam. Hors-d’œuvre : le maître d’hôtel s’affaire. Plat principal : on parle de tout, des films à l’affiche, des vacances en Dordogne. Dessert : on évite soigneusement le véritable enjeu du dîner, les enfants. Car leurs fils respectifs ont commis un acte d’une violence inouïe. Un café, un digestif, l’addition. Reste la question : jusqu’où irions-nous pour préserver nos enfants ? Succès phénoménal aux Pays-Bas, alliance détonante d’une comédie de mœurs à l’humour ravageur et d’un roman noir à la tension implacable, Le Dîner dresse le portrait de notre société en pleine crise morale.

Dire l’indicible

Les cafés littéraires
Saint-Malo 2011

Avec Kossi Efoui, Herman Koch, Dany Laferrière et Yanick Lahens

Une vidéo réalisée par Cap7Média.

Histoires de familles

Saint-Malo 2011

Avec David VANN, Jonas T. BENGTSSON, Herman KOCH, animé par Baptiste Liger