Chargez la grille des programmes
(Fichier PDF - 169.5 ko)
Téléchargez le catalogue
(Fichier PDF - 3.6 Mo)
Consultez le catalogue en ligne
(Fichier PDF - 3.6 Mo)

SINCLAIR Iain

Angleterre

Le Secret de la chambre de Rodinsky (Editions du Rocher, 2002)

Romancier, poète et cinéaste, Iain Sinclair a alterné activités artistiques et petits boulots dans l’East End londonien. Obsédé par les bas-fonds de Londres, il pimente ses romans de références à Jack l’Eventreur, aux jumeaux Kray et à d’autres sordides personnages de fiction. Parmi ses Ïuvres les plus récentes, on peut citer Lights Out for the Territory, un voyage à pied à travers Londres, et Rodinsky’s Room.

In english


Bibliographie :

  • Le Secret de la chambre de Rodinsky (Editions du Rocher, 2002)

Argumentaire de Le Secret de la chambre de Rodinsky :

Vers la fin des années soixante, un homme, David Rodinsky, disparaît : la pièce qu’il occupait au-dessus de la petite synagogue de Princelet Street, dans le quartier de Whitechapel à Londres, restera intacte pendant plus de dix ans. L’univers de Rodinsky était celui des juifs de l’Europe de l’Est, un monde nourri des mystères de la Cabale, où les langues et leurs secrets étaient une source inépuisable de magie. Ce monde fut aussi celui d’une perte épouvantable.

Rodinsky capture l’imagination d’une jeune artiste, Rachel Lichtenstein, dont les grands-parents ont quitté la Pologne dans les années trente pour s’établir dans l’East End de Londres. Iain Sinclair lui assure : « Cette pièce est un piège. » Sinclair et elle ont écrit un livre qui retrace la quête de Lichtenstein, partie à la recherche de Rodinsky, et nous présente les méditations de Sinclair sur le voyage de la jeune artiste dans son propre passé.

« La première fois que j’ai vu la chambre, J’ai eu l’impression que quelqu’un avait habité là pendant longtemps, mais qui ? je n’en avais pas la moindre idée. En entrant par hasard, je suis tombé sur des piles imposantes de très vieux ,journaux, le Star, le Herald, l’Evening Standard, des journaux datant de la Première Guerre mondiale. Enjambant ces journaux, j’ai porté mon regard de l’autre côté de la chambre, où il y avait un lit mal fait, négligé, plein de poussière. La première impression que j’ai eue, c’est qu’un homme avait littéralement disparu et s’était changé en poussière dans cette chambre. »

London Labyrinth

London Labyrinth

(Chris Petit et Iain Sinclair, 1993, 52’) -

Dans le cadre de l’après-midi Villes Monde : Londres

En anglais non sous titré

Projection suivie d’un débat à 15h00 avec Chris Petit et Iain Sinclair.